Des scientifiques de l'Université de la Saskatchewan, du Kenya et de l'Éthiopie reçoivent 5,3 millions de dollars pour l'exécution de projets visant à lutter contre la faim

REGINA, SK, le 20 juin 2012 /CNW/ - Des scientifiques de l'Université de la Saskatchewan conjuguent leurs efforts avec ceux de chercheurs de l'Éthiopie et du Kenya pour l'exécution de deux projets novateurs, le premier ayant pour but d'accroître la sécurité alimentaire et d'améliorer la nutrition en Éthiopie au moyen de la sélection végétale et de la gestion des sols et le second visant la création d'un vaccin de pointe pour le bétail.

D'après la vice-présidente à la recherche de l'Université de la Saskatchewan, Karen Chad, nourrir adéquatement, et de façon sûre et durable, les habitants de la planète représente un défi de plus en plus grand pour les agriculteurs à mesure que la population s'accroît. Des partenariats de recherche internationaux comme celui-ci, estime-t-elle, mettent les nouvelles connaissances et les innovations à la disposition des agriculteurs, afin qu'ils puissent s'en servir pour accroître la sécurité alimentaire de leur famille et de leur collectivité.

Ces projets qu'ont annoncés aujourd'hui le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), dont le siège est à Ottawa, et l'Agence canadienne de développement international (ACDI), de concert avec l'Université de la Saskatchewan, font partie de six nouveaux projets subventionnés dans le cadre du Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Ce fonds quinquennal doté de 62 millions CAD permet à des chercheurs du Canada et de pays en développement de mettre au point ensemble des solutions durables pour remédier à la faim et à l'insécurité alimentaire dans les pays en développement.

« Ces projets pourraient avoir d'importantes répercussions dans plusieurs pays d'Afrique tout comme au Canada », a déclaré le président du CRDI, David M. Malone. « Ils sont tout à fait conformes à la mission du CRDI, qui consiste à financer des travaux qui ont des applications concrètes sur le plan du développement. »

Selon la ministre de la Coopération internationale, l'honorable Bev Oda, le Canada est un chef de file de la lutte contre la faim dans le monde, et le partenariat de l'ACDI avec le CRDI joue un rôle considérable à cet égard. La sécurité alimentaire et nutritionnelle est toujours une priorité clé de l'aide au développement du gouvernement du Canada. La contribution de l'ACDI au FCRSAI témoigne du leadership qu'exerce le Canada pour ce qui est d'aider les pays en développement à lutter contre la faim de façon novatrice, et elle appuie l'essor du secteur privé en matière d'agriculture.

Carol Henry, professeure agrégée en sciences de la nutrition et de la diététique, et ses collègues de l'Université de la Saskatchewan collaborent avec des chercheurs de l'Université d'Awassa, en Éthiopie, dans le cadre d'un projet visant à s'attaquer à la malnutrition qui reçoit une subvention de 1,6 million CAD. L'équipe compte améliorer des légumineuses à graines comme le pois chiche et le haricot commun, qui ont une teneur élevée en protéines et en micronutriments tels que le fer et le zinc, et les faire adopter par les agriculteurs. Ce faisant, il sera également possible d'enrichir les sols grâce à la capacité de fixation de l'azote de ces plantes. Le but : augmenter la production, la disponibilité et la consommation de ces légumineuses à graines à haute teneur en micronutriments afin d'améliorer la nutrition et la santé des Éthiopiens.

L'Éthiopie présente l'un des plus hauts taux de malnutrition au monde. Quelque 52 % de la population rurale, des femmes et des enfants surtout, est touchée. Dans le sud du pays, les moyens de subsistance et l'alimentation dépendent avant tout des céréales et des plantes racines, lesquelles ont un apport calorique élevé mais sont pauvres en éléments nutritifs. Les trois quarts des femmes enceintes y souffrent d'une carence en zinc, ce qui nuit au bon développement du nourrisson.

Andrew Potter et Volker Gerdts collaborent avec Hezron Okwako Wesonga et Reuben Soi, du Kenya Agricultural Research Institute, à l'exécution d'un projet subventionné à hauteur de 3,7 millions CAD et ayant pour but la mise au point d'un vaccin abordable, sûr et pouvant être facilement produit et entreposé afin d'éradiquer la pleuropneumonie des bovins, une maladie bactérienne des plus contagieuses. Andrew Potter et Volker Gerdts sont respectivement directeur et directeur adjoint (recherche) à l'International Vaccine Center de la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO-InterVac), à l'Université de la Saskatchewan.

Les vaccins qui existent présentent plusieurs inconvénients en contexte africain. Jusqu'à 50 % des animaux infectés meurent de la maladie, et beaucoup de ceux qui y survivent demeurent des porteurs chroniques. Cette maladie a été éradiquée sur tous les continents sauf en Afrique, où elle menace les moyens de subsistance de 24 millions de personnes dans 26 pays. On évalue ses répercussions économiques à deux milliards CAD par année.

Compte tenu de ces six nouveaux projets, ce sont maintenant 19 projets qui ont reçu des fonds du FCRSAI. Onze universités canadiennes et 26 organismes de pays en développement en ont bénéficié. Ces subventions sont accordées dans la foulée du troisième et dernier concours lancé dans le cadre de la première phase d'activités du FCRSAI, élément clé de la Stratégie sur la sécurité alimentaire du gouvernement du Canada annoncée par le premier ministre au Sommet du G8 de 2009, à L'Aquila, en Italie.

Participez aux échanges sur Twitter #CIFSRF et Facebook.

Pour en savoir plus : www.crdi.ca/fcrsai

À propos de l'Université de la Saskatchewan
L'Université de la Saskatchewan est l'une des universités qui, au Canada, s'investissent le plus dans la recherche. Ce milieu des plus dynamiques héberge le Centre canadien de rayonnement synchrotron, l'International Vaccine Center de la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO-InterVac), les Social Sciences Research Laboratories et le Global Institute for Water Security. Les liens entre la santé humaine et animale et la salubrité de l'environnement, les sciences synchrotroniques, la collaboration avec les peuples autochtones et les bourses d'études à leur intention, l'agriculture, l'alimentation et les bioproduits, l'énergie et les ressources minérales, ainsi que la sécurité hydrique sont tous des domaines dans lesquels l'université s'est distinguée.

À propos du CRDI
Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), qui est un élément clé de l'aide internationale du Canada, appuie des travaux de recherche dans les pays en développement afin d'y favoriser la croissance et le développement. Il veille aussi à promouvoir la diffusion des connaissances ainsi acquises auprès de responsables des politiques, de chercheurs et de collectivités de par le monde. Il en résulte des solutions locales, novatrices et durables, qui font changer les choses en faveur des personnes qui en ont le plus besoin.

À propos de l'ACDI
L'Agence canadienne de développement international (ACDI) est le principal organisme canadien d'aide au développement. L'ACDI a pour mandat de gérer l'appui du Canada au développement international, et les ressources qu'il y consacre, de façon efficace et responsable en vue d'obtenir des résultats durables et significatifs. L'ACDI s'engage également dans l'élaboration de politiques de développement, au Canada et sur la scène internationale, afin d'aider le Canada à atteindre ses objectifs au chapitre du développement.


SOURCE Centre de recherches pour le développement international

Renseignements :

Personne-ressource à l'Université de la Saskatchewan : Michael Robin, Communications universitaires en matière de recherche - 1 306-966-1425 - michael.robin@usask.ca

Paul Hodgson, VIDO-InterVac - 306-966-1523 - paul.hodgson@usask.ca

Renseignements au sujet du FCRSAI : Isabelle Bourgeault-Tassé, CRDI - 1 613-696-2343 - ibourgeault-tasse@crdi.ca - @IDRC_CRDI

Ce projet a été mis en oeuvre grâce à une subvention du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), établi à Ottawa, au Canada (www.crdi.ca), et à l'aide financière du gouvernement du Canada versée par l'entremise de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) (www.acdi-cida.gc.ca).

Profil de l'entreprise

Centre de recherches pour le développement international

Renseignements sur cet organisme

Université de la Saskatchewan

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.