Des barrages mal entretenus - Les ingénieurs du gouvernement s'adressent au Protecteur du citoyen

QUÉBEC, le 31 mai 2017 /CNW Telbec/ - La décision du ministre Heurtel de ne pas prendre action afin de sécuriser des barrages jugés critiques par des ingénieurs, a incité l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) à transmettre une plainte au Protecteur du citoyen. Cette plainte s'inscrit dans le respect des objectifs de la nouvelle Loi facilitant la divulgation d'actes répréhensibles à l'égard des organismes publics entrée en vigueur, le 1er mai dernier. Les budgets demandés pour l'inspection et l'entretien des barrages n'ont pas été attribués en 2016-2017. Le travail n'a pas donc pas été effectué.

Le ministre Heurtel mal informé
L'APIGQ a ainsi transmis au Protecteur du citoyen les différents documents démontrant que l'exploitation sécuritaire des barrages publics s'est encore détériorée depuis la publication, le 3 juin 2015, d'un rapport dévastateur du Vérificateur général du Québec. Malgré ce constat, des restrictions budgétaires sévères et la grande difficulté pour le Ministère de conserver son expertise et de recruter, avec les contraintes imposées par le Conseil du trésor, mettent en péril l'intégrité même d'une quarantaine de barrages sous la responsabilité du Ministère. C'est ainsi que des ingénieurs ont proposé d'abaisser le niveau d'eau des réservoirs afin d'éliminer les risques, à défaut de pouvoir entretenir, notamment, le fonctionnement des vannes d'évacuation.

Faute de budgets
Or, la déclaration du ministre Heurtel à Radio-Canada à l'effet « qu'il n'y a aucun enjeu de sécurité pour ces barrages » et que « la stabilité structurale des barrages est assurée », ne correspond pas à la réalité. « Il y a une liste de barrages avec des priorités d'intervention qui n'ont pas été réalisées, faute de budgets. La solution permettant d'assurer la sécurité est de vider les réservoirs » résume l'ingénieur Andy Guyaz. Ce dernier demande au Protecteur du citoyen de prendre rapidement action et au Commissaire au développement durable de retourner rapidement sur place pour assurer le suivi de ses recommandations de 2015.

Pour en finir avec la vulnérabilité
L'APIGQ souligne que depuis décembre 2016, l'exode du personnel s'est poursuivi dans cette direction du Ministère, alors qu'il aurait fallu ajouter 30 employés à temps complet. « Le Ministre met la sécurité de la population en jeu, car il n'assure pas l'entretien nécessaire des barrages. La dernière tentative du Ministère, de confier des activités à Hydro-Québec, fut un échec total avec une explosion des coûts qui a dilapidé le budget. Le Ministre devrait informer le président du Conseil du trésor de ses problèmes et du redéveloppement de l'expertise à l'interne » conclut M. Guyaz.

À propos de l'APIGQ
L'APIGQ est le syndicat qui représente tous les ingénieurs œuvrant dans 20 ministères et organismes québécois. Il compte 1 400 membres dont la majorité œuvre au MTMDET et au MDDELCC.

 

SOURCE Association professionnelle des ingénieurs du Gouvernement du Québec

Renseignements : Andy Guyaz, ing., Secrétaire-trésorier, 418 683-3633, poste 120 ou 200 en dehors des heures ouvrables

LIENS CONNEXES
apigq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.