Des projets, des infrastructures, des investissements, et ce, pour nos citoyens et citoyennes

RIVIÈRE-DU-LOUP, QC, le 13 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le ministre délégué aux Affaires maritimes, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, M. Jean D'Amour, se réjouit des résultats du travail accompli lors de la session parlementaire qui vient de se terminer. Il profite également de ce moment pour dresser le portrait des priorités gouvernementales ainsi que des nombreux investissements qui ont pour objectif d'assurer le développement et la prospérité de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata et de l'ensemble du Bas-Saint-Laurent. Le Gouvernement du Québec est parvenu à dégager une marge de manœuvre pour investir dans les priorités qui lui sont chères: l'économie, la santé et l'éducation.

« Notre gouvernement s'était engagé à redresser les finances publiques, et nous avons tenu promesse. Je suis très fier de pouvoir dire, aujourd'hui, que j'ai participé à cette réalisation pour les gens de ma circonscription et de tout le Bas-Saint-Laurent. Grâce à nos efforts collectifs, nous sommes en mesure d'investir dans des secteurs d'importance pour tous les Québécois et toutes les Québécoises, soit l'économie, l'éducation et la santé », a souligné le ministre D'Amour.

Développer notre économie pour les régions 

Depuis avril 2014, il s'est créé près de 140 000 emplois, au Québec, principalement à temps plein. Parmi toutes les provinces, c'est au Québec que les entreprises ont créé le plus d'emplois. Le taux de chômage, au Québec, est désormais de 6,2 %, un plancher historique depuis 1976. Les efforts faits par le gouvernement pour améliorer la situation financière du Québec, au cours des deux dernières années, ont mené l'agence de notation Standard & Poor's à rehausser sa cote de crédit de « stable » à « positive ». C'est la première fois, depuis cinquante ans, que la province obtient une meilleure cote que l'Ontario. La vision économique du gouvernement s'articule autour de trois piliers : les exportations, le manufacturier innovant et l'entrepreneuriat.

Dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata et la région du Bas-Saint-Laurent, plusieurs investissements ont été réalisés pour soutenir l'économie locale et régionale. Voici des exemples tangibles :

  • Investissement de 5,2 millions de dollars à l'usine Prelco, pour l'acquisition d'un four à convection de haute performance afin d'accroître sa capacité de production de vitrages trempés et laminés à haute valeur ajoutée. Le tout lui permettra d'augmenter considérablement ses exportations vers l'étranger.
  • Investissement d'un million de dollars à des entreprises agricoles des circonscriptions de Rivière-du-Loup-Témiscouata et de Côte-du-Sud, dans le cadre du Programme de soutien au drainage et au chaulage des terres, afin d'améliorer la productivité et de revaloriser les terres possédant un potentiel de culture.
  • Annonce, à Rimouski, dans le cadre du Programme d'appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d'excellence, d'une aide financière de près de 125 000 $ à Technopole maritime du Québec (TMQ), pour la réalisation de deux initiatives dans les secteurs des biotechnologies marines, de la valorisation et de la transformation des produits marins, évaluées à près de 500 000 $.
  • Investissement d'un million de dollars à la société Les Barges de Matane, pour l'achat d'un remorqueur et de trois barges. Ce financement permettra d'offrir un nouveau service de transport à prix réduit dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord et entre le sud du Québec et le Nunavik.
  • Investissement de 2,2 millions de dollars au parc national du Lac-Témiscouata, pour l'asphaltage, sur 5 km, de la route d'accès au parc afin de faciliter l'accessibilité à ce territoire protégé.

« L'économie de notre région est au cœur de mes préoccupations quotidiennes. Nous travaillons d'arrachepied afin de permettre la réalisation des initiatives de nos chefs d'entreprises et pour améliorer la qualité de vie de notre population. Quand les régions progressent, c'est tout le Québec qui progresse », a déclaré le ministre D'Amour.

Services de proximité en santé et soutien aux plus vulnérables

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata rappelle que le gouvernement a fait des investissements majeurs en santé. La réorganisation du réseau de la santé et des services sociaux s'est poursuivie, toujours avec l'objectif d'offrir une meilleure fluidité des services directement à sa clientèle.

Les chiffres démontrent des résultats concrets. Depuis deux ans, c'est 420 000 Québécoises et Québécois de plus qui ont été inscrits auprès d'un médecin de famille. Notre gouvernement a posé plusieurs actions afin d'améliorer la qualité de vie des gens :

  • La mise en service de dix-huit salles d'opération supplémentaires, à compter de 2017, permettra la réalisation de 22 450 chirurgies de plus annuellement, grâce à un investissement de 20 millions de dollars afin d'améliorer les soins de deuxième ligne.
  • Lors de la mise à jour économique, le gouvernement a renforcé le financement en santé par de nouveaux investissements immédiats de 300 millions de dollars par année, afin de désengorger les urgences, de réduire les délais en chirurgie et d'améliorer l'accès aux services diagnostiques ainsi que les services offerts en CHSLD.
  • D'ailleurs, des budgets supplémentaires de 65 millions de dollars permettront l'ajout de 1 150 préposés et préposées aux bénéficiaires, infirmiers et infirmières auxiliaires et infirmiers et infirmières en CHSLD.
  • Le 28 octobre, le gouvernement a dévoilé la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles, dotée de 200 millions de dollars sur cinq ans.
  • Les parents d'enfants handicapés nécessitant des soins exceptionnels peuvent compter sur une aide financière supplémentaire de plus de 10 000 $ par an, ce qui leur donne une meilleure latitude sur le plan financier.

Investir dans notre avenir, c'est investir dans la réussite éducative

Le gouvernement a à cœur la jeunesse du Québec. C'est pourquoi des outils et des initiatives visant à encourager la persévérance scolaire ont été mis de l'avant. C'est plus de 500 millions de dollars qui ont été investis pour bonifier les services aux élèves, pour lutter contre le décrochage scolaire et pour soutenir l'enseignement supérieur. Une somme de 700 millions de dollars a également été consacrée aux infrastructures scolaires.

« Des ressources et des services pour nos élèves, c'est du concret pour le Bas-Saint-Laurent. Les jeunes bien formés d'aujourd'hui seront les leaders québécois de demain », a affirmé le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Dans le cadre de la Stratégie maritime et avec la collaboration du ministère de l'Enseignement supérieur, le Gouvernement du Québec a investi plus de 1,4 million de dollars à l'Institut maritime du Québec à Rimouski pour le remplacement de son simulateur de navigation. Cela a permis à l'Institut de maintenir une offre de formation de premier ordre et de confirmer l'importance accordée à la formation professionnelle et technique de même qu'au rôle des régions dans la formation d'une main-d'œuvre qualifiée.

Également, c'est près de 900 enseignants et enseignantes, professionnels et professionnelles et ressources techniques qui pourront être déployés, cette année, en services directs aux élèves, partout au Québec, ainsi que :

  • 850 écoles de milieux défavorisés, qui disposent d'un soutien additionnel de 39 millions de dollars pour le renforcement des pratiques liées à la réussite en lecture et en écriture;
  • la mise à jour du plan économique, qui a permis l'ajout de 110 millions de dollars par année à la priorité gouvernementale : la réussite des élèves et des étudiants et étudiantes :
    • Favoriser la réussite éducative des élèves du primaire et du secondaire,
    • Adapter les programmes de formation professionnelle aux besoins du marché du travail et ceux de formation continue aux enjeux régionaux,
    • Faciliter la reconnaissance des acquis et des compétences,
    • Aider les étudiants et étudiantes ayant des besoins particuliers dans les cégeps et les universités;
  • un geste concret en matière d'alphabétisation et de réussite éducative, avec un investissement récurrent de près de 20 millions de dollars.

« Une fois de plus, nous terminons une session très chargée, et nous avons réussi à faire avancer les initiatives de nos chefs d'entreprise et à répondre aux préoccupations de notre population. La nouvelle année nous permettra de concrétiser des chantiers majeurs pour notre région, et nous travaillerons sans relâche pour y parvenir. Le plan du gouvernement est clair : investir dans nos priorités que sont l'économie, l'éducation et la santé pour l'ensemble des Québécoises et des Québécois, donc au bénéfice des gens de ma circonscription et de ma région », a conclu Jean D'Amour.

 

SOURCE Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes

Renseignements : Marc Lapointe, Attaché de presse, Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, 418 580-9754


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.