Dépôt du rapport de la Commission Charbonneau - Les étudiants en génie plaident pour l'amélioration des notions d'éthique lors du cursus scolaire

MONTRÉAL, le 24 nov. 2015 /CNW Telbec/ - À la suite du dépôt du rapport de la Commission Charbonneau, la Confédération pour le rayonnement étudiant en ingénierie au Québec (CRÉIQ) plaide notamment pour une bonification des notions d'éthique lors du cursus scolaire des étudiants en génie.

C'était d'ailleurs l'une des principales recommandations de la CRÉIQ lors de son passage devant la commissaire, Me France Charbonneau, le 14 octobre 2014. « Les notions d'éthiques sont omniprésentes dans le rapport de Me Charbonneau. Nous croyons fermement que la bonification du cursus scolaire des étudiants en génie fait partie de la solution pour enrayer la corruption et la collusion à moyen et long terme. Bien entendu, cela ne nous protège pas contre les individus malveillants, mais au moins, cela permettrait de réduire considérablement les erreurs commises de bonne foi », résume Romain Gayet, président de la CRÉIQ.

D'autres solutions concrètes pour amenuiser la corruption et la collusion
Par ailleurs, la CRÉIQ met en exergue la proposition qui vise à mieux protéger les sonneurs d'alarme et souhaite que les pénalités pour criminels soient augmentées.  « Nous voulons que la relève du génie puisse dénoncer des actes de corruption sans crainte de représailles, et pour cela, nous estimons qu'il faut de meilleures mesures de protection des sonneurs d'alerte. Aussi, ce n'est pas normal que les amendes maximales imposées par les mesures disciplinaires professionnelles ne contrebalancent nullement les profits engendrés par de la corruption », explique M. Gayet.

La relève en génie est concernée par la réputation de sa profession, entachée par des actes inadmissibles, et espère que la population reconnaisse que les étudiants en génie améliorent la société en permanence et que les ingénieurs ayant commis des actes frauduleux demeurent des cas isolés. La CRÉIQ tient aussi à faire connaître l'apport des associations étudiantes de génie du Québec, lesquelles sont proactives et participent à la prise de solutions collectives nécessaires pour enrayer la collusion au Québec.

À propos de la CRÉIQ
La Confédération pour le rayonnement étudiant en génie au Québec (CRÉIQ) regroupe les 14 associations de génie au Québec et représente plus de 20 000 étudiants.

 

SOURCE Confédération pour le rayonnement étudiant en ingénierie au Québec (CREIQ)



Renseignements : Romain Gayet, président, Confédération pour le rayonnement étudiant en génie au Québec, president@creiq.qc.ca, 514 882-7387

RELATED LINKS
www.creiq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Confédération pour le rayonnement étudiant en ingénierie au Québec (CREIQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.