Demandes patronales en santé jugées inacceptables par la FSQ-CSQ - « Pas question de faire plus avec moins! » - Claire Montour

MONTRÉAL, le 24 sept. 2015 /CNW Telbec/ - « Pas question qu'on fasse plus avec moins! Nos membres ont assez donné pour le réseau, ils n'y laisseront pas leur santé. Nous ne négocierons pas sur la base de ce dépôt patronal absolument inacceptable et qui doit être retiré. Faute de quoi, la mobilisation va se poursuivre jusqu'à la grève! »

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), condamne sans aucune réserve, par la voix de sa présidente Claire Montour, les nouvelles offres sectorielles en santé et prévient le gouvernement qu'il n'est pas question de négocier sur une telle base.

« Le message que nous voulons envoyer au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et à son boss, le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, est celui-ci : nous n'en prenons plus. Retournez faire vos devoirs pour revenir avec des propositions sérieuses pour améliorer les conditions de travail du personnel et la qualité des soins, et non pas des demandes qui vont dégrader dangereusement la situation. »

Un gouvernement décroché de la réalité

Claire Montour ajoute que les demandes patronales aux infirmières, infirmiers, infirmières et infirmiers auxiliaires, et inhalothérapeutes, sont littéralement « décrochées de la réalité ».

« Le gouvernement devrait avoir honte de déposer un tel gâchis après huit mois de négociation. Ou bien les représentants patronaux n'ont rien compris du message que nous leur communiquons depuis tout ce temps, ou bien ils vivent sur une autre planète que la nôtre. On dirait que pendant que nous cherchons des solutions pour améliorer les conditions de travail de nos membres, en même temps que les soins et services offerts à la population, le gouvernement, lui, a une seule préoccupation : sauver de l'argent en ramenant nos conditions de travail 50 ans en arrière », clame la présidente de la FSQ-CSQ.

Des demandes patronales nuisibles

Claire Montour soupçonne le gouvernement de ne pas vouloir négocier sérieusement et de plutôt chercher la confrontation pour ensuite imposer son diktat.

« Après des mois à nous asseoir à la table de négociation de bonne foi, nous avons l'impression d'avoir parlé dans le vide. Les demandes contenues dans le dépôt patronal auraient pour effet d'alourdir encore plus nos conditions de travail, de détruire l'organisation du travail, et d'accentuer les problèmes d'attraction et de rétention du personnel. Tout pour nuire à la qualité des soins et des services! »

Des ministres qui ont perdu le bon sens

La leader syndicale précise que le gouvernement voudrait que le personnel fasse preuve de plus de flexibilité et de mobilité en étant moins rémunéré.

« C'est complètement fou. On exige qu'on en fasse plus alors que les gens sont déjà épuisés, en retour de quoi on abolit plusieurs primes et on nous demande de parcourir de plus grandes distances pour aller travailler. C'est à se demander si les ministres Barrette et Coiteux ont perdu tout bon sens. »

Mandat de grève plus nécessaire que jamais

La présidente de la FSQ-CSQ conclut que son organisation syndicale va donc poursuivre les assemblées pour obtenir des mandats de grève.

« Avec de telles demandes patronales, les membres appuient très fortement la grève dans nos assemblées et se préparent à livrer une dure lutte pour leurs conditions de travail et la qualité des soins », conclut Claire Montour.

Profil de la CSQ et de ses fédérations en santé

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont plus de 9 000 font partie du personnel de la santé. La Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ) représente près de 7 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre hospitalier, centre de santé et de services sociaux (CSSS), centre de réadaptation, dispensaire, agence de la santé et des services sociaux, centre jeunesse et Héma-Québec. La Fédération des syndicats de la santé et des services sociaux (F4S-CSQ) représente plus de 2 200 membres dans trois catégories de personnel, soit de soutien, technique et professionnel, et ce, dans divers établissements du réseau de la santé et des services sociaux de même qu'en santé publique et dans les agences régionales.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@csq.qc.net, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.