Des services pharmaceutiques élargis pourraient faire économiser au système de santé canadien des milliards de dollars d'ici 2035

OTTAWA, le 25 avril 2017 /CNW/ - Au cours des dernières années, les modifications apportées aux lois et aux normes d'exercice de la pharmacie ont donné aux pharmaciens l'occasion d'élargir la prestation de leurs services. Selon un nouveau rapport du Conference Board du Canada, le développement à l'échelle nationale de trois services pharmaceutiques pourrait générer à lui seul des économies cumulatives allant entre 2,5 et 25,7 G$ au cours des 20 prochaines années, en fonction du niveau d'utilisation de ces services par la population.

« Les services dispensés par les pharmaciens font partie intégrante des soins de santé offerts à de nombreux Canadiens », soutient Louis Thériault, vice-président, Stratégie industrielle et politique publique au Conference Board du Canada. « Les pharmaciens pourraient jouer un rôle encore plus important pour assurer la durabilité du système de santé, si nous parvenons à tirer davantage profit de leur expertise en tant que pharmacologues et à élargir les services qu'ils fournissent ».

Faits saillants

  • Le développement de trois services offerts en pharmacie communautaire (cessation du tabagisme, examen et gestion des traitements avancés des maladies cardiovasculaires, et vaccination contre le pneumocoque) pourrait générer des économies cumulatives allant de 2,5 à 25,7 G$ au cours des 20 prochaines années.
  • Le développement des services d'examen et de gestion des traitements avancés des maladies cardiovasculaires pourrait entraîner des économies estimées entre 1,9 et 19,3 G$.
  • En ce qui concerne la santé de la population, l'évitement des cas de maladies chroniques et de décès prématurés comptent parmi les avantages de l'expansion de ces services.

Le rapport, intitulé Valeur des services de pharmacie élargis au Canada, évalue les incidences sur la santé et l'économie de trois types de services qui sont actuellement dispensés en pharmacie communautaire dans certaines provinces et pourraient l'être partout au Canada : la cessation du tabagisme, l'examen et la gestion des traitements avancés des maladies cardiovasculaires, ainsi que la vaccination contre le pneumocoque.

Les avantages économiques les plus importants résulteraient du développement des services d'examen et de gestion des traitements avancés contre les maladies cardiovasculaires. Selon les estimations, l'expansion de ces services entraînerait d'ici 2035 des économies cumulées se situant dans une fourchette de 1,9 à 19,3 G$ et provenant des gains d'efficacité dans le système de santé et de la hausse de la productivité du travail. La prestation de services de cessation du tabagisme pourrait se traduire par des économies allant de 563 M$ à 5,6 G$; et les services de vaccination contre le pneumocoque chez les personnes de 65 ans et plus pourraient générer des économies évaluées entre 206 et 761 M$.

Outre la mesure des gains pour la santé et l'économie pouvant résulter du développement des services pharmaceutiques, l'une des préoccupations importantes des autorités publiques est de savoir si la mise en œuvre à grande échelle de modèles de pratiques de pharmacie communautaire serait rentable. D'après les résultats obtenus, les trois types de services dispensés en pharmacie auraient un important rendement sur le capital investi. Selon l'analyse effectuée, le rendement pour chaque dollar investi pourrait, à l'horizon 2035, atteindre 9,10 $ pour la cessation du tabagisme, 2,30 $ pour l'examen et la gestion des traitements avancés des maladies cardiovasculaires, et 72,00 $ pour la vaccination contre le pneumocoque.

Parmi les avantages pour la santé de la population attribuables à la prestation de ces services dispensés en pharmacie communautaire, mentionnons l'élimination des cas de maladies chroniques et de décès prématurés liés à la prévention primaire des maladies cérébrovasculaires et de la cardiopathie ischémique, les cas évités de cancer du poumon et la prévention secondaire de l'infarctus du myocarde, de la maladie pulmonaire obstructive chronique et de l'accident vasculaire cérébral, ainsi que du traitement hospitalier de la pneumonie.

Un second rapport, intitulé Getting the Most Out of Community Pharmacy: Recommendations for Action (résumé en français sous le titre Tirer profit de la pharmacie communautaire : mesures recommandées), se concentre sur les défis stratégiques et pratiques liés à l'élargissement des services pharmaceutiques, ainsi que sur le plan de la recherche.

Il serait possible d'optimiser les services de pharmacie communautaire en recueillant davantage de données probantes et en améliorant la compréhension des incidences de ces services; en relevant les défis juridiques et réglementaires relatifs à la profession; en créant des environnements opérationnels favorables; en favorisant la surveillance et l'évaluation des normes de qualité de la pratique pharmaceutique; et en trouvant et en mettant en place de modèles de financement appropriés à l'élargissement de la pratique pharmaceutique.

« Avec le vieillissement de la population et les contraintes budgétaires croissantes auxquelles sont confrontés les gouvernements, trouver des interventions rentables et adaptables pour gérer les maladies et offrir des mesures préventives, telles que la vaccination dans les groupes vulnérables, constituent des stratégies qui permettent d'assurer la viabilité financière du système de santé et la vigueur de l'économie canadienne », affirme M. Thériault.

Les résultats de ce rapport seront présentés par Louis Thériault lors de l'évènement Billion Dollar Idea : Expanding Pharmacy Services, de l'Economic Club, qui se déroule aujourd'hui de 11 h 30 à 13 h 30 au Fairmont Royal York à Toronto.

Les recherches effectuées dans le cadre de ces rapports ont été appuyées conjointement par l'Association des pharmaciens du Canada et l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca.

LIENS CONNEXES
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.