Des scientifiques de l'Université de Guelph et de pays en développement reçoivent 2,3 millions de dollars pour réduire les pertes de fruits en Inde et au Sri Lanka à l'aide de la nanotechnologie

GUELPH, ON, le 20 juin 2012 /CNW/ - Une équipe de scientifiques de l'Université de Guelph dirigée par Jayasankar Subramanian, conjugue ses efforts avec ceux de chercheurs de la Tamil Nadu Agricultural University, en Inde, et de l'Industrial Technology Institute, au Sri Lanka, dans le but de mettre au point un emballage novateur faisant appel à la nanotechnologie de pointe pour réduire les pertes de mangues après la récolte. La culture de la mangue est une culture fruitière d'une importance cruciale en Asie du Sud.

Ce projet d'une valeur de 2,3 millions CAD qu'ont annoncé aujourd'hui le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), dont le siège est à Ottawa, et l'Agence canadienne de développement international (ACDI), de concert avec l'Université de Guelph, permettra d'améliorer les moyens de subsistance de près d'un tiers de la population de l'Inde et du Sri Lanka.

Il s'agit de l'un des six nouveaux projets subventionnés par le CRDI et l'ACDI dans le cadre du Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Ce fonds quinquennal doté de 62 millions CAD permet à des chercheurs du Canada et de pays en développement de mettre au point ensemble des solutions durables pour remédier à la faim et à l'insécurité alimentaire dans les pays en développement.

Le professeur Subramanian a déclaré que son équipe était heureuse d'avoir la possibilité de travailler avec des scientifiques et des instituts de recherche de premier plan en Asie dans le but d'accroître la sécurité alimentaire et les qualités nutritionnelles des aliments tout en augmentant le revenu des agriculteurs pauvres. Le nouveau mode d'emballage auquel on aura recours, inventé en partie à l'Université de Guelph, devrait permettre de réduire les pertes de fruits après la récolte en Inde et au Sri Lanka, où les conditions d'entreposage ne sont guère optimales en général.

La culture de la mangue se classe au deuxième rang des grandes cultures fruitières de l'Inde. Au Sri Lanka, elle occupe le troisième rang. Les mauvaises conditions d'entreposage font en sorte que les producteurs de mangues perdent de 35 % à 40 % de leur récolte chaque année ─ des pertes que l'on évalue à 800 millions CAD. Afin de réduire ces pertes, des spécialistes canadiens, indiens et sri-lankais vont associer leurs technologies brevetées pour mettre au point des emballages et des caisses de fruits dotés de systèmes intelligents de libération de nanoparticules. Ces dernières seront extraites de la coque de la noix de coco et du tronc du bananier. L'utilisation de ces déchets d'origine agricole créera de nouvelles possibilités de revenu pour les petits entrepreneurs, en particulier pour les femmes.

« Ce projet s'inscrit tout à fait dans l'engagement de longue date du CRDI envers un développement fondé sur des applications concrètes de la science », a déclaré le président du CRDI, David M. Malone. « Partout dans le monde, notamment au Canada, des cultures légumières, fruitières, horticoles et ornementales qui sont importantes sur le plan économique pourront elles aussi bénéficier des technologies qui seront mises au point. »

Selon la ministre de la Coopération internationale, l'honorable Bev Oda, le Canada est un chef de file de la lutte contre la faim dans le monde, et le partenariat de l'ACDI avec le CRDI joue un rôle considérable à cet égard. La sécurité alimentaire et nutritionnelle est toujours une priorité clé de l'aide au développement du gouvernement du Canada. La contribution de l'ACDI au FCRSAI témoigne du leadership qu'exerce le Canada pour ce qui est d'aider les pays en développement à lutter contre la faim de façon novatrice, et elle appuie l'essor du secteur privé en matière d'agriculture.

Compte tenu de ces six nouveaux projets, ce sont maintenant 19 projets qui ont reçu des fonds du FCRSAI. Onze universités canadiennes et 26 organismes de pays en développement en ont bénéficié. Ces subventions sont accordées dans la foulée du troisième et dernier concours lancé dans le cadre de la première phase d'activités du FCRSAI, élément clé de la Stratégie sur la sécurité alimentaire du gouvernement du Canada annoncée par le premier ministre au Sommet du G8 de 2009, à L'Aquila, en Italie.

Participez aux échanges sur Twitter (#CIFSRF) et Facebook.

Pour en savoir plus : www.crdi.ca/fcrsai

À propos de l'Université de Guelph
L'Université de Guelph est l'une des universités canadiennes dont la portée est la plus générale compte tenu de son engagement à l'égard de l'apprentissage des étudiants et de la recherche novatrice. Elle cultive tout ce qui est essentiel à la qualité de la vie - l'eau, les aliments, l'environnement, la santé humaine et animale, la vie communautaire, le commerce, la culture et l'apprentissage. Tous les membres du milieu universitaire ont en commun un sens aigu de la responsabilité sociale, une volonté de se pencher sur des questions mondiales et un souci du développement international.

À propos du CRDI
Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), qui est un élément clé de l'aide internationale du Canada, appuie des travaux de recherche dans les pays en développement afin d'y favoriser la croissance et le développement. Il veille aussi à promouvoir la diffusion des connaissances ainsi acquises auprès de responsables des politiques, de chercheurs et de collectivités de par le monde. Il en résulte des solutions locales, novatrices et durables, qui font changer les choses en faveur des personnes qui en ont le plus besoin.

À propos de l'ACDI
L'Agence canadienne de développement international (ACDI) est le principal organisme canadien d'aide au développement. L'ACDI a pour mandat de gérer l'appui du Canada au développement international, et les ressources qu'il y consacre, de façon efficace et responsable en vue d'obtenir des résultats durables et significatifs. L'ACDI s'engage également dans l'élaboration de politiques de développement, au Canada et sur la scène internationale, afin d'aider le Canada à atteindre ses objectifs au chapitre du développement.


SOURCE Centre de recherches pour le développement international

Renseignements :

Personne-ressource à l'Université de Guelph : Lori Bona Hunt - 1 519-824-4120 - poste 53338 - lhunt@uoguelph.ca

Renseignements au sujet du FCRSAI : Isabelle Bourgeault-Tassé - 1 613-696-2343 - ibourgeault-tasse@idrc.ca - @IDRC_CRDI

Profil de l'entreprise

Centre de recherches pour le développement international

Renseignements sur cet organisme

Université de Guelph

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.