Des restaurants sans gras trans, c'est souhaitable et possible : le MAPAQ doit agir!

QUÉBEC, le 16 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Suivant le dépôt d'une pétition visant à bannir l'usage des gras trans dans les restaurants, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids), en direct de l'Assemblée nationale, manifeste son soutien à cette mesure nécessaire et réalisable. Signée par plus d'un millier de pétitionnaires, la pétition rappelle que les gras trans sont toujours présents en trop grande quantité dans l'offre alimentaire des Québécois, ce qui nuit à leur santé collective.

« C'est une belle opportunité à saisir pour le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Les gras trans sont néfastes pour la santé et entièrement remplaçables sans nuire au goût et à l'aspect des aliments. Au moment où l'on cherche à économiser sur les dépenses gouvernementales, interdire l'utilisation des gras trans industriels, comme à New York, permettrait d'économiser en soins de santé », affirme Corinne Voyer.

Un nombre croissant de citoyens s'alimentent au restaurant plusieurs fois par semaine. Sachant que les portions ont également grossi et que plusieurs mets servis contiennent des gras trans industriels, il y a lieu de s'inquiéter du volume de consommation de ces graisses nocives. C'est particulièrement préoccupant quand on sait que les menus pour enfants proposent souvent des mets riches en gras trans. « Dans un contexte où la prévalence d'obésité et de maladies chroniques est critique et coûteuse pour le Québec, les gras trans sont un facteur aggravant que l'on doit réduire », poursuit madame Voyer.

En effet, ils sont associés au risque de maladies cardiovasculaires et d'accident vasculaire cérébral. Aucun niveau sécuritaire de consommation pour les gras trans n'existe, mais l'Organisation mondiale pour la Santé (OMS) recommande de consommer un maximum de 1 % de l'apport calorique quotidien provenant des gras trans. Même si le ministre n'a pas le pouvoir d'encadrer l'ensemble de l'offre alimentaire, il peut aider significativement les Québécois en éliminant au moins les gras trans en restaurant. Selon un sondage Ipsos réalisé au début septembre pour le compte de la Coalition Poids, l'interdiction des gras trans dans les restaurants reçoit l'appui de 3 Québécois sur 4 (73%).

« Il faut consommer le moins possible de gras trans industriels. Continuer de les autoriser a un coût pour les Québécois et il est difficile de justifier leur utilisation considérant la présence d'une variété d'alternatives pour l'industrie », conclut Corinne Voyer.


À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

Créée en 2006 et parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l'adoption de politiques publiques spécifiques à l'égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d'environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails www.cqpp.qc.ca.

 

SOURCE : Coalition québécoise sur la problématique du poids

Renseignements : Source : Corinne Voyer, Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids, Téléphone : 514 598-8058 poste 242, Cellulaire : 514 566-4605, cvoyer@cqpp.qc.ca

LIENS CONNEXES
cqpp.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.