Des investissements dans les secteurs minier ainsi que pétrolier et gazier stimulent la demande dans d'autres industries canadiennes

OTTAWA, le 4 juin 2012 /CNW/ - Selon l'édition du printemps 2012 du Profil de l'industrie canadienne, publiée par Le Conference Board du Canada en collaboration avec la Banque de développement du Canada (BDC), des investissements massifs dans le secteur pétrolier et gazier et le secteur minier alimentent la croissance dans diverses industries allant de la fabrication au génie.

Le Profil de l'industrie canadienne fournit chaque trimestre des prévisions sur la production, les recettes, les coûts et la rentabilité de six industries, sur une période de cinq ans (de 2012 à 2016). L'édition du printemps 2012 contient des prévisions pour les industries suivantes :

  • Matériel électrique
  • Produits métalliques
  • Fabrication de machines
  • Activités de soutien au secteur pétrolier et gazier
  • Services professionnels
  • Textiles et vêtements

« Il est intéressant de constater que l'effervescence économique liée aux activités minières et pétrolières profite à plusieurs industries et ce non seulement dans les provinces de l'Ouest, mais à l'échelle du pays», a indiqué Pierre Cléroux, Vice-président, Analyse économique, à la BDC. « En plus des retombées liées au dynamisme des secteurs minier et pétrolier, les entreprises de plusieurs secteurs manufacturiers connaissent de bons résultats grâce à la croissance des exportations vers les États-Unis, une première depuis la fin de la récession. Malgré la force du huard, qui constitue un défi constant à la compétitivité des entreprises, et l'incertitude engendrée par la crise de la dette européenne, les perspectives sont positives pour de nombreux entrepreneurs canadiens. »

« Dynamisés par les prix élevés des produits de base, les investissements dans l'industrie minière canadienne continuent de progresser à un rythme soutenu. Cette envolée des investissements stimulera non seulement les activités de soutien au secteur pétrolier et gazier, mais aussi la demande de machines, de produits métalliques et de services d'architecture et de génie », déclare pour sa part Michael Burt, directeur, Tendances économiques industrielles.

Le Conference Board prévoit que les cours du pétrole demeureront élevés, au-delà des 100 $ le baril durant les prochaines années, ce qui favorisera les investissements dans les sables bitumineux et soutiendra la demande de services de forage à forfait et de soutien sur le terrain. Dans l'industrie des activités de soutien au secteur pétrolier et gazier, on s'attend à ce que les profits, qui ont presque quadruplé entre 2009 et 2011, doublent encore en 2012 pour atteindre 310 millions de dollars. Toutefois, les marges bénéficiaires demeureront faibles en raison de la concurrence féroce qui règne au sein de cette industrie. De plus, les employeurs dans l'Ouest canadien sont une fois de plus aux prises avec des pénuries de main-d'œuvre, ce qui fera grimper les charges salariales.

L'industrie de la fabrication de machines est marquée par une croissance des exportations vers les États-Unis et une augmentation importante de la demande de machines dans les secteurs de l'agriculture, de la construction et des mines. Malgré une hausse limitée des prix, les profits devraient dépasser 1,9 milliard de dollars cette année, permettant à l'industrie d'afficher de nouveau des résultats financiers supérieurs à leur niveau d'avant la récession.

Les produits métalliques constituent l'un des principaux intrants utilisés dans la fabrication de diverses marchandises comme des machines, du matériel et des automobiles. Grâce aux excellentes perspectives de l'investissement minier et à la reprise de la production manufacturière, cette industrie poursuivra la progression qu'elle a entamée récemment - les profits devraient dépasser 1,5 milliard de dollars en 2012. Toutefois, ses perspectives à long terme sont assombries par la rareté des percées qu'elle a réalisées sur les marchés émergents, où on prévoit une croissance beaucoup plus vigoureuse qu'en Amérique du Nord.

L'industrie des services professionnels, qui englobe les entreprises des domaines de la comptabilité et des services juridiques, de l'architecture et du génie, de l'administration, de l'informatique et de la publicité, ainsi que de la gestion des déchets, a vu ses profits chuter de près de 30 p. 100 pour s'établir à 6,3 milliards de dollars en 2011. Mais l'industrie peut s'attendre à une reprise en 2012 et au-delà, favorisée par deux facteurs : les entreprises de conception par ordinateur et de publicité qui profiteront de l'utilisation de plus en plus répandue des téléphones intelligents et des tablettes, et l'investissement minier qui stimulera la demande d'ingénieurs et d'architectes.

Dans l'industrie du matériel électrique, les profits ont doublé en 2011 grâce à une croissance robuste des exportations, en particulier vers des marchés autres que les États-Unis. On s'attend à ce que, sous l'impulsion d'une vigoureuse remontée de l'investissement non résidentiel global en 2012, ils atteignent 443 millions de dollars cette année, soit une hausse de plus de 26 p. 100. Cependant, la valeur élevée du dollar et les concurrents étrangers continueront de compromettre la performance de certains segments de l'industrie comme les appareils électroménagers et la fabrication de matériel d'éclairage.

L'industrie des textiles et vêtements demeure confrontée au double défi de la hausse des importations et de la vigueur du dollar, qui amincit excessivement les marges bénéficiaires. Aussi prévoit-on qu'elle affichera des profits de 71 millions de dollars en 2012, soit en légère baisse par rapport à 2011. On note toutefois quelques secteurs en expansion dans l'industrie, notamment parmi les entreprises qui réussissent à intégrer des producteurs de pays à faibles coûts à leurs chaînes d'approvisionnement, et celles qui fabriquent essentiellement des textiles et des vêtements de haute gamme.

Le service du Profil de l'industrie canadienne fait partie du programme de recherche du Conference Board du Canada sur les tendances économiques industrielles. Des analyses prévisionnelles de 23 industries sont ainsi effectuées chaque année. Il est possible d'accéder aux profils à partir du site www.e-library.ca. Les clients de la BDC désireux d'en obtenir des exemplaires sans frais sont invités à communiquer avec leur directeur de compte à la BDC.

La Banque de développement du Canada, BDC, fait passer l'entrepreneur d'abord. Forte de ses quelque 1 900 employés et plus de 100 centres d'affaires dans l'ensemble du pays, BDC offre des services de financement, de financement subordonné, de capital de risque et de consultation à 29 000 petites et moyennes entreprises. Leur réussite est cruciale pour la prospérité de l'économie canadienne. Pour en savoir plus, visitez le site www.bdc.ca.

SOURCE LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements :

Brent Dowdall
Relations avec les médias
Tél. : 613- 526-3090, poste 448
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

Johanne Bissonnette
Chef, Relations avec les médias, BDC
Tél. : 514-602-0698 
Courriel : johanne.bissonnette@bdc.ca

Profil de l'entreprise

LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements sur cet organisme

BANQUE DE DEVELOPPEMENT DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.