Dépôt du second rapport de la commission Robillard - Réalité faussée et recommandations boiteuses

QUÉBEC, le 31 août 2015 /CNW Telbec/ - La Commission de révision permanente des programmes ne propose qu'une dévalorisation de la fonction publique québécoise, tout en contribuant à fausser le portrait des finances publiques, soutient le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

Avec le dépôt de son second rapport, Lucienne Robillard propose de rendre l'État québécois plus performant. Selon elle, une nouvelle culture de gestion doit être inculquée au sein de l'appareil gouvernemental afin que les services à la population soient améliorés. « C'est pathétique d'entendre les auteurs du rapport affirmer que l'appareil d'État québécois se doit d'être plus performant alors que l'on coupe de façon éhontée dans les différents services offerts à la population », se désole le président du SPGQ, Richard Perron.

Le rapport soutient que l'économie québécoise traîne de la patte, que la révision des programmes gouvernementaux est essentielle, car les déficits se multiplient et la dette ne cesse d'augmenter. « Clairement, Mme Robillard répète le leitmotiv du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, selon lequel les finances publiques sont en crise. Toutefois, la réalité est que le Québec a dégagé un surplus de 1,6 milliard $ dans le dernier budget. M. Coiteux et Mme Robillard trompent donc les Québécois », indique M. Perron

Afin de régler le faux problème des finances publiques catastrophiques, le rapport propose de privatiser, en partie, la Société des alcools du Québec. Selon le SPGQ, cette solution ne servirait qu'à satisfaire les apôtres du néo-libéralisme à la sauce québécoise qui, comme des vautours, n'attendent que l'occasion de faire des profits en réduisant les conditions de travail des employés et en sabrant la qualité du service.

Perte de souveraineté fiscale
En plus de fausser la réalité économique, le rapport suggère que le Québec cesse de percevoir ses impôts en laissant le champ libre au gouvernement fédéral. « En proposant de transférer à Ottawa la perception des impôts, Lucienne Robillard propose tout simplement l'abandon de la souveraineté fiscale du Québec. On dit vouloir économiser 400 millions $ par an. Cependant, que coûtera le transfert des responsabilités vers Ottawa ? Est-ce que ce sera gratuit ? », s'interroge Richard Perron.

« Si la performance administrative de Revenu Québec semble moins avantageuse quand on regarde bêtement certains chiffres sans réfléchir, c'est notamment en raison du manque de transfert d'expertise, du recours abusif à la sous-traitance en informatique et du fait que Québec investit davantage qu'Ottawa dans la lutte à l'évasion fiscale, ce qui rapporte plus à long terme. Il serait certainement judicieux de corriger les lacunes plutôt que d'abandonner stupidement ce pan entier de compétence québécoise, alors que notre fonction publique est, comme l'indiquait l'ancien premier ministre Jean Charest, l'une des meilleures au monde », conclut M. Perron.

De l'avis du SPGQ, les propositions du dernier rapport de la Commission de révision permanente des programmes visent à démanteler le modèle québécois. Malgré tout, le SPGQ salue la volonté exprimée par ce rapport de rendre l'État plus transparent et performant. Cependant, il estime que le concours des professionnels de l'État est fondamental pour y parvenir, entendu qu'ils sont les détenteurs de l'expertise.  

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente plus de 24 250 spécialistes, dont environ 17 300 dans la fonction publique, 4 420 à l'Agence du revenu du Québec et 2 540 en santé, en enseignement supérieur et dans les sociétés d'État. 

Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : @spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Source: Marc-Antoine Ruest, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), Cell. : 581 308-7309; Courriel : marc-antoine.ruest@spgq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.