Dépôt des offres patronales en santé - « On connaît la fascination du gouvernement Couillard pour les chiffres, mais il est temps qu'il comprenne que les patients ne sont pas des numéros ! »

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 18 juin 2015 /CNW Telbec/ - En marge d'un rassemblement de ses membres au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières, la présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ) s'inquiète des conséquences des offres patronales sur la qualité des services offerts aux patientes et patients de la région.

« Les offres patronales faites aux infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes risquent d'accroître la pénurie de personnel, ce qui aura une conséquence directe sur la surcharge de travail vécue par nos membres », a affirmé Andrée Guillemette, présidente du SIIIACQ-CSQ. À titre d'exemple, le gouvernement propose de payer à taux simple les heures faites en temps supplémentaire, de faire disparaître l'obligation d'intervalle de seize heures de repos entre les quarts de travail, de mettre fin à la semaine régulière de travail sur cinq jours et de limiter les vacances estivales à deux semaines.

Surcharge de travail

« Nos membres sont des professionnelles de la santé engagées qui assument d'importantes responsabilités pour garantir le bon fonctionnement du système public de santé. À cet égard, un récent sondage CROP, mené pour le compte de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), a démontré que la majorité des Québécois (80 %) reconnaissent que la charge de travail est trop lourde : l'épuisement professionnel (96 %), le manque de temps pour effectuer un bon suivi auprès des patients (94 %) et les erreurs médicales (85 %) sont les conséquences les plus probables de cette surcharge de travail », a affirmé Mme Guillemette.

Reconnaissance de l'importance de la profession

La présidente de la CSQ, Louise Chabot, la présidente de la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ), Claire Montour et la présidente du SIIIACQ-CSQ, Andrée Guillemette se sont, toutes trois, dites renversées par l'attitude du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, qui se livre à une attaque virulente contre les travailleuses et travailleurs de la santé, au moment même où il plonge le réseau dans une profonde réforme qui nécessite la collaboration du personnel pour être menée avec succès.

« La mobilité de la main-d'œuvre est peut-être une solution viable en théorie dans le bureau du ministre à Québec, mais concrètement, dans notre région, elle signifie la fin de la stabilité des équipes de soins ce qui pénalise directement les patients. Une infirmière, infirmière auxiliaire ou inhalothérapeute en déplacement régulier ne peut pas bâtir la relation de confiance essentielle pour offrir des soins de qualité et personnalisés », a poursuivi Andrée Guillemette.

Le travail des professionnelles de la santé est réduit à une série de gestes automatiques, minutés et sans empathie, contraire à tout ce qui motive leur engagement professionnel. Le patient devient un numéro plutôt qu'une personne vulnérable qui mérite attention et dévouement.

« Les offres patronales renient plus de 30 ans de négociations et de droits acquis en nous demandant de réduire le contenu de nos conventions collectives au même niveau que la loi des normes minimales du travail », a soutenu Mme Montour.

« Le ministre veut réformer le réseau pour placer le patient d'abord, mais par ses gestes, il consolide exactement le contraire de ce qu'il dit ! Des offres qui ne prennent pas en considération l'apport significatif des infirmières, infirmières auxiliaire ou inhalothérapeutes au bon fonctionnement du réseau de la santé et des services sociaux, pour la CSQ, ça ne passe pas ! », a conclu Mme Chabot.

Profil du SIIIACQ-CSQ

Le Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ) représente 1 900 membres, infirmières, inhalothérapeutes ainsi qu'infirmières auxiliaires, œuvrant dans douze établissements de tous les secteurs de la santé de Trois-Rivières et de ses environs.

 

SOURCE SYNDICAT DES INFIRMIERES, INHALOTHERAPEUTES ET INFIRMIERES AUXILIAIRES DU COEUR-DU-QUEBEC (SIIIACQ-CSQ)

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@csq.qc.net

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES INFIRMIERES, INHALOTHERAPEUTES ET INFIRMIERES AUXILIAIRES DU COEUR-DU-QUEBEC (SIIIACQ-CSQ)

Renseignements sur cet organisme

Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.