Dépôt du rapport de la commission Charbonneau - Recommandations pertinentes que doit appliquer le gouvernement, estime le SPGQ

QUÉBEC, le 24 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se réjouit des conclusions et des recommandations formulées dans le rapport de la commission Charbonneau déposé aujourd'hui, notamment celles concernant l'importance de protéger les divulgateurs d'actes répréhensibles et de rebâtir l'expertise interne.

Le SPGQ salue la recommandation du rapport qui propose de protéger les divulgateurs d'actes répréhensibles. Depuis longtemps, les protéger est une véritable priorité pour le SPGQ, et ce, afin de freiner la collusion et la corruption qui gangrène les marchés public et parapublic du gouvernement du Québec.

« Comme le SPGQ, le rapport de la commission Charbonneau demande au gouvernement d'instaurer une loi semblable au False Claims Act des États-Unis. D'ailleurs, le SPGQ a  cité cette loi lors de la tenue de la commission. Notre syndicat a également rédigé un document de réflexion sur ce sujet à l'hiver 2014, intitulé La protection des divulgateurs : une nécessité pour un État québécois intègre », rappelle le président du SPGQ, Richard Perron.

De plus, le SPGQ appuie la recommandation qui vise à accélérer les efforts d'accroissement de l'expertise interne au ministère des Transports du Québec (MTQ). Le rapport affirme que, depuis l'embauche de quelques centaines de ressources supplémentaires, des économies de 11,2 millions $ ont été réalisées pour l'année 2013-2014 seulement. « Ce n'est qu'un début aux yeux du SPGQ, car si l'embauche de professionnels est une bonne chose au MTQ, cela est la preuve que cet effort doit s'étendre à l'ensemble des ministères et organismes de l'appareil d'État », indique M. Perron.

Le SPGQ a souvent démontré la grande dépendance du gouvernement du Québec envers la sous-traitance dans des domaines stratégiques comme les technologies de l'information (TI). Le développement et le maintien d'une expertise interne, par le biais de l'embauche et de la formation, demeurent un rempart important pour contrer la sous-traitance, dont les coûts moyens sont souvent deux fois supérieurs à ceux des travaux réalisés à l'interne dans les TI. Chaque année, le gouvernement dépense un montant de 3,5 milliards $ dans la gestion des contrats informatiques qui, trop souvent, sont confiés au secteur privé. Pourtant, selon le Vérificateur général, le coût quotidien d'une ressource externe se situe entre 400 et 950 $, alors que celui du personnel de la fonction publique varie de 215 à 475 $.

Dans le cadre du renouvellement des conventions collectives, le SPGQ propose de soutenir davantage le développement des compétences, notamment en augmentant le nombre de jours de formation. « Il y a urgence de considérer la rémunération des experts de l'État représentés par le SPGQ comme un investissement pour la saine gestion intègre des fonds publics, et non comme une dépense. Le gouvernement a maintenant l'opportunité, dans le cadre des présentes négociations, de valoriser l'expertise du personnel professionnel de l'État québécois comme le recommande la commission Charbonneau », estime le président du SPGQ.

« En protégeant les divulgateurs d'actes répréhensibles et en assurant la rétention, l'embauche et le développement des compétences des employés de l'État, la collusion et la corruption seront endiguées, comme l'espère le SPGQ. Pour y parvenir, le gouvernement doit cependant tenir sa promesse d'appliquer les recommandations de ce rapport », conclut Richard Perron.

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente plus de 24 350 experts, dont environ 17 330 dans la fonction publique, 4 520 à Revenu Québec et 2 500 en santé, en enseignement supérieur et dans les sociétés d'État.

Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : @spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Source : Marc-Antoine Ruest, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec, 581 308-7309, marc-antoine.ruest@spgq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.