Des chercheurs financés pour contrer la salmonellose et améliorer la production du soya

La génomique au service de l'industrie agroalimentaire du Québec

MONTRÉAL, le 21 juill. 2015 /CNW Telbec/ - Génome Québec est heureux d'annoncer le financement de deux projets de recherche d'envergure mondiale remportés par le Québec, dans le cadre d'un nouveau programme de financement national initié par Génome Canada : « La génomique pour nourrir l'avenir ».

L'objectif des projets financés est de maximiser le pouvoir de transformation de la génomique et de ses disciplines connexes pour contribuer de manière significative à l'économie du pays et au bien-être de la population. « C'est dans un esprit de développement durable de la bioéconomie québécoise que nous travaillons. Les résultats de ce programme permettent au Québec de propulser la recherche génomique vers des applications stratégiques pour le secteur de l'industrie agroalimentaire : c'est un bond en avant considérable pour ce secteur, car les projets québécois financés sont notamment axés sur la salubrité, la sécurité et une production optimisée des aliments. Les bénéfices des applications qui seront développées en agroalimentaire touchent la population à un niveau local, mais également mondial », conclut Catalina López Correa, vice-présidente aux Affaires scientifiques chez Génome Québec.

Dans le cadre de ce programme, le Québec reçoit 23 millions de dollars, ce qui représente 27 % des sommes investies au Canada. Considérant que le Québec représente approximativement 23 % de la population canadienne, ce sont d'excellents résultats pour le secteur de l'agroalimentaire québécois, qui commence à bénéficier de plus en plus des applications concrètes de la génomique.

Assurer la salubrité alimentaire et réduire le fardeau économique de la salmonellose
Lawrence Goodridge, de l'Université McGill, et Roger C. Levesque, de l'Institut de biologie intégrative et des systèmes à l'Université Laval, dirigent une équipe qui utilise le séquençage du génome entier pour identifier précisément les souches de salmonelle responsables de la maladie chez l'humain. L'équipe se servira ensuite des résultats de ce travail pour mettre au point des solutions biologiques naturelles visant à contrôler la présence des salmonelles sur les fruits et les légumes durant leur croissance au champ. L'équipe développera aussi de nouveaux tests de détection des salmonelles, de même que des outils qui permettront aux responsables de la santé publique de découvrir la source des éclosions de salmonellose afin que les aliments contaminés puissent être retirés rapidement des épiceries et des restaurants. Grâce à ces travaux, il sera possible de réduire le nombre de personnes victimes de la salmonellose chaque année ainsi que les coûts économiques de l'infection.

Améliorer le rendement et la résistance aux maladies du soya à maturité hâtive
Avec leur équipe, les chercheurs François Belzile et Richard Bélanger, de l'Université Laval, examineront en détail le code génétique du soya dans le but d'identifier les marqueurs d'ADN qui contrôlent des aspects clés de la croissance de la plante, comme la maturité et la résistance aux maladies et aux ravageurs. Les « sélectionneurs » pourront ensuite utiliser ces marqueurs pour développer des variétés de soya améliorées bien adaptées aux conditions climatiques canadiennes. L'équipe pourra également produire des variétés de soya résistant à certains parasites et à certaines maladies. Les chercheurs mèneront dans le même temps une recherche visant à maximiser le potentiel de croissance de l'industrie du soya au Canada afin d'accélérer l'adoption de cette culture dans l'ouest du pays. Les retombées économiques de ce projet pourraient atteindre 278 millions de dollars annuellement, en raison de l'accroissement du potentiel de rendement des cultures de soya, de l'augmentation de la résistance aux maladies et aux ravageurs, et de la réduction de l'utilisation de pesticides.

Dans le cadre du programme « La génomique pour nourrir l'avenir », deux autres chercheurs québécois ont été financés à titre de collaborateurs dans des projets dirigés par la Colombie-Britannique. Ces projets portent sur la santé des abeilles et la production du saumon.

À propos de Génome Québec
Depuis mai 2000, Génome Québec est le maître d'œuvre du développement de la génomique au Québec. En appuyant près de 80 projets, 900 chercheurs et en assurant la gestion des opérations du Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill, Génome Québec contribue à accélérer la découverte de nouvelles applications dans des secteurs stratégiques tels la santé personnalisée, la foresterie, l'environnement et l'agroalimentaire.

Les fonds investis par Génome Québec proviennent du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations du Québec, du gouvernement du Canada par l'entremise de Génome Canada et de partenaires privés.

Pour en savoir davantage, consultez le site Internet au www.genomequebec.com

 

SOURCE Génome Québec

Renseignements : et entrevues : Éva Kammer, Directrice, Communications, Génome Québec, 514 398-0668, poste 206, 514 519-6910, ekammer@genomequebec.com

RELATED LINKS
http://www.genomequebec.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.