Dépotoir de déchets nucléaires de Chalk River - Le gouvernement libéral, une approche passive… hautement radioactive!

QUÉBEC, le 16 mai 2017 /CNW Telbec/ - La députée de Vachon et chef du Bloc Québécois, Martine Ouellet, a présenté cet après-midi une motion visant à ce que l'Assemblée nationale fasse part à la Commission canadienne de sûreté nucléaire de son opposition au projet de dépotoir de déchets nucléaires à moins d'un kilomètre de la rivière des Outaouais, ce qui risquerait de causer une contamination radioactive de l'eau potable.

« Avant de se préparer à toute catastrophe, il faudrait plutôt éviter la catastrophe, non? Pourtant, le gouvernement libéral refuse même d'en débattre lors d'une motion. Aucun pays n'accepterait de mettre sa population en danger en laissant le pays voisin installer un tel dépotoir à moins d'un kilomètre d'une rivière qui coule chez lui », explique Martine Ouellet, en ajoutant que « c'est maintenant qu'il faut s'objecter à ce projet et non pas attendre que plusieurs étapes soient franchies.»

Voici le texte de la motion présentée par la députée de Vachon :

« Que l'Assemblée nationale prenne acte du projet de dépotoir de déchets nucléaires que le promoteur Laboratoires Nucléaires Canadiens veut aménager au milieu d'un marécage, à Chalk River, à moins d'un kilomètre de la rivière Outaouais;

Qu'elle constate que les dangers de contamination radioactive de la rivière des Outaouais, particulièrement compte tenu des inondations de plus en plus fréquentes;

Qu'elle note que le ministre de l'Environnement du Québec a annoncé aux crédits qu'il préparait un plan d'urgence en cas de catastrophe  nucléaire;

Que l'Assemblée nationale fasse part à la Commission canadienne de sûreté nucléaire de son opposition quant à l'emplacement de ce dépotoir de déchets nucléaires à cause du risque immense de contamination radioactive d'une source d'eau potable, la rivière des Outaouais. »

« Il est inconcevable que l'on puisse envisager prendre un tel risque avec la santé de milliers de Québécois. Le site choisi par le promoteur est inacceptable et ne devrait même pas être envisagé. Le Québec doit s'y opposer de toutes ses forces. Le PLQ  ne doit pas se résoudre, encore une fois, à plier devant les désirs d'Ottawa. »

 

SOURCE Députés indépendants

Renseignements : Patrick Ney, attaché politique, téléphone : 450 676-5086, cellulaire : 514 240-0148


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.