Des communications incompréhensibles avec la Garde côtière mettent à risque la sécurité maritime

OTTAWA, le 10 mars 2016 /CNW/ - Des échecs constants de la « nouvelle » technologie déployée dans les centres de Services de communication et de trafic maritimes (SCTM) de la Garde côtière à Victoria et à Prince Rupert sont tellement graves que le syndicat représentant les agents de communication prévient que la sécurité des navires et du littoral est à risque.

Un extrait audio, obtenu par Unifor en recourant à une demande d'accès à l'information, a été présenté au Comité permanent des pêches et des océans à Ottawa aujourd'hui pendant une réunion sur la fermeture prévue de la station de SCTM à Comox. L'échange audio, provenant du centre de Services de communication et de trafic maritimes à Iqaluit, démontre clairement qu'à certains moments les transmissions des stations de SCTM de la Garde côtière utilisant la nouvelle technologie sont incompréhensibles. Écoutez l'échange audio ici : https://soundcloud.com/unifor/tracks

« Dans certains cas, les transmissions sont tellement mauvaises avec de l'écho et des bruits statiques qu'elles sont incompréhensibles, a déclaré Joie Warnock, directrice de la région de l'Ouest d'Unifor. Nous parlons de communications vitales ici, qui peuvent se transformer en situation de vie ou de mort. »

Unifor demande de suspendre la fermeture prévue du centre de communications de Comox. La base de Comox n'utilise pas la nouvelle technologie, alors c'est le seul endroit de surveillance à redondance fonctionnelle alors que les centres de Victoria et Prince Rupert connaissent des problèmes constants. La technologie défaillante était censée réduire le nombre de centres de SCTM nécessaires sur la côte. En supervisant le trafic maritime, ils constituent la première ligne de défense si un équipage est en détresse ou lorsqu'une catastrophe écologique survient. Scott Hodge, membre de la Garde côtière depuis plus de 20 ans, a dit au Comité permanent des pêches et des océans qu'au cours des deux dernières années, 9 des 22 centres de SCTM ont été fermés sans consultations auprès de l'industrie, des marins, du public ou du syndicat.

Mis à part les erreurs technologiques, Unifor fait valoir que des considérations d'ordre géographique et sismiques exigent une annulation de la fermeture prévue de la base de Comox. Les centres de SCTM de Prince Rupert et Victoria sont situés dans de vieux immeubles d'une zone à risque de tsunami qui seraient évacués dans l'éventualité d'un important tremblement de terre. Seule la base de Comox pourrait être dotée de personnel pour les urgences liées à un événement sismique.

La directrice de la région de l'Ouest d'Unifor, Joie Warnock, est disponible pour répondre aux entrevues des médias. Joie sera à Winnipeg les 10 et 11 mars. Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant près de 300 agents de communication des centres de Services de communication et de trafic maritimes (SCTM) au Canada.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : veuillez contacter le représentant aux communications d'Unifor, Ian Boyko, au numéro 778-903-6549 (cellulaire) ou au Ian.Boyko@Unifor.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.