Deere déclare un bénéfice de 194 millions $ au premier trimester

- Les résultats ont été affectés par les conditions stables des secteurs de l'agriculture et de la construction.

- Les efforts visant à établir une structure de coûts plus efficace vont bon train.

- Les marchés agricoles d'importance montrent des signes de stabilisation.

- Les prévisions pour l'année entière laissent entrevoir une amélioration des ventes et un bénéfice de 1,5 milliard $.

MOLINE, Illinois, 20 février 2017 /CNW/ - Le bénéfice net imputable à Deere & Company (NYSE : DE) était de 193,8 millions $, soit 0,61 $ par action, pour le premier trimestre clos le 29 janvier, comparativement à 254,4 millions $, soit 0,80 $ par action, pour la période se terminant le 31 janvier 2016. Les ventes et les revenus nets à l'échelle mondiale ont augmenté de 2 pour cent, pour atteindre 5,625 milliards $, en comparaison à 5,525 milliards $ l'année dernière. Les ventes nettes des activités liées à l'équipement ont permis d'encaisser 4,698 milliards $ pour le trimestre comparativement à 4,769 milliards $ il y a un an.

« John Deere entame l'année sur une note positive en dépit de la faiblesse continue des marchés », souligne Samuel R. Allen, président et chef de la direction. « Même si les ventes et les bénéfices du trimestre sont un peu plus faibles que l'année dernière, l'ensemble de nos activités commerciales demeure grandement profitable. Le rendement de Deere a continué de profiter de l'exécution habile de ses plans d'exploitation, de la solidité de son vaste portefeuille de produits et de l'impact de sa structure des coûts plus souple. Simultanément, des signes apparaissent semblant indiquer qu'après plusieurs années de recul marqué, les principaux marchés agricoles pourraient se stabiliser. »

Résumé des activités 

Les ventes nettes des activités mondiales liées aux équipements ont chuté de 1 pour cent ce trimestre. Ces ventes incluent une réalisation des prix de 2 pour cent ainsi qu'un effet favorable de la conversion des devises de 1 pour cent. Les ventes nettes d'équipements aux États-Unis et au Canada ont diminué de 8 pour cent. À l'extérieur de ces deux pays, les ventes nettes ont crû de 11 pour cent accompagné d'un effet favorable de conversion des devises de 1 pour cent.

Les activités liées aux équipements de Deere ont généré un bénéfice d'exploitation de 247 millions $ pour le trimestre, comparativement à 214 millions $ en 2016. Les améliorations réalisées pendant le trimestre sont principalement attribuables aux prix de vente, lesquels ont été partiellement contrebalancés par les dépenses associées aux programmes de départ volontaire des employés annoncés antérieurement, une hausse des frais de garantie et les effets défavorables de la conversion des devises. De plus, le trimestre actuel a profité d'un gain tiré de la vente d'un intérêt partiel dans SiteOne Landscape Supply, Inc., une société affiliée non consolidée.

Le bénéfice net des activités liées aux équipements de la société s'est élevé à 80 millions $ pour le trimestre, en comparaison à 127 millions $ pour la même période l'an dernier. En plus des facteurs d'exploitation mentionnés ci-dessus, la réduction des résultats trimestriels s'explique par une hausse en 2017 du taux d'imposition effectif.

Les services financiers ont annoncé un bénéfice net attribuable à Deere & Company de 114,4 millions $ pour le trimestre, comparativement à 129,4 millions $ l'année dernière. Les faibles résultats pour le trimestre sont principalement attribuables à des écarts de financement moins favorables et aux dépenses liées aux départs volontaires.

Perspectives de la société et résumé 

Les ventes d'équipement de la société devraient croître d'environ 4 pour cent pour l'exercice financier 2017 et augmenter de près de 1 pour cent durant le deuxième trimestre par rapport aux périodes équivalentes de 2016. La conversion de devises ne devrait pas avoir une incidence significative sur les ventes d'équipement pour l'année ni le deuxième trimestre. Les ventes nettes et les revenus nets devraient augmenter d'environ 4 pour cent pour l'exercice financier 2017, alors que le bénéfice net imputable à Deere & Company devrait avoisiner 1,5 milliard $.

Au cours du quatrième trimestre de 2016, la société a annoncé des programmes de départ volontaire aux employés des États-Unis dans le cadre de ses efforts de réduction des coûts d'exploitation. Les dépenses totales avant impôts associées à ces programmes sont estimées de 111 millions $. De ce montant, 11 millions $ ont été enregistrés au quatrième trimestre de 2016, 94 millions $ ont été enregistrés au premier trimestre de 2017, et 6 millions $ seront reportés sur l'année restante. Les économies tirées des programmes de départ volontaire devraient totaliser environ 70 millions $ en 2017.

« Deere continue d'afficher de bien meilleurs résultats que lors des ralentissements agricoles précédents », soutient Allen. « Cela démontre que les efforts que nous mettons de l'avant pour établir un modèle d'affaires plus viable et pour diversifier nos sources de revenus sont couronnés d'un succès continu. De plus, nos efforts visant à améliorer notre efficacité opérationnelle vont bon train et nous demeurons convaincus de pouvoir mettre en œuvre des réductions de coûts d'au moins 500 millions $ d'ici à la fin de 2018. Ces mesures nous laissent raisonnablement croire que Deere est en bonne posture pour créer beaucoup de richesse pour sa clientèle et les investisseurs dans les années à venir. »

Rendement de la division Équipement 

Équipement agricole et gazons. Les ventes sont demeurées stables pour le trimestre en raison de la diminution des volumes de livraison et d'une hausse des frais de garantie, lesquels ont été contrebalancés par les prix de vente et par les effets favorables de la conversion des devises.

Le bénéfice d'exploitation s'est chiffré à 213 millions $ comparativement à 144 millions $ l'année dernière. L'embellie du trimestre est principalement attribuable aux prix de vente et à un gain sur la vente d'un intérêt partiel dans SiteOne Landscape Supply, Inc. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par les dépenses associées aux programmes de départ volontaire, une hausse des frais de garantie et les effets défavorables de la conversion des devises.

Construction et foresterie. Les ventes de la division construction et foresterie ont reculé de 6 pour cent pour le trimestre en raison principalement de la diminution des volumes de livraison et d'une hausse des coûts ventes-mesures incitatives. Le bénéfice d'exploitation a atteint 34 millions $ pour le trimestre en comparaison à 70 millions $ en 2016. Les résultats plus faibles pour le trimestre sont principalement imputables à une hausse des dépenses ventes-mesures incitatives et aux programmes de départs volontaires.

Perspectives de la société et résumé 

Équipement agricole et gazons. Les ventes mondiales de l'équipement agricole et gazons de Deere devraient augmenter d'environ 3 pour cent pour l'exercice financier 2017, alors que la conversion de devises ne devrait pas avoir une incidence significative. En tenant compte de tous ces facteurs, les ventes de l'industrie d'équipement agricole aux États-Unis et au Canada devraient diminuer d'environ 5 à 10 pour cent en 2017. Ce déclin, qui reflète la morosité du secteur du bétail et l'effet continu de la faiblesse du prix des cultures commerciales, devrait affecter les modèles de petite et de grande puissance.

Pour 2017, les ventes annuelles de l'ensemble du secteur dans les 28 états membres de l'Union européenne devraient diminuer d'environ 5 pour cent en raison d'un déclin attribuable à la faiblesse du prix des matières premières et des revenus agricoles. Les ventes de l'industrie sud-américaine des tracteurs devraient, selon les projections, augmenter de 15 à 20 pour cent en raison de l'amélioration des conditions économiques et politiques au Brésil et en Argentine. En Asie, les ventes devraient demeurer stables ou croître légèrement, en raison d'une hausse des ventes en Inde.

Les ventes de l'industrie de l'équipement d'entretien des gazons et des utilitaires aux États-Unis et au Canada devraient demeurer stables en 2017, et les ventes de Deere devraient surpasser celles du secteur.

Construction et foresterie. Les ventes mondiales de la division construction et foresterie de Deere devraient augmenter d'environ 7 pour cent pour l'exercice financier 2017, sans incidence significative de conversion de devises. Les prévisions sont le reflet de la croissance économique modérée dans le monde entier. Dans le secteur de la foresterie, les ventes mondiales de l'industrie devraient demeurer stables ou chuter de 5 pour cent, alors que les conditions immuables de l'Amérique du Nord devraient contrebalancer la vigueur des autres régions.

Services financiers. Pour l'exercice 2017, le bénéfice net imputable aux activités des services financiers de Deere & Company devrait s'élever à environ 480 millions $. En comparaison au rendement 2016 de la division, les perspectives d'évolution traduisent les pertes plus faibles sur les valeurs résiduelles des baux de location, lesquelles ont été partiellement contrebalancées par des écarts de financement moins favorables et une augmentation des provisions pour pertes sur créance.

John Deere Capital Corporation

Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale des services financiers de la société, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformément aux obligations d'information applicables à l'émission périodique de ses titres de créance sur le marché public.

Le bénéfice net imputable à JDCC s'élevait à 74,2 millions $ pour le premier trimestre, comparativement à 99,9 millions $ l'an dernier. Le déclin enregistré ce trimestre est essentiellement dû à des écarts de financement et à des dépenses moins favorables associés aux programmes de départ volontaire des employés annoncés antérieurement.

Les créances et les locations nettes financées par JDCC se chiffraient à 30,643 milliards $ en date du 29 janvier 2017, comparativement à 31,510 milliards $ le 31 janvier 2016.

Déclaration concernant la règle refuge

La déclaration de la règle refuge en vertu de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995 : Les déclarations contenues dans les sections « Perspectives de la société et résumé », « Perspectives et conjoncture du marché », et d'autres déclarations du présent communiqué qui font référence à des événements, attentes ou tendances futurs sont assujetties à des facteurs susceptibles de changer, ainsi qu'à des risques et incertitudes susceptibles d'entraîner des écarts considérables entre les prévisions et les résultats réels. Certains de ces risques et incertitudes peuvent avoir une incidence sur des secteurs d'activité bien précis, tandis que d'autres peuvent avoir une incidence sur l'ensemble des activités de la société.

Les activités liées à l'équipement agricole de la société sont assujetties à un certain nombre d'incertitudes, y compris des facteurs qui risquent d'avoir une incidence sur la situation financière et la confiance des exploitants agricoles. Ces facteurs comprennent la demande à l'égard des produits agricoles, les stocks mondiaux de grains, les conditions météorologiques, les conditions des sols, le rendement des récoltes, les prix des marchandises et du bétail, les dépenses liées aux récoltes et à la production de bétail, la disponibilité du transport des récoltes, l'accroissement de l'utilisation de produits non comestibles pour certaines récoltes (y compris la production d'éthanol et de biodiésel), les valeurs des biens immobiliers, la superficie disponible pour l'agriculture, les politiques gouvernementales en matière de propriété foncière, les modifications dans les programmes et politiques agricoles des gouvernements, les réactions à ces programmes à l'échelle internationale, les changements apportés à la réglementation environnementale et leurs impacts sur les pratiques agricoles, les changements dans les programmes d'assurance du bétail et leurs effets, les accords commerciaux internationaux, les maladies animales et leurs effets sur les prix et la consommation de volaille, de bœuf et de porc, les parasites agricoles et les maladies, et le volume des exportations de produits agricoles (y compris les préoccupations à l'égard des organismes génétiquement modifiés).

Parmi les facteurs pouvant influer sur les perspectives de la division Équipement et gazons, mentionnons la confiance des consommateurs, les conditions météorologiques, la rentabilité des clients, les habitudes d'emprunt des consommateurs et leurs préférences d'achat, les mises en chantier, l'investissement dans l'infrastructure, les dépenses des municipalités et des terrains de golf, ainsi que les coûts des intrants consommables.

Les comportements des consommateurs concernant leurs dépenses, les prix de l'immobilier et du logement, le nombre de mises en chantier, les taux d'intérêt et l'importance de la construction publique et non résidentielle sont importants pour les ventes d'équipement de construction et forestier de la société et le rendement de cette division. Par ailleurs, les prix de la pâte, du bois d'œuvre et des panneaux de charpente sont importants pour les ventes d'équipement forestier.

L'ensemble des activités de la société et ses résultats sont touchés par la conjoncture économique générale au sein des industries mondiales et des marchés mondiaux dans lesquels la société exerce ses activités; la confiance des consommateurs à l'égard de la conjoncture économique générale; les dépenses gouvernementales et l'imposition; les taux de change des devises étrangères et leur volatilité, particulièrement les fluctuations de la valeur du dollar américain; les taux d'intérêt; les taux d'inflation et de déflation; les changements dans les conditions climatiques; la stabilité politique et sociale des marchés mondiaux dans lesquels la société exerce ses activités; les effets du terrorisme et des menaces contre la sécurité ou les réactions qu'ils engendrent; les guerres et autres conflits; les désastres naturels; et la propagation d'épidémies majeures.

D'importants changements dans l'état de la liquidité du marché et dans la cote de crédit de la société ainsi que le non-respect des obligations financières associées aux accords de crédit pourraient avoir une incidence sur l'accès au financement et sur les coûts de financement associés, ce qui pourrait réduire les bénéfices et les flux de trésorerie de la société. Les conditions du marché financier pourraient aussi avoir une incidence négative sur l'accès des clients au capital leur permettant d'acheter les produits de la société de même que sur la confiance des consommateurs et leurs décisions d'achat, les habitudes d'emprunt et de remboursement, ainsi que le nombre et l'ampleur des défauts de paiement ou des refus de remboursement de la part du client. Une crise d'endettement, en Europe ou ailleurs, pourrait avoir une incidence négative sur les devises, les marchés financiers mondiaux, la stabilité sociale et politique, les sources et les coûts de financement, les valeurs des actifs et des obligations, les clients, les fournisseurs, la demande envers l'équipement, ainsi que les activités et les résultats de l'entreprise. Les activités de gestion des investissements de la société pourraient être entravées par des changements au sein des marchés des actions et des obligations, et d'autres marchés financiers, ce qui aurait une incidence négative sur les bénéfices.

Le retrait potentiel du Royaume-Uni de l'Union européenne et les perceptions liées à l'impact de ce retrait pourraient avoir un effet négatif sur les activités, la stabilité politique et les conditions économiques du Royaume-Uni, de l'Union européenne et d'autres pays et régions. Les conditions et les perspectives économiques pourraient être touchées de manière encore plus négative si (i) l'incertitude concernant le moment et les modalités du retrait, (ii) les ententes commerciales nouvelles ou modifiées entre le Royaume-Uni et les autres pays, (iii) le risque que l'un ou plusieurs pays membres de l'Union européenne subissent une pression croissante pour quitter l'Union européenne, ou (iv) le risque que l'euro en tant que monnaie unique de la zone euro cesse d'exister. Si l'une des possibilités se matérialise, ou si la perception que l'une de ces possibilités se matérialise, elles pourraient avoir un effet sur la croissance économique ou sur les activités commerciales au Royaume-Uni ou dans l'Union européenne pouvant donner lieu à une relocalisation de l'entreprise, à l'interruption des transactions commerciales, à une récession économique ou à une dépression, et elles pourraient avoir un impact sur la stabilité des marchés financiers, la disponibilité du crédit, les taux de change des devises étrangères, les taux d'intérêt, les institutions financières ainsi que les systèmes économiques, politiques et monétaires. La matérialisation de l'une de ces possibilités pourrait influencer nos activités commerciales, nos liquidités, nos résultats d'exploitation et notre position financière.

Parmi les autres facteurs qui pourraient affecter de manière considérable les activités, l'accès au capital, les dépenses et les résultats de la société figurent les changements au niveau des politiques commerciales, bancaires, monétaires et fiscales du gouvernement, l'incertitude qui les entourent, ainsi que leurs impacts, y compris la réforme de la réglementation financière et ses effets sur l'industrie de la finance des consommateurs, les instruments dérivés, les coûts de financement et autres domaines, ainsi que les programmes, politiques, sanctions et tarifs gouvernementaux dans des juridictions particulières ou au profit de certains secteurs ou industries, les mesures prises par les banques centrales; les mesures prises par les organismes de réglementation financière; les mesures prises par les organismes de réglementation en matière d'environnement, de santé et de sécurité, y compris celles qui sont liées aux émissions des moteurs, aux émissions de carbone et d'autres gaz à effet de serre, au bruit et au risque de changement climatique; les changements des bandes fréquences GPS ou des règlements régissant leur utilisation; les changements des règlements sur le travail; les changements des normes comptables; les changements dans les taux d'imposition, les devis et les règlements ainsi que les mesures prises par la société à cet effet; le respect des lois américaines et étrangères lors de l'expansion vers de nouveaux marchés; et les mesures entreprises par d'autres organismes de réglementation.

D'autres facteurs qui peuvent avoir une incidence importante sur les résultats comprennent les innovations et les difficultés en ce qui a trait à la production, à la conception et à la technologie, y compris les prix et les contraintes liées à la capacité de production et à l'approvisionnement; les pertes ou les litiges liés à la propriété intellectuelle attribuables notamment au vol, à la violation, à la contrefaçon ou autre; la disponibilité et les prix des matériaux, des composantes et des biens entiers; les retards et les perturbations dans la chaîne d'approvisionnement de la société ou la perte de solvabilité des fournisseurs; les perturbations des infrastructures nécessaires aux communications, aux opérations et à la distribution; l'incapacité des fournisseurs de la société de se conformer aux règlements, aux lois et aux politiques de la société ayant trait à l'emploi, aux droits de la personne, à la santé, à la sécurité, à l'environnement, à la lutte à la corruption, à la vie privée, à la protection des données et à d'autres pratiques d'entreprise conformes à la déontologie; les événements qui peuvent entacher la réputation de la société ou de la marque; les enquêtes, les allégations et les poursuites d'importance et toute autre procédure judiciaire; la création de nouvelles usines ou de nouveaux produits; le succès d'initiatives visant à lancer de nouveaux produits; les changements dans les préférences des clients à l'égard des produits et le portefeuille des ventes; les écarts ou les limitations dans la capacité, la vitesse et la couverture rurale à large bande nécessaires pour soutenir les solutions technologiques; les prix, les niveaux d'approvisionnement et la volatilité du pétrole et de l'énergie; la disponibilité et le coût du transport de marchandises; les mesures prises par les compétiteurs dans les différentes industries où l'entreprise entre en concurrence, particulièrement les rabais sur les prix; les pratiques des marchands surtout en ce qui a trait aux niveaux d'inventaires sur le terrain de marchandises neuves et usagées; les changements dans la demande et le prix de l'équipement usagé et les impacts découlant de la valeur résiduelle des baux de location; les relations et les contrats de travail; les modifications de la capacité à attirer, à former et à assurer la rétention de personnel qualifié; les acquisitions et les cessions d'entreprises; l'intégration de nouvelles activités; la mise en œuvre de changements organisationnels; les difficultés liées à la transformation et la mise en place des systèmes de planification des ressources de l'entreprise; les intrusions de sécurité et toute autre perturbation de l'infrastructure informatique et technologique de la société ou de ses fournisseurs; les changements touchant les dividendes déclarés de la société et les émissions et les rachats d'actions ordinaires; les modifications dans le niveau et le financement des prestations de retraite des employés; les changements dans les valeurs marchandes de l'actif d'investissement, les taux d'actualisation, de compensation, de retraite et de mortalité qui influent sur les frais liés aux prestations de retraite; et les changements importants des frais liés aux soins de santé.

La liquidité et la rentabilité actuelles de John Deere Capital Corporation et d'autres filiales de crédit dépendent en grande partie de l'accès opportun au capital dans le but de répondre aux exigences futures en termes de flux de trésorerie et pour financer les activités, les coûts et les achats des produits de la société. Si les conditions économiques générales se détériorent et que les marchés deviennent plus volatils, le financement risquerait d'être indisponible ou insuffisant. De plus, les niveaux de confiance des consommateurs sont susceptibles d'entraîner des diminutions des demandes de crédit et des augmentations des taux de défauts de paiement, ce qui pourrait avoir une incidence considérable sur les imputations et les provisions pour les pertes sur créances.

Les prévisions de la société sont fondées sur des hypothèses liées aux facteurs décrits précédemment. Ces hypothèses reposent parfois sur des estimations et des données préparées par des organismes gouvernementaux. Ces prévisions et ces données font l'objet de fréquentes mises à jour. La société ne s'engage d'aucune façon à actualiser ni à réviser ses prévisions à la lumière de nouveaux événements ou pour toute autre raison, sauf si la loi l'exige. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société et ses activités, incluant les facteurs qui pourraient avoir une incidence considérable sur ses résultats financiers, veuillez consulter les autres documents déposés auprès de la SEC (y compris, mais sans s'y limiter, les facteurs discutés à l'article 1A. Facteurs de risque du plus récent rapport annuel de la société sur le formulaire 10-K et du plus récent rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q).

Communiqué de presse -- Premier trimestre 2017

(en millions de dollars)

Non audité




Trois mois se terminant le




29 janvier


31 janvier


%




2017


2016


Variation


Total net des ventes et des revenus :










Équipement agricole et gazons


$

3 598


$

3 600




Construction et foresterie



1 100



1 169


-6


Ventes nettes totales



4 698



4 769


-1


Services financiers



696



636


+9


Autres revenus



231



120


+93


Total net des ventes et des revenus


$

5 625


$

5 525


+2












Bénéfice d'exploitation : *










Équipement agricole et gazons


$

213


$

144


+48


Construction et foresterie



34



70


-51


Services financiers



169



194


-13


Bénéfice total d'exploitation



416



408


+2


Éléments de rapprochement **



(88)



(58)


+52


Impôts sur les bénéfices



(134)



(96)


+40


Bénéfice net imputable à Deere & Company


$

194


$

254


-24




*

Le bénéfice d'exploitation est le revenu provenant des opérations continues avant les charges du siège social, certaines charges d'intérêts externes, certains gains et pertes de change, et les impôts sur les bénéfices. Le bénéfice d'exploitation du segment des services financiers comprend les effets des charges d'intérêts, et aussi des gains et pertes de change.



**

Les éléments de rapprochement sont principalement les charges du siège social, certaines charges d'intérêts externes, certains gains et pertes de change, et le bénéfice net attribuable à des participations sans contrôle.

 

DEERE & COMPANY

ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS

Pour les trois mois se terminant les 29 janvier 2017 et le 31 janvier 2016

(en millions de dollars et d'actions, sauf les montants par action) non audités



2017


2016

Total net des ventes et des revenus







Ventes nettes


$

4 697,8


$

4 769,2

Produits financiers et produit d'intérêts



655,5



599,0

Autres revenus



271,9



156,3

Total



5 625,2



5 524,5








Coûts et dépenses







Coût des marchandises vendues



3 796,8



3 840,1

Dépenses en recherche et développement



310,9



319,3

Dépenses administratives, générales et commerciales



659,4



592,9

Frais d'intérêt



208,1



173,2

Autres charges d'exploitation



322,0



247,8

Total



5 297,2



5 173,3








Revenus du groupe consolidé avant impôt



328,0



351,2

Charge estimative d'impôt



134,4



95,5

Recettes du groupe consolidé



193,6



255,7

Quote-part des pertes non consolidées des sociétés affiliées



(,4)



(1,9)

Bénéfice net



193,2



253,8

Moins : Perte nette attribuable aux intérêts minoritaires



(,6)



(,6)

Bénéfice net imputable à Deere & Company


$

193,8


$

254,4








Données par action







De base


$

,61


$

,80

Diluée


$

,61


$

,80








Nombre moyen d'actions en circulation







De base



316,7



316,4

Diluée



319,8



317,6



Consultez les annexes condensées des états financiers consolidés intermédiaires.

 

DEERE & COMPANY

BILAN CONSOLIDÉ CONDENSÉ

(en millions de dollars) non audités



29 janvier


30 octobre


31 janvier



2017


2016


2016

Actifs










Liquidités et équivalents de trésorerie


$

3 890,0


$

4 335,8


$

3 459,9

Titres négociables



445,5



453,5



476,3

Créances provenant des sociétés affiliées non consolidées



28,9



16,5



22,9

Créances clients et effets à recevoir (net)



3 236,3



3 011,3



3 406,8

Créances de financement (net)



23 030,9



23 702,3



23 630,4

Créances de financement titrisées (net)



4 250,4



5 126,5



4 003,2

Autres créances



876,8



1 018,5



1 094,0

Équipement loué par baux (net)



5 825,3



5 901,5



5 074,4

Stocks



3 959,6



3 340,5



4 249,5

Propriétés et équipement (net)



5 030,4



5 170,6



5 039,2

Investissements dans les sociétés affiliées non consolidées



220,9



232,6



299,5

Fonds commercial



809,2



815,7



718,7

Autres actifs incorporels (net)



95,5



104,1



59,6

Charge de retraite reportée



133,7



93,6



253,7

Impôts reportés



2 963,4



2 964,4



2 516,6

Autres éléments d'actif



1 499,8



1 631,1



1 667,3

Valeur totale des actifs


$

56 296,6


$

57 918,5


$

55 972,0











Passifs et capitaux propres




















Passifs










Emprunts à court terme


$

7 441,6


$

6 910,7


$

7 824,7

Emprunts de titrisation à court terme



4 220,2



4 997,8



3 874,9

Dettes commerciales versables aux sociétés affiliées non consolidées



94,7



81,6



79,6

Dettes d'exploitation et charges constatées



6 334,5



7 240,1



6 196,4

Impôts reportés



168,9



166,0



149,6

Emprunts à long terme



22 916,6



23 703,0



24 474,4

Charge de retraite reportée et autres passifs



8 270,4



8 274,5



6 768,6

Total des passifs



49 446,9



51 373,7



49 368,2











Intérêts minoritaires rachetables



14,0



14,0














Capitaux propres










Total des capitaux propres de Deere & Company



6 825,5



6 520,0



6 590,2

Participations sans contrôle



10,2



10,8



13,6

Total des capitaux propres



6 835,7



6 530,8



6 603,8

Total des passifs et des capitaux propres


$

56 296,6


$

57 918,5


$

55 972,0



Consultez les annexes condensées des états financiers consolidés intermédiaires.

 

DEERE & COMPANY

ÉTATS DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS

Pour les trois mois se terminant les 29 janvier 2017 et le 31 janvier 2016

(en millions de dollars) non audités



2017


2016

Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation







Bénéfice net


$

193,2


$

253,8

Ajustements visant à rapprocher le bénéfice net des liquidités utilisées pour les activités d'exploitation :







Provisions pour pertes sur créance



6,5



9,4

Provisions pour dépréciation et amortissement



415,7



374,2

Frais de dépréciation






12,6

Charges de rémunération à base d'actions



18,2



17,5

Bénéfices non répartis des sociétés affiliées non consolidées



(1,0)



(,6)

Provisions pour impôts reportés



6,0



240,4

Modifications des actifs et des passifs :







Créances clients, effets à recevoir et créances de financement propres aux ventes



61,9



44,9

Stocks



(743,1)



(565,3)

Dettes d'exploitation et charges constatées



(717,7)



(869,5)

Impôts constatés à payer/à recouvrer



15,5



(241,5)

Charge de retraite reportée



46,5



22,8

Autres



(44,1)



(76,3)

Liquidités utilisées pour des activités d'exploitation



(742,4)



(777,6)








Flux de trésorerie provenant des activités d'investissement







Recouvrement des créances (excluant les créances relatives aux ventes)



4 814,8 



4 633,4

Produit de la vente et de l'échéance des titres négociables



23,7



18,7

Produit de la vente d'équipement loué par baux



368,2



290,8

Produit de cession d'activités commerciales et de sociétés affiliées non consolidées, net de la trésorerie cédée



113,9




Coût des créances acquises (excluant les créances relatives aux ventes)



(3 644,6)



(3 316,6)

Achats de titres négociables



(21,7)



(71,7)

Achats de propriétés et d'équipement



(155,2)



(140,0)

Coût de l'équipement acquis loué par baux



(382,6)



(570,4)

Autres



(12,1)



7,4

Liquidités provenant des activités d'investissement



 1 104,4



851,6








Flux de trésorerie provenant des activités de financement







Réduction du total des emprunts à court terme



(1 064,9)



(1 074,9)

Produit des emprunts à long terme



1 295,8



1 832,0

Paiement des emprunts à long terme



(1 048,9)



(1 181,3)

Produit de l'émission d'actions ordinaires



263,3



2,7

Rachat d'actions ordinaires



(6,2)



(107,8)

Dividendes versés



(188,9)



(193,1)

Économie d'impôt excédentaire attribuable à la rémunération à base d'actions



5,7



1,0

Autres



(24,4)



(21,5)

Liquidités utilisées pour des activités de financement



(768,5)



(742,9)








Effet des fluctuations des taux de change sur les liquidités et les équivalents de trésorerie



(39,3)



(33,4)








Diminution nette des liquidités et des équivalents de trésorerie



(445,8)



(702,3)

Liquidités et équivalents de trésorerie au début de la période



4 335,8



4 162,2

Liquidités et équivalents de trésorerie à la fin de la période


$

3 890,0


$

3 459,9



Consultez les annexes condensées des états financiers consolidés intermédiaires.

 

Annexes condensées des états financiers consolidés intermédiaires (non audités)



(1)

Au cours du quatrième trimestre de 2016, la société a annoncé des programmes de départ volontaire aux employés dans le cadre de ses efforts de réduction des coûts d'exploitation. Ces programmes prévoyaient des versements en espèces fondés sur les années antérieures de service. Ces frais sont inclus dans la période à laquelle les employés ont accepté l'offre de départ. Les dépenses totales avant impôts associées à ces programmes sont d'environ 111 millions $, desquels 11 millions $ ont été enregistrés au quatrième trimestre de 2016, 94 millions $ ont été enregistrés au premier trimestre de 2017, et 6 millions $ seront reportés sur l'année financière restante. Les versements associés à ces programmes ont été faits en grande partie au premier trimestre de 2017. Les dépenses totales pour 2017 représentent environ 30 pour cent en ventes, 16 pour cent en recherche et en développement, et 54 pour cent en dépenses administratives, générales et commerciales. De plus, 75 pour cent des dépenses sont allouées à l'équipement agricole et gazons, tandis que 17 pour cent sont prévues pour la construction et les activités forestières et 8 pour cent sont réservés aux activités des services financiers. Les économies tirées de ces programmes devraient totaliser environ 70 millions $ en 2017.



(2)

En décembre 2016, la Société a vendu approximativement 38 pour cent de sa participation dans SiteOne, ce qui a mené à une entente de service dont les recettes brutes se chiffrent à environ 114 millions $ pour un gain total de 105 millions $ avant impôts, soit 66 millions $ après impôts. Ce gain est enregistré sous Autres revenus dans le segment Équipement agricole et gazons. Au terme de cette vente, la société conserve approximativement 15 pour cent des intérêts de SiteOne.



(3)

Les dividendes déclarés et versés sur une base par action se détaillent ainsi :

 















Trois mois se terminant le






29 janvier


31 janvier






2017


2016














Dividendes déclarés


$

,60


$

,60




Dividendes versés


$

,60


$

,60


 



(4)

Le calcul du bénéfice net de base par action se fonde sur le nombre moyen d'actions en circulation. Le calcul du bénéfice net dilué par action tient compte de tout effet dilutif de la rémunération à base d'actions.



(5)

Les états financiers consolidés représentent la consolidation de toutes les filiales de Deere & Company. Dans les données de consolidation supplémentaires de la remarque 6 des états financiers, le terme « activités liées à l'équipement » inclut les activités liées à l'équipement agricole et gazons de la société, alors que celles liées à la construction et à la foresterie sont regroupées sous le terme « services financiers » et se reflètent comme valeur de consolidation.

 

(6) DONNÉES DE CONSOLIDATION SUPPLÉMENTAIRES

ÉTATS DES RÉSULTATS

Pour les trois mois se terminant les 29 janvier 2017 et le 31 janvier 2016

(en millions de dollars) non audités


ACTIVITÉS LIÉES À L'ÉQUIPEMENT*


SERVICES FINANCIERS



2017


2016


2017


2016

Total net des ventes et des revenus













Ventes nettes


$

4 697,8


$

4 769,2







Produits financiers et produit d'intérêts



21,3



17,8


$

687,3


$

635,0

Autres revenus



258,1



140,2



58,3



48,1

Total



4 977,2



4 927,2



745,6



683,1














Coûts et dépenses













Coût des marchandises vendues



3 797,2



3 840,6







Dépenses en recherche et développement



310,9



319,3







Dépenses administratives, générales et commerciales



539,0



481,0



121,8



114,0

Frais d'intérêt



66,7



62,1



148,8



120,0

Intérêts compensatoires aux services financiers



45,7



44,8







Autres charges d'exploitation



57,9



21,2



306,8



256,1

Total



4 817,4



4 769,0



577,4



490,1














Revenus du groupe consolidé avant impôt



159,8



158,2



168,2



193,0

Charge estimative d'impôt



80,1



31,1



54,3



64,4

Recettes du groupe consolidé



79,7



127,1



113,9



128,6














Quote-part des recettes (pertes) non consolidées des sociétés affiliées et des filiales













Services financiers



114,4



129,4



,5



,8

Autres



(,9)



(2,7)







 Total



113,5



126,7



,5



,8

Bénéfice net



193,2



253,8



114,4



129,4

Moins : Perte nette attribuable aux intérêts minoritaires



(,6)



(,6)







Bénéfice net imputable à Deere & Company


$

193,8


$

254,4


$

114,4


$

129,4



* Deere & Company avec les services financiers comme valeur de consolidation.


Les données de consolidation supplémentaires sont présentées à des fins informatives. Les transactions entre les « activités liées à l'équipement » et les « services financiers » ont été supprimées pour établir les états financiers consolidés.

 

DONNÉES DE CONSOLIDATION SUPPLÉMENTAIRES (suite)







BILAN CONDENSÉ







(en millions de dollars) non audités


ACTIVITÉS LIÉES À L'ÉQUIPEMENT*


SERVICES FINANCIERS



29 janvier


30 octobre


31 janvier


29 janvier


30 octobre


31 janvier



2017


2016


2016


2017


2016


2016

Actifs



















Liquidités et équivalents de trésorerie


$

2 667,9


$

3 140,5


$

2 308,2


$

1 222,1


$

1 195,3


$

1 151,7

Titres négociables



29,1



34,2



76,3



416,4



419,3



400,0

Créances provenant des filiales et des sociétés affiliées non consolidées



2 855,8



3 150,1



1 417,9










Créances clients et effets à recevoir (net)



537,4



654,2



417,6



3 787,5



3 370,5



4 032,8

Créances de financement (net)



,7



,4



,9



23 030,2



23 701,9



23 629,5

Créances de financement titrisées (net)












4 250,4



5 126,5



4 003,2

Autres créances



773,1



855,4



1 005,8



116,2



164,0



105,0

Équipement loué par baux (net)












5 825,3



5 901,5



5 074,4

Stocks



3 959,6



3 340,5



4 249,5










Propriétés et équipement (net)



4 979,3



5 118,5



4 985,3



51,1



52,1



53,9

Investissements dans des filiales et des sociétés affiliées non consolidées



4 658,6



4 697,0



4 621,2



12,2



11,9



11,3

Fonds commercial



809,2



815,7



718,7










Autres actifs incorporels (net)



95,5



104,1



59,6










Charge de retraite reportée



133,7



93,6



249,3



19,8



20,5



24,0

Impôts reportés



3 573,0



3 556,0



3 018,5



72,1



75,5



67,4

Autres éléments d'actif



847,0



834,9



855,2



654,5



798,1



814,9

Valeur totale des actifs


$

25 919,9


$

26 395,1


$

23 984,0


$

39 457,8


$

40 837,1


$

39 368,1




















Passifs et capitaux propres






































Passifs



















Emprunts à court terme


$

269,7


$

249,0


$

249,0


$

7 171,9


$

6 661,7


$

7 575,7

Emprunts de titrisation à court terme












4 220,2



4 997,8



3 874,9

Dettes commerciales versables aux filiales et aux sociétés affiliées non consolidées



94,7



81,5



79,6



2 826,9



3 133,6



1 395,0

Dettes d'exploitation et charges constatées



5 885,0



6 661,2



5 775,9



1 552,4



1 595,2



1 483,7

Impôts reportés



87,4



87,3



78,2



763,2



745,9



640,7

Emprunts à long terme



4 533,8



4 565,3



4 496,4



18 382,8



19 137,7



19 978,0

Charge de retraite reportée et autres passifs



8 199,6



8 206,0



6 701,1



90,6



89,0



87,1

Total des passifs



19 070,2



19 850,3



17 380,2



35 008,0



36 360,9



35 035,1




















Intérêts minoritaires rachetables



14,0



14,0
































Capitaux propres



















Total des capitaux propres de Deere & Company



6 825,5



6 520,0



6 590,2



4 449,8



4 476,2



4 333,0

Participations sans contrôle



10,2



10,8



13,6










Total des capitaux propres



6 835,7



6 530,8



6 603,8



4 449,8



4 476,2



4 333,0

Total des passifs et des capitaux propres


$

25 919,9


$

26 395,1


$

23 984,0


$

39 457,8


$

40 837,1


$

39 368,1



* Deere & Company avec les services financiers comme valeur de consolidation.


Les données de consolidation supplémentaires sont présentées à des fins informatives. Les transactions entre les « activités liées à l'équipement » et les « services financiers » ont été supprimées pour établir les états financiers consolidés.

 

DONNÉES DE CONSOLIDATION SUPPLÉMENTAIRES (suite)

ÉTATS DES FLUX DE TRÉSORERIE

Pour les trois mois se terminant les 29 janvier 2017 et le 31 janvier 2016

(en millions de dollars) non audités


ACTIVITÉS LIÉES À L'ÉQUIPEMENT*


SERVICES FINANCIERS



2017


2016


2017


2016

Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation













Bénéfice net


$

193,2


$

253,8


$

114,4


$

129,4

Ajustements visant à rapprocher le bénéfice net des liquidités utilisées pour les (servant aux) activités d'exploitation :
activités d'exploitation :













Provisions (crédits) pour pertes sur créance



(,2)



2,0



6,7



7,4

Provisions pour dépréciation et amortissement



212,3



203,7



233,3



194,2

Frais de dépréciation












12,6

Bénéfices non répartis des filiales et des sociétés affiliées non consolidées



25,1



147,9



(,5)



(,8)

Provisions (crédits) pour impôts reportés



(16,7)



65,6



22,7



174,8

Modifications des actifs et des passifs :













Créances clients



102,1



41,6







Stocks



(624,6)



(450,1)







Dettes d'exploitation et charges constatées



(618,5)



(834,3)



(23,9)



21,2

Impôts constatés à payer/à recouvrer



6,3



(231,6)



9,2



(9,9)

Charge de retraite reportée



44,2



20,8



2,3



2,0

Autres



(74,7)



(46,8)



60,5



4,7

Liquidités provenant (utilisées pour) des activités d'exploitation



(751,5)



(827,4)



424,7



535,6














Flux de trésorerie provenant des activités d'investissement













Recouvrement des créances (excluant les transactions et la vente en gros)









5 132,5



4 925,3

Produit de la vente et de l'échéance des titres négociables



6,2



2,4



17,5



16,3

Produit de la vente d'équipement loué par baux









368,2



290,8

Produit de cession d'activités commerciales et de sociétés affiliées non consolidées, net de la trésorerie cédée



113,9










Coût des créances acquises (excluant les transactions et la vente en gros)









(3 864,2)



(3 496,0)

Achats de titres négociables






(46,0)



(21,7)



(25,7)

Achats de propriétés et d'équipement



(154,9)



(139,5)



(,3)



(,5)

Coût de l'équipement acquis loué par baux









(542,8)



(726,1)

Augmentation des créances liées aux transactions et à la vente en gros









(213,5)



(163,1)

Autres



(5,7)



(40,2)



(6,4)



31,3

Liquidités provenant (utilisées pour) des activités d'investissement



(40,5)



(223,3)



869,3



852,3














Flux de trésorerie provenant des activités de financement













Réduction du total des emprunts à court terme



(14,5)



(216,3)



(1 050,4)



(858,6)

Changement dans les créances/dettes intersociétés



316,9



935,2



(316,9)



(935,2)

Produit des emprunts à long terme



19,2



79,5



1 276,6



1 752,5

Paiement des emprunts à long terme



(18,3)



(,1)



(1 030,6)



(1 181,2)

Produit de l'émission d'actions ordinaires



263,3



2,7







Rachat d'actions ordinaires



(6,2)



(107,8)







Dividendes versés



(188,9)



(193,1)



(140,0)



(277,1)

Économie d'impôt excédentaire attribuable à la rémunération à base d'actions



5,7



1,0







Autres



(19,1)



(13,7)



(5,3)



6,1

Liquidités provenant (utilisées pour) des activités de financement



358,1



487,4



(1 266,6)



(1 493,5)














Effet des fluctuations des taux de change sur les liquidités et les équivalents de trésorerie



(38,7)



(28,5)



(,6)



(4,9)














Augmentation nette (réduction) des liquidités et des équivalents de trésorerie



(472,6)



(591,8)



26,8



(110,5)

Liquidités et équivalents de trésorerie au début de la période



3 140,5



2 900,0



1 195,3



1 262,2

Liquidités et équivalents de trésorerie à la fin de la période


$

2 667,9


$

2 308,2


$

1 222,1


$

1 151,7



* Deere & Company avec les services financiers comme valeur de consolidation.


Les données de consolidation supplémentaires sont présentées à des fins informatives. Les transactions entre les « activités liées à l'équipement » et les « services financiers » ont été supprimées pour établir les états financiers consolidés.

 

Deere & Company

Autres renseignements financiers


Pour les trois mois se terminant


Activités liées à l'équipement

Équipement agricole et gazons

Construction et foresterie



29 janvier

31 janvier

29 janvier

31 janvier

29 janvier

31 janvier

en millions de dollars


2017

2016

2017

2016

2017

2016

Ventes nettes


$

4 698


$

4 769


$

3 598


$

3 600


$

1 100


$

1 169


Moyenne d'actifs
identifiables




















Avec stocks selon le DEPS


$

11 596


$

11 800


$

8 591


$

8 615


$

3 005


$

3 185


Avec stocks au coût standard


$

12 870


$

13 062


$

9 627


$

9 651


$

3 243


$

3 411


Bénéfice d'exploitation


$

247


$

214


$

213


$

144


$

34


$

70


Pourcentage de ventes nettes



5,3

%


4,5

%


5,9

%


4,0

%


3,1

%


6,0

%

Rendement d'exploitation sur les actifs




















Avec stocks selon le DEPS



2,1

%


1,8

%


2,5

%


1,7

%


1,1

%


2,2

%

Avec stocks au coût standard



1,9

%


1,6

%


2,2

%


1,5

%


1,0

%


2,1

%

Coût de création de valeur actionnariale


$

(386)


$

(392)


$

(289)


$

(289)


$

(97)


$

(103)


Valeur actionnariale créée


$

(139)


$

(178)


$

(76)


$

(145)


$

(63)


$

(33)






















Pour les trois mois se terminant


Services financiers















29 janvier

31 janvier













en millions de dollars



2017



2016














Bénéfice net imputable à Deere & Company


$

114


$

129














Capitaux propres moyens


$

4 442


$

4 455














Rendement des capitaux propres



2,6

%


2,9

%













Bénéfice d'exploitation


$

169


$

194














Capitaux propres moyens


$

4 442


$

4 455














Coût des capitaux propres


$

(164)


$

(166)














Valeur actionnariale créée


$

5


$

28















La société a évalué ses résultats commerciaux en se fondant sur les principes comptables généralement acceptés aux États-Unis. De plus, elle a utilisé un indicateur appelé valeur actionnariale créée (VAC), que la direction considère être une mesure appropriée du rendement de ses activités commerciales. La VAC est, de fait, le profit avant impôt restant une fois que le coût des capitaux de l'entreprise a été soustrait. La société veut créer de la valeur pour les actionnaires de manière durable et utilise cet indicateur pour évaluer divers objectifs de performance. Certaines rémunérations sont aussi déterminées en se fondant sur le rendement que détermine cet indicateur. Afin de déterminer la VAC, chaque segment du volet équipement est évalué selon le coût des actifs avant impôt, ce qui représente sur une base annuelle environ 12 pour cent des actifs d'exploitation identifiables moyens du segment pendant la période applicable, alors que les stocks sont pris au coût standard. La direction croit que l'évaluation des stocks au coût standard permet de refléter plus précisément le coût actuel des stocks et l'investissement de la société dans les actifs. Le segment des services financiers est évalué selon un coût annuel avant impôt d'environ 15 pour cent des capitaux propres moyens du segment. Le coût des actifs ou des capitaux propres, selon le cas, est déduit du bénéfice d'exploitation ou ajouté aux pertes d'exploitation de chaque segment pour vérifier le montant de la valeur actionnariale créée.

 

 

SOURCE Deere & Company

Renseignements : CONTACT : Ken Golden, directeur, relations publiques mondiales, Deere & Company, 309-765-5678


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.