Des citoyens invitent le maire de Montréal à condamner l'apartheid en République dominicaine

MONTRÉAL, le 23 juin 2015 /CNW Telbec/ - Des citoyens invitent le maire de Montréal, Denis Coderre, à suivre l'héritage de monsieur Jean Doré, ancien maire de la ville. Ils invitent le maire à non seulement dénoncer l'apartheid en République dominicaine, mais aussi à poser des gestes clairs en ce sens. Des Montréalaises et Montréalais remettront aujourd'hui, à midi, une lettre au maire à l'Hôtel de Ville de Montréal.

La République dominicaine nie la citoyenneté de plus d'un quart de million de personnes qui sont nées ou qui travaillent sur son territoire depuis des décennies, ce qui les rend apatrides. Par l'adoption de lois racistes, la République dominicaine a instauré un régime d'apartheid qui a fait des Dominicains d'origine haïtienne, des migrants haïtiens et de toute personne pauvre à la peau noire, les cibles de crimes haineux et d'exploitation.

Depuis le 17 juin 2015, les déportations ont débuté. Rappelons que cette crise a commencé le 23 septembre 2013, lorsque la Cour constitutionnelle de la République dominicaine a décidé de dénationaliser des Dominicains d'origine haïtienne établis dans le pays depuis 1929. Cette décision est contraire à l'article 15 de la Déclaration universelle des droits de l'homme qui stipule que tout individu a droit à une nationalité et que nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité.

« Lançons un message clair au gouvernement Dominicain que les Québécois et Canadiens condamnent l'apartheid », a déclaré Frantz André, porte-parole du comité d'action contre la décision 168-13 de la République dominicaine.

Les journalistes sont invités.

Le Comité d'actions contre la décision 168.13 de la République dominicaine est un collectif d'une cinquantaine de québécois d'origine haïtienne de tous horizons qui a pour objectif d'exiger le retrait de la loi 168.13. Ce regroupement tente de sensibiliser les Québécois et Canadiens aux discriminations que vivent un quart de million de Dominicains d'ascendance haïtienne visés par cette décision contraire au droit de la personne. Le comité compte déjà parmi ses actions deux manifestations, le lancement d'une pétition de plus de 1500 signatures, une opération de sensibilisation à l'aéroport Pierre-Elliot-Trudeau ainsi qu'une campagne sur les médias sociaux. http://www.contre16813.org

 

SOURCE Comité d’actions contre la décision 168.13 de la République dominicaine

Renseignements : et entrevues : Kerlande Mibel, 514-963-6313, kmibel@zwart.ws

LIENS CONNEXES
www.zwart.ws

Profil de l'entreprise

Comité d’actions contre la décision 168.13 de la République dominicaine

Renseignements sur cet organisme

ZWART agence de communication marketing multiculturel

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.