Dépôt d'un projet de loi pour abolir les lois C-377 et C-525

La CSQ salue la volonté du gouvernement Trudeau de faire disparaître les lois antisyndicales des conservateurs

MONTRÉAL, le 28 janv. 2016 /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) salue le dépôt aujourd'hui, à la Chambre des communes à Ottawa, d'un projet de loi qui vient annuler les odieuses lois antisyndicales C-377 et C-525 adoptées par l'ancien gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Le projet de loi a été déposé par la ministre fédérale de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, MaryAnn Mihychuk.

« Nous sommes heureux que le gouvernement libéral de Justin Trudeau respecte l'engagement qu'il a pris envers les travailleuses et travailleurs lors de la dernière campagne électorale et qu'il annule deux des pires lois adoptées par les conservateurs. La CSQ avait dénoncé ces lois qui s'attaquaient directement aux organisations syndicales en limitant leurs capacités de bien représenter et défendre leurs membres », commente Louise Chabot.

Des projets de loi aux impacts inquiétants

Le projet de loi C-377 visait entre autres à obliger les organisations syndicales à publier sur le Web leurs états financiers, les sommes accumulées dans leur fonds de résistance syndicale, les montants alloués aux campagnes de publicité pendant les périodes de négociation, le nom des firmes qui ont fait le travail et bien d'autres informations sensibles. Cela permettrait aux opposants des groupes syndicaux d'avoir accès à une foule de renseignements qui ont un caractère stratégique, particulièrement en période de conflit de travail.

Quant au projet de loi C-525, il venait modifier le Code du travail canadien de façon à rendre la syndicalisation de travailleuses et travailleurs encore plus complexe et difficile. Il facilitait également la demande de révocation d'un syndicat.

Tourner une page gênante de la vie parlementaire canadienne

« Ces lois reflétaient fort bien l'antisyndicalisme primaire qui caractérisait le gouvernement conservateur et qui s'est traduit notamment par un acharnement à l'égard des travailleuses et travailleurs, ainsi que des organisations syndicales qui les représentent. En abolissant ces lois, le gouvernement Trudeau fait plus que remplir un engagement électoral. Il tourne également la page sur deux projets de lois parmi les plus gênants adoptés à Ottawa, pour un pays qui se veut un exemple démocratique à travers le monde », conclut la présidente de la CSQ.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Marie-Eve Imonti, Attachée de presse, CSQ, Cellulaire : 514 917-9641, Courriel : imonti.marie-eve@lacsq.org, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.