Des corps policiers créent un groupe de travail régional

Ils invitent la population à dénoncer la contrebande

CORNWALL, ON, le 7 avr. /CNW/ - Dans l'optique de régler certaines questions prenant de plus en plus d'importance en sécurité publique et de résoudre des problèmes relatifs aux propriétés résidentielles, les forces de l'ordre ont pris une nouvelle initiative dans leur lutte contre la criminalité liée à la contrebande dans la région de Cornwall.

Dans le cadre d'une conférence de presse qui s'est déroulée à Cornwall, la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la Police provinciale de l'Ontario, le Service de police communautaire de Cornwall (SPCC) et le ministère du Revenu de l'Ontario ont annoncé la formation du Groupe de travail régional de Cornwall (GTR de Cornwall).

"Je salue les efforts des organismes d'application de la loi qui ont travaillé avec le ministère du Revenu de l'Ontario à la création du groupe de travail régional de Cornwall", a dit Guy Lauzon, député de Stormont-Dundas-South Glengarry, au nom de l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique. "En coordonnant ses efforts, le groupe de travail aidera à prévenir la criminalité dans notre collectivité et à assurer la sécurité de nos citoyens."

Le GTR de Cornwall, dont le mandat a été confirmé à l'occasion d'une réunion multiterritoriale en janvier 2010, vise à faire respecter la loi le long des frontières, contrôlées ou non, à recueillir des renseignements, à réprimer la contrebande de même qu'à mener des enquêtes criminelles sur les activités illégales liées à la contrebande.

    
    Les autres organismes appuyant le GTR de Cornwall sont les suivants :

    -  Service des poursuites pénales du Canada (SPPC)
    -  Poursuites provinciales (Justice Ontario)
    

Les groupes criminels organisés utilisent des propriétés résidentielles et privées, comme des quais et des cours, pour mener leurs activités illégales. Résultat : plusieurs affrontements se sont déjà produits entre des contrebandiers et des propriétaires de terrains privés.

"Je comprends tout à fait que des résidants soient portés à protéger leur propriété et ressentent de la frustration en constatant que ce genre d'activité se déroule sur leur terrain, mais je m'inquiète pour la sécurité des gens qui décident d'affronter les contrebandiers. Je presse tous les résidants de dénoncer toute activité suspecte et de ne pas faire front aux contrebandiers", a affirmé Mike McDonell, commissaire adjoint, GRC.

Les agents du GTR de Cornwall s'emploieront à repérer les activités du crime organisé dans la région et à y mettre terme. Parmi ces activités figurent le passage de clandestins, le trafic de stupéfiants, d'armes et de tabac ainsi que des infractions connexes comme l'extorsion et la corruption.

"En misant sur une démarche axée sur le renseignement, des agents en uniforme et en civil effectueront des patrouilles, assureront une présence maritime sur le fleuve Saint-Laurent et mettront en application des techniques d'enquête classiques et spécialisées", a fait savoir le sous-commissaire Vince Hawkes, commandant provincial, Enquêtes/crime organisé, Police provinciale.

Comme de nombreux résidants hésitent à dénoncer les incidents dont ils sont témoins par crainte de représailles, la majorité des actes de contrebande ne sont pas dénoncés. Les policiers sont par ailleurs conscients du fait que ceux qui transportent des produits illégaux mettent en danger la sécurité publique.

"Tous les agents qui travaillent dans le domaine soutiennent que les contrebandiers sont de plus en plus agressifs et qu'ils utilisent des embarcations et des véhicules plus puissants pour mener leurs activités illégales", a déclaré le sous-commissaire Chris Lewis, commandant provincial, Opérations régionales, Police provinciale.

Les policiers doivent d'ailleurs répondre à un nombre croissant d'appels dans la région, où l'on constate également une augmentation du nombre de crimes liés aux vols, aux stupéfiants et aux armes impliquant des contrebandiers et d'autres individus convoitant ces biens.

"Le GTR de Cornwall collaborera étroitement avec ses partenaires pour assurer la sécurité de la collectivité. Pour y parvenir, il a toutefois besoin de l'aide du public", a rappelé le chef Dan Parkinson du Service de police communautaire de Cornwall. "Le GTR de Cornwall demande aux résidants de dénoncer sans attendre les actes de contrebande et les incidents suspects. Nous serons ainsi en mesure de mener une enquête, de mettre terme aux activités illégales en question et de traduire les responsables en justice", a ajouté Dan Parkinson.

En cas d'urgence, la population est invitée à composer le 911. Les résidants qui souhaitent communiquer de l'information sont invités à composer le 613 937-2800 ou à communiquer avec Échec au crime au 1 800 222-TIPS (8477).

En travaillant de concert, la population ainsi que les services policiers et leurs organismes partenaires contribueront à ce que notre collectivité reste un milieu où il fait bon vivre et s'amuser.

SOURCE Gendarmerie royale du Canada

Renseignements : Renseignements: Sergente Kristine Rae, Police provinciale de l'Ontario, (613) 285-5479; Sergent Michael Harvey, Gendarmerie royale du Canada, (613) 937-2800


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.