Des procédures lacunaires ont entraîné une incursion sur piste à l'aéroport international Ottawa/MacDonald-Cartier en décembre 2013

GATINEAU, QC, le 16 juill. 2015 /CNW Telbec/ - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête aéronautique (A13H0003) sur l'incursion sur piste survenue en décembre 2013 à l'aéroport international Ottawa/Macdonald-Cartier, en Ontario. Personne n'a été blessé, et il n'y a pas eu de dommage à l'avion ni à la propriété de l'aéroport.

Le 1er décembre 2013, un turbopropulseur Piaggio P-180 avec 2 pilotes à bord a reçu l'autorisation de traverser la piste 14 afin de rejoindre la piste 07 à l'aéroport international Ottawa/Macdonald-Cartier. Au même moment, un de Havilland DHC-8 exploité par Jazz avec 3 membres d'équipage et 15 passagers à bord circulait lui aussi vers la piste 14 en prévision du décollage. Ayant reçu l'autorisation de décoller, le DHC-8 effectuait sa course au décollage lorsque le P-180 a traversé la piste 14, à environ 4400 pieds devant lui. Ni l'un ni l'autre des aéronefs ne s'est rendu compte de l'incursion sur piste et chacun a poursuivi sa route sans autre incident.

L'enquête a déterminé que le contrôleur sol de NAV CANADA avait transmis l'instruction au P-180 de rouler sans restriction depuis l'aire de trafic jusqu'à la piste 07, en traversant la piste 14, malgré l'utilisation fréquente de celle-ci pour les décollages. De plus, après avoir transmis l'instruction de circuler au P-180, le contrôleur sol n'a pas communiqué cette information au contrôleur d'aéroport. Les procédures opérationnelles stipulent que cette communication doit avoir lieu, mais n'indiquent pas le moment exact auquel celle-ci doit avoir lieu. Ainsi, l'affichage du contrôleur d'aéroport ne montrait pas que le P-180 circulait pour rejoindre la piste 07 lorsque l'autorisation de décollage a été transmise au DHC-8. L'enquête a également conclu que l'effectif en service dans la tour était inférieur aux lignes directrices de l'unité au moment de l'incident.

Après l'incident, la tour d'Ottawa a publié une directive selon laquelle les contrôleurs doivent indiquer qu'un véhicule ou un aéronef a reçu l'autorisation de traverser une piste en activant un indicateur de traversée de piste (RCI) dans l'entrée de données de vol. Cet indicateur ne peut être désactivé qu'une fois que le véhicule ou l'aéronef a quitté la zone protégée de l'autre côté de la piste. NAV CANADA a également apporté des changements à ses procédures d'exploitation en cas de pénurie de personnel.

Le risque de collisions sur les pistes est reconnu comme l'un des risques qui pèsent sur le système de transport du Canada, et figure sur la Liste de surveillance 2014 du BST. Le Bureau demande que de meilleures façons de procéder et des systèmes anticollision améliorés soient mis en place dans les aéroports canadiens.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.tsb.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSS, Twitter (@BSTCanada), YouTube, Flickr et notre blogue.

 

SOURCE Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements : Bureau de la sécurité des transports du Canada, Relations avec les médias, 819-994-8053, media@tsb.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.bst.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.