Depuis 5 ans, 37 travailleurs frappés mortellement par un objet ou une substance - Accident mortel d'un travailleur d'Environnement Saint-Laurent : la CSST conclut à des lacunes dans la méthode de nettoyage

SAINT-HYACINTHE, QC, le 18 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le 19 mai 2015, Luc Trudel, travailleur pour Environnement Saint-Laurent inc., perd la vie au travail à Sorel-Tracy. Il est blessé mortellement par un jet d'eau sous haute pression alors qu'il s'affaire au nettoyage d'une conduite. Parmi les causes de l'accident, la CSST conclut à une méthode de nettoyage inadéquate.

La CSST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête afin de  rappeler à tous les employeurs leur obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. Pour ce faire, il est essentiel de bien identifier les risques, d'en informer les travailleurs et de mettre en place des moyens pour les éliminer. Rappelons que de 2010 à 2014, au Québec, 37 travailleurs ont perdu la vie après avoir été frappés mortellement par un objet ou une substance.

Un jet d'eau sous haute pression atteint mortellement le travailleur

Le jour de l'accident, M. Trudel et ses collègues s'affairent à nettoyer une conduite verticale dans un établissement de Rio Tinto Fer et Titane inc. Le nettoyage se fait à l'aide d'un boyau au bout duquel est fixé un tube rigide (furet) muni de deux buses projetant des jets sous haute pression. Le furet est inséré dans la conduite par une ouverture d'accès perpendiculaire à celle-ci. Pendant les travaux, M.  Trudel, qui agit comme aide-opérateur de camion aspirateur, maintient l'embout d'un boyau d'aspiration près de l'ouverture de la conduite afin de récupérer l'eau et les saletés générées par le nettoyage.

En cours d'opération, le travailleur qui tient le boyau du furet s'étire un bras pour chasser la fatigue musculaire. Croyant qu'il s'agit d'un signal d'arrêt, le travailleur qui commande l'arrivée d'eau coupe la pression, ce qui a pour effet de faire chuter le furet dans la conduite. Lorsque le travailleur qui tient le boyau de nettoyage s'aperçoit de la situation, il demande de remettre la pression d'eau. Au moment où l'eau est remise sous pression, le furet, qui se trouve à proximité de l'ouverture, est éjecté hors de la conduite et un jet d'eau sous haute pression atteint M. Trudel à l'abdomen, lui infligeant une blessure mortelle. Les services d'urgence sont appelés sur place. Le décès du travailleur est constaté au centre hospitalier.

Mieux identifier les dangers

L'enquête de la CSST a permis de retenir trois causes pour expliquer l'accident. Premièrement, une communication déficiente entre les opérateurs du furet a entraîné sa chute libre dans la conduite, puis sa sortie quand l'eau est remise sous pression. Deuxièmement, un jet d'eau sous haute pression a atteint M. Trudel à l'abdomen, lui infligeant une blessure mortelle. Troisièmement, la méthode de nettoyage d'une conduite verticale munie d'une ouverture d'accès perpendiculaire à l'axe de la conduite a permis l'éjection du furet.

La CSST considère que l'employeur, Environnement Saint-Laurent inc., a agi de façon à compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat d'infraction lui a été délivré. Pour ce type d'infraction, l'amende peut varier de 15 839 $ à 63 355 $ pour une première offense, et de 31 678 $ à 158 389 $ en cas de récidive.

La CSST exige un dispositif de retenue

À la suite de l'accident de travail, la CSST a interdit à Environnement Saint-Laurent inc. les travaux de nettoyage au jet d'eau sous haute pression dans les canalisations. La CSST a autorisé plus tard la reprise des travaux, mais seulement dans les canalisations dont les ouvertures ont un diamètre de 200 mm et moins et qui sont munies d'un dispositif de retenue. La CSST exige un tel dispositif pour empêcher les boyaux de ressortir des conduites à nettoyer. Les travaux ne respectant pas ces conditions sont toujours interdits.

Mesures de prévention

Afin d'éviter qu'un tel accident se reproduise, la CSST informera les employeurs qui effectuent du nettoyage haute pression des conclusions de l'enquête afin que ceux-ci mettent en place les mesures de prévention pour éliminer les dangers d'éjection d'un furet lors du nettoyage d'une conduite. L'employeur doit notamment évaluer la possibilité qu'un furet ressorte d'une conduite par l'aire non couverte par un dispositif de retenue ou qu'un jet sous haute pression puisse être orienté vers l'ouverture d'accès, et ainsi atteindre un travailleur situé à proximité.

De plus, le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, dans le cadre de son partenariat avec la CSST visant l'intégration de la santé et de la sécurité dans la formation professionnelle et technique, diffusera, à titre informatif et à des fins pédagogiques, le rapport d'enquête dans les établissements de formation qui offrent le programme d'étude Nettoyage industriel.

Les accidents du travail, ça blesse plus de monde qu'on pense!

Chaque jour au Québec, 225 personnes se blessent en travaillant… et c'est sans compter tous les autres qui sont aussi blessés par ces accidents. Conjoints, enfants, parents, amis, collègues, patrons : tout le monde en souffre! Les accidents du travail et les maladies professionnelles peuvent être évités par une gestion permanente de la santé et de la sécurité.

L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe et participer à l'identification des dangers, à leur élimination et à leur contrôle. Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs.

Le rapport d'enquête de l'accident est disponible dans le site Web de la CSST, à centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004070.pdf.

Une photo de la scène de l'accident est disponible, libre de droits, en format JPG, à l'adresse suivante :
csst.qc.ca/salle_de_presse/actualites/2015/PublishingImages/environnement-saint-laurent.jpg

 

 

Source :

Héloïse Bernier Leduc


CSST - Direction régionale de la Yamaska


Tél. : 450 771-3900, poste 3960, ou 1 800 668-2465


Cell. : 450 778-4495


heloise.bernier-leduc@csst.qc.ca

SOURCE Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Héloïse Bernier Leduc, CSST - Direction régionale de la Yamaska, Tél. : 450 771-3900, poste 3960, ou 1 800 668-2465, Cell. : 450 778-4495, heloise.bernier-leduc@csst.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.