Des ressources et du respect, pas des menaces!

MONTRÉAL, le 23 août 2016 /CNW Telbec/ - Le président de l'Association des psychologues du Québec (APQ), M. Charles Roy dénonce les lettres envoyées par le Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS). En effet, tout au long de l'été, les psychologues du secteur public ont reçu des lettres les menaçant de sanctions financières ainsi que de pertes d'années d'ancienneté si ces derniers poursuivaient leurs actions en faveur d'un ajustement salarial et d'un réinvestissement dans les services psychologiques.

Le président de l'APQ n'en revient tout simplement pas : « La pénurie actuelle de psychologues génère une surcharge de travail pour nos membres, les listes d'attente pour l'accès aux services psychologiques s'allongent partout au Québec et tout ce que les administrateurs du réseau trouvent comme solution, c'est de nous faire des menaces. »

Il est vrai que dans le cadre de la négociation de la dernière convention collective, les psychologues se sont mobilisés et ont lancé un mouvement de boycott de la supervision des internats en psychologie. Ce mouvement est maintenant soutenu par les doctorants eux-mêmes qui souhaitent une rémunération pour leur année d'internat.  M. Roy explique : « Nous sommes conscients que les choses ont changé depuis la signature de la dernière convention collective, mais la surcharge actuelle de travail et la pénurie de main d'œuvre rendent parfois impossible la supervision des internats.» Ce dernier s'inquiète que les administrateurs utilisent la situation actuelle pour encore une fois surcharger les psychologues du secteur public.

Le gouvernement a refusé d'ajuster les salaires à la totalité des psychologues du secteur public. Résultat : les conditions de travail dans le secteur public sont si désavantageuses que de plus en plus de psychologues lorgnent le secteur privé. De plus, les étudiants, qui sont de moins en moins nombreux à choisir le secteur public, sont actuellement témoins de l'attitude méprisante du gouvernement et des administrateurs envers les psychologues. Cette situation n'aidera en rien ceux-ci à choisir le secteur public pour y faire carrière.

M. Roy conclut en disant : « Plutôt que nous menacer, que les administrateurs arrêtent leur stratagème de maquillage de la pénurie des effectifs et d'allongement des listes d'attente et participent, avec les psychologues et les doctorants, à revendiquer plus de ressources pour la santé mentale et les services psychologiques. Ils doivent se rappeler que l'intervention des psychologues est au plan humain et économique hautement rentable pour la société québécoise.»

L'APQ est le plus grand regroupement de psychologues à adhésion volontaire. Elle regroupe plus de 1 500 psychologues de tous les secteurs d'activité (santé, éducation, privé…) et de toutes les régions du Québec.

 

SOURCE Association des psychologues du Québec

Renseignements : Pour contacter M. Charles Roy, président, 514 353-7555, apq@spg.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.