Dépôt du rapport final de la Commission vérité et réconciliation - « Il n'y a pas de mots pour qualifier l'attitude du gouvernement Harper », Manon Massé

QUÉBEC, le 4 juin 2015 /CNW Telbec/ - Pour Manon Massé, députée de Québec solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, la réception par le gouvernement Harper du rapport final de la Commission vérité et réconciliation est méprisable. « Mardi, à la Chambre des communes, le ministre fédéral des Affaires autochtones Bernard Valcourt est demeuré assis pendant que tous les autres député.e.s se levaient pour ovationner le juge et commissaire Murray Sinclair. Celui-ci présentait les recommandations de la Commission qui demandait notamment une enquête sur la disparition et l'assassinat de femmes autochtones en sol canadien. Cette attitude illustre à merveille le mépris du cabinet Harper envers le rapport de la Commission et envers les peuples autochtones », s'indigne la députée.

Québec solidaire est d'accord avec les recommandations de la Commission, notamment sur le fait que les pensionnats furent un outil central d'un génocide culturel à l'égard des nations autochtones et que seul un réengagement important de l'État pour leur permettre l'accès à l'égalité des chances peut concrètement tracer le chemin vers une véritable réconciliation. Même si Stephen Harper a présenté des excuses en 2008 sur la question des pensionnats, pour la députée, il en reste beaucoup à faire pour que cesse la discrimination envers les Autochtones. « Il n'y a plus de pensionnats, c'est vrai. Mais le dernier a fermé ses portes seulement en 1996, ça ne fait même pas vingt ans! Les politiques gouvernementales actuelles continuent de perpétrer plusieurs dommages au niveau de la langue, de l'éducation, de la santé et de la sécurité des Autochtones. Le refus du gouvernement Harper de bouger sur ces questions met en danger les Premières nations », continue Mme Massé.

Tout comme Québec solidaire, la Commission exige la tenue d'une commission d'enquête sur la disparition et l'assassinat de femmes et jeunes filles autochtones et de lier cette enquête aux séquelles des pensionnats autochtones, requête qui fut refusée par le gouvernement Harper dès le dépôt du rapport. « La vie de ces femmes vaut bien peu aux yeux de Stephen Harper », se désole la députée. « J'appelle le gouvernement du Québec à donner espoir aux peuples autochtones du Québec. Je lui demande de prendre acte des recommandations du rapport de la Commission et de mettre de l'avant des mesures concrètes pour répondre aux recommandations qui le concerne. Surtout, je demande à M. Couillard de s'engager à faire pression sur son homologue fédéral. Les peuples autochtones ont assez souffert, nous avons le devoir moral et historique de reprendre le flambeau de leurs luttes», conclut Mme Massé.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guèvremont, Attachée de presse, Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca (418) 473-2579

LIENS CONNEXES
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.