Des travaux de recherche trouvent des solutions en vue d'augmenter le taux
d'immunisation des enfants dans les pays en développement

OTTAWA, le 14 oct. /CNW Telbec/ - Les résultats d'une initiative de recherche regroupant plusieurs pays publiés aujourd'hui expliquent pourquoi, dans les pays en développement, certains enfants ne sont pas vaccinés. Les recherches démontrent aussi que des interventions ciblées et peu coûteuses peuvent contribuer à faire augmenter les taux d'immunisation et parfois même à doubler ou tripler les chances que les enfants soient vaccinés.

"Selon les résultats de recherche, dans les pays en développement, les taux d'immunisation réels sont beaucoup plus faibles que les taux officiels. C'est ce que nous qualifions de couverture vaccinale faussée. Les études nous ont également appris que malgré une couverture vaccinale plus faible que ce qui était prévu au départ, il est possible de faire en sorte que chaque enfant soit vacciné, et soit vacciné à temps", explique Sharmila Mhatre, spécialiste de programme principale au Centre de recherches pour le développement international (CRDI).

Treize articles ont été rédigés à partir des travaux de recherche effectués de l'Asie du Sud à l'Afrique de l'Ouest. Ils paraissent dans le International Health and Human Rights, publié par BioMed Central, grâce à un financement consenti dans le cadre de la deuxième phase de l'Initiative canadienne d'immunisation internationale.

Au Pakistan, les chercheurs ont constaté que le fait de discuter avec les gens des avantages et des coûts de la vaccination de leurs enfants contribuait à une augmentation des taux d'immunisation. En Inde, l'étude a révélé que les taux d'immunisation sont plus faibles chez les filles que chez les garçons et qu'il est donc crucial de s'attaquer au problème plus vaste que constituent les inégalités sociales si l'on veut faire en sorte que les filles soient vaccinées. Au Burkina Faso, les enfants ne sont pas vaccinés, en dépit du fait que le père a accordé sa permission. L'étude effectuée dans ce pays explique comment on pourrait changer la situation.

Le docteur Philippe Duclos, conseiller médical senior au Département Vaccins et produits biologiques de l'Organisation mondiale de la santé, rappelle que chaque année, des millions d'enfants sont privés des vaccins qui font partie de l'immunisation de base des nourrissons et sont donc laissés à eux-mêmes face à des maladies potentiellement mortelles et pourtant évitables. Il est essentiel de comprendre les raisons de la non-immunisation, et de trouver des façons novatrices d'atteindre ceux qui ne l'ont jamais été et d'élargir la couverture vaccinale; à cette fin, des projets de recherche opérationnelle comme ceux-ci s'imposent, ajoute-t-il.

Non seulement l'immunisation peut-elle sauver des vies, mais elle le fait; elle contribue à la réduction des taux de mortalité juvénile. Les résultats de ces projets de recherche viennent confirmer que des ressources bien ciblées en fonction de données probantes peuvent avoir des répercussions considérables sur la vie des enfants.

Il s'agit-là d'une initiative de recherche quinquennale qui a débuté en septembre 2003 et s'inscrit dans un vaste programme financé par l'Agence canadienne de développement international, dans le cadre de l'Initiative de recherche en santé mondiale. Six équipes de recherche couvrant douze pays ont été financées. Le CRDI a assuré la surveillance technique et administré les subventions.

On peut consulter les articles dont il est question ci-dessus dès aujourd'hui àhttp://www.biomedcentral.com/1472-698X/9?issue=S1

À propos du CRDI

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), organisme canadien, est l'un des chefs de file à l'échelle mondiale de la production et de l'application de nouvelles connaissances pour relever les défis du développement international. Depuis près de 40 ans, le CRDI collabore étroitement avec des chercheurs des pays en développement et les appuie dans leur quête de moyens de créer des sociétés en meilleure santé, plus équitables et plus prospères.

SOURCE Centre de recherches pour le développement international

Renseignements : Renseignements: Ashifa Kassam, (613) 696-2171, akassam@idrc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.