Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal seront sanctionnés pour avoir rédigé un faux rapport et avoir détenu illégalement un citoyen sur lequel un des agents s'est livré à des voies de fait

QUÉBEC, le 3 juin 2015 /CNW Telbec/ - Le 27 mai 2015, le Comité de déontologie policière, présidé par Me Pierre Gagné, a reconnu que deux policiers du Service de police de la Ville de Montréal ont manqué aux devoirs que leur impose le Code de déontologie des policiers du Québec : les agents Luc Gauthier et Alain Poirier ont rédigé un faux rapport et détenu illégalement un citoyen sur lequel l'agent Gauthier s'est livré à des voies de fait.

La preuve présentée par le Commissaire à la déontologie policière a permis d'établir par prépondérance que l'agent Gauthier a frappé à plusieurs reprises un jeune homme en état d'ébriété qu'il venait d'arrêter à l'angle des rues Sainte-Catherine et Saint-Laurent à Montréal, et qui se montrait injurieux à l'endroit des policiers.

Les agents Gauthier et Poirier ont ensuite conduit et laissé le jeune homme, un résidant de Montréal, sur l'Île-Sainte-Hélène, contrairement à ce qui est indiqué dans leur rapport, à savoir qu'ils l'avaient laissé à l'intersection des rues Berri et Viger.

Les appels de plusieurs automobilistes au Service d'urgences 911 ont permis de corroborer les prétentions du plaignant, puisqu'il fut repéré alors qu'il marchait sur la chaussée du pont Jacques-Cartier en direction de Montréal, dépassé la sortie de l'Île-Sainte-Hélène, et ce, quelques minutes seulement après avoir reçu un constat d'infraction pour avoir troublé la paix et avoir crié.

Le Comité de déontologie policière tiendra le 30 juin prochain une audition sur la sanction à être imposée à ces policiers du SPVM.

Rappelons que le Commissaire à la déontologie policière reçoit et examine toute plainte déposée par une personne relativement à la conduite d'un policier, d'un agent de la protection de la faune, d'un contrôleur routier, d'un constable spécial ou d'un agent de la paix, enquêteur au sens de la Loi sur la lutte à la corruption, dans l'exercice de leurs fonctions. Le Commissaire, après enquête, peut déposer une citation contre ces personnes devant le Comité de déontologie policière, un tribunal spécialisé indépendant.

 

Source :  

Me Louise Letarte


Secrétaire générale


Commissaire à la déontologie policière


1 418 643-7897, poste 20521

 

SOURCE Comité de déontologie policière

Renseignements : Me Louise Letarte, Secrétaire générale, Commissaire à la déontologie policière, 1 418 643-7897, poste 20521

LIENS CONNEXES
www.msp.gouv.qc.ca/police

Profil de l'entreprise

Comité de déontologie policière

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.