Des poissons d'avril contre la modulation des frais de garde

MONTRÉAL, le 1er avril 2016 /CNW Telbec/ - La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) profite du 1er avril pour lancer un message imagé au gouvernement Couillard : de grandes affiches sur le thème des poissons ont été installées près des ponts Jacques-Cartier et Pierre-Laporte et un peu partout au Québec, illustrant clairement le rejet des Québécoises et Québécois de la modulation des frais de garde.

« La modulation des frais de garde, ça ne passe tout simplement pas auprès des Québécois. Le gouvernement Couillard ne peut pas juste piger dans les poches des familles du Québec des centaines, voire des milliers de dollars, et s'attendre à un assentiment de celles-ci. Nous multiplions les actions publiques pour lui faire comprendre qu'il doit reculer », explique la première vice-présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Une admission d'erreur

Face à la grogne populaire devant cette modulation, le gouvernement a d'ailleurs admis en partie son erreur en réduisant de moitié l'augmentation des frais de garde pour le deuxième enfant dans son dernier budget.

« Ce faible recul est loin de suffire pour faire oublier les factures salées envoyées aux parents québécois en cette période des impôts. En bout de ligne, on continue d'imposer cette taxe famille, on continue de priver financièrement la classe moyenne. La modulation des tarifs est une décision improvisée qui a été prise uniquement pour des raisons budgétaires, sans que le gouvernement ait pris le temps d'évaluer ses conséquences réelles », ajoute Valérie Grenon.

L'avenir des enfants en péril

Les effets de la modulation ne sont pas financiers : présentement, des milliers de parents délaissent les services de garde publics, en milieu familial ou en CPE, pour des garderies privées qui n'ont pourtant pas les mêmes normes de qualité et de sécurité.

« On pousse les enfants vers des services de moindre qualité, alors qu'on devrait plutôt s'assurer qu'ils obtiennent le soutien adéquat pour le meilleur développement possible. Il en va de l'avenir de nos enfants. Pour la FIPEQ-CSQ, et pour la majorité des Québécois, la solution est simple : un retour aux contributions réduites et universelles pour nos services de garde publics », conclut Valérie Grenon.

Profil de la FIPEQ-CSQ

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) représente 11 700 responsables d'un service de garde en milieu familial et près de 2 400 éducatrices dans les installations des CPE. Elle est l'organisation syndicale la plus représentative dans le secteur de la petite enfance au Québec.

 

SOURCE FEDERATION DES INTERVENANTES EN PETITE ENFANCE DU QUEBEC (FIPEQ-CSQ)

Renseignements : Christopher Young, Conseiller en communication FIPEQ-CSQ, Téléphone : 514 378-5933, Courriel : young.christopher@lacsq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.