Des vibrations excessives provenant d'un pneu éclaté ont contribué à l'effondrement d'un train d'atterrissage à Edmonton (Alberta) en novembre 2014

EDMONTON, le 6 avril 2016 /CNW Telbec/ - Dans son rapport d'enquête (A14W0177) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) indique que des vibrations excessives provenant d'un pneu éclaté ont entraîné l'effondrement du train d'atterrissage principal droit d'un Bombardier DHC-8-402 exploité par Jazz Aviation à Edmonton (Alberta), en novembre 2014. Trois passagers ont été légèrement blessés.

Le 6 novembre 2014, le vol 8481 de Jazz Aviation a quitté l'aéroport international de Calgary à destination de Grande Prairie (Alberta) avec 71 passagers et quatre membres d'équipage à bord. Durant la course au décollage, un des pneus du train d'atterrissage droit a éclaté. Le vol a été dérouté vers l'aéroport international d'Edmonton. Peu après le toucher des roues, le train principal droit s'est effondré. Toutes les pales de l'hélice de droite se sont détachées au contact avec le sol, et une des pales a pénétré la cabine de l'aéronef. Tous les passagers et l'équipage ont évacué l'aéronef. Aucun incendie ne s'est déclaré après l'événement.

L'enquête a permis de déterminer qu'un déséquilibre rotationnel élevé s'est produit sur le pneu en cause pendant le décollage, ce qui a causé une importante vibration lorsque le pneu s'est mis à tourner au contact avec le sol durant le toucher des roues. Comme cette vibration était équivalente à l'une des fréquences naturelles du train d'atterrissage principal droit, ou très près de celle-ci, elle a causé la mise hors tension inopinée d'un capteur qui faisait partie du train d'atterrissage principal. Ceci a entraîné la réduction de la pression hydraulique du mécanisme de verrouillage du train d'atterrissage. Dans une telle condition, les vibrations excessives ont ensuite permis la libération du mécanisme de verrouillage, avec comme suite l'effondrement du train d'atterrissage. L'enquête a permis de conclure que le manque d'exigences précises relatives aux essais dynamiques de vibrations pour les composants d'aéronef aux fins de certification représente un facteur de risque, car des systèmes semblables risquent de faire l'objet de défaillances dans les situations de vibrations élevées.

Après l'événement, Jazz Aviation a décidé de ne plus utiliser de pneus rechapés sur le train d'atterrissage principal sur les aéronefs DHC-8-402 de sa flotte. De plus, l'exploitant a apporté des modifications à ses procédures d'exploitation des DHC-8-402 visant à réduire les contraintes auxquelles les pneus des trains d'atterrissage principaux sont assujettis durant les manœuvres au sol. D'autres exploitants qui utilisent cet aéronef ont adopté des procédures semblables pour réduire les contraintes sur les pneus des trains d'atterrissage principaux.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.tsb.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSS, Twitter (@TSBCanada), YouTube, Flickr et notre blogue.

 

SOURCE Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements : Bureau de la sécurité des transports du Canada, Relations avec les médias, 819-994-8053, media@tsb.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.bst.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.