Des selles fluo pour détecter le cancer colorectal

Des chercheurs de la Société canadienne du cancer étudient une méthode non invasive d'analyse des selles à l'aide d'enzymes fluorescentes

TORONTO, le 4 sept. 2014 /CNW/ - À Hamilton, en Ontario, des chercheurs travaillent sur ce qui pourrait devenir un test peu coûteux, simple, précis et non invasif pour détecter le cancer colorectal. Ils s'emploient à mettre au point des molécules d'ADN catalytiques (ou déoxyribozymes) capables de déceler des marqueurs de cancer dans des échantillons de selles. En présence de cellules cancéreuses, ces molécules deviendront fluorescentes; permettant de traiter le cancer à un stade précoce et d'améliorer les chances de guérison des patients.

Le Dr Yingfu Li, biochimiste, et le Dr Bruno Salena, gastroentérologue - tous deux de l'Université McMaster - ont eu cette idée originale... au cours d'une partie de golf. Bien que spécialisés dans des domaines scientifiques très différents, les deux hommes se sont découvert un intérêt commun pour la détection précoce de la maladie. Le Dr Li étudie les déoxyribozymes fluorescents depuis plusieurs années, tandis que le Dr Salena traite des personnes atteintes de cancer colorectal et d'autres maladies intestinales.

« Nous nous sommes mis à parler des enzymes fluorescentes et de leur potentiel pour la détection précoce du cancer; ça m'a vraiment emballé, raconte le Dr Salena. J'ai pris connaissance des données du Dr Li et j'ai beaucoup aimé ce que j'ai vu. Je me suis dit que cette nouvelle avenue méritait d'être explorée. » Les deux chercheurs ont décidé d'unir leurs efforts et ont déposé une demande de Subvention pour l'innovation de la Société canadienne du cancer, subvention qui leur a été attribuée en juillet.

« Le programme de Subventions pour l'innovation convient parfaitement à ce type de recherche », affirme le Dr Li. « Aucun autre programme au Canada ne permet de financer des projets non traditionnels comme le nôtre. »

Pour commencer, les chercheurs constitueront un réservoir de molécules d'ADN pouvant contenir jusqu'à mille billions (1015) de séquences d'ADN différentes. Ils mèneront une expérience darwinienne en éprouvette pour forcer toutes ces molécules à évoluer. L'expérience aura pour but de repérer quelques déoxyribozymes « magiques » qui s'illumineront au contact d'échantillons de selles provenant de personnes atteintes de cancer colorectal, mais demeureront inactifs dans les échantillons de participants en santé. Si les travaux des chercheurs s'avèrent concluants, il pourrait en résulter un outil simple et abordable que les médecins utiliseront éventuellement en cabinet pour détecter le cancer colorectal et d'autres types de cancers.

« Cette collaboration fortuite entre les Drs Li et Salena leur fournit l'occasion d'envisager un vieux problème sous un angle entièrement nouveau. Voilà une belle preuve de la nécessité de soutenir l'innovation dans la recherche sur le cancer », déclare la Dre Siân Bevan, directrice de la recherche à la Société canadienne du cancer. « En raison notamment de la qualité des demandes que nous avons reçues, la plus récente cuvée de subventions pour l'innovation a atteint un nombre record depuis le lancement de notre programme. Nous tenons à féliciter tous les chercheurs qui se sont partagé 51 subventions totalisant près de 10 millions de dollars. » (en anglais)

Le cancer colorectal est la deuxième cause de mortalité par cancer au Canada. Nous avons besoin de méthodes de détection plus efficaces et plus précises. Lorsque la maladie est diagnostiquée à temps, son taux de guérison atteint 90 %. Les programmes actuels de dépistage du cancer colorectal utilisent des tests de sang occulte dans les selles qui y détectent de très faibles quantités de sang. Ces tests peuvent toutefois donner lieu à des faux positifs (détectant un cancer alors qu'il n'y en a pas) ou à des faux négatifs (ne détectant pas de cancer alors qu'il y en a un). La coloscopie est plus précise, mais il s'agit d'une procédure invasive et coûteuse, qui n'est pas recommandée pour le dépistage général de la population.

À propos de la Société canadienne du cancer
Grâce à ses généreux donateurs et à son excellent système d'évaluation par les pairs, la Société canadienne du cancer subventionne la meilleure recherche sur le cancer au Canada. Les chercheurs que nous finançons travaillent dans des universités, des hôpitaux et des centres de recherche partout au pays afin d'établir de nouvelles façons de changer le cancer pour toujours. Pour de plus amples renseignements, visitez cancer.ca ou appelez le Service d'information sur le cancer, un service gratuit et bilingue, au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934).

Bas de vignette : "Les bénéficiaires de la subvention de la Société canadienne du cancer, le Dr Bruno Salena (gauche) et le Dr Yingfu Li, mènent des recherches afin de découvrir un nouveau moyen de dépister le cancer colorectal à l’aide d’enzymes fluorescentes. (Groupe CNW/Société canadienne du cancer (Bureau National))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20140904_C2663_PHOTO_FR_5318.jpg

SOURCE : Société canadienne du cancer (Bureau National)

Renseignements : Sasha Anopina, Spécialiste des communications bilingue, Société canadienne du cancer, sasha.anopina@cancer.ca, 416 934-5338

LIENS CONNEXES
http://www.cancer.ca

Profil de l'entreprise

Société canadienne du cancer (Bureau National)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.