Déclaration publique - Le Barreau du Haut-Canada est très préoccupé par l'enlèvement de l'avocate des droits de la personne Razan Zaitouneh en Syrie

TORONTO, le 29 janv. 2016 /CNW/ - Le Barreau du Haut-Canada est très préoccupé par l'enlèvement de l'avocate des droits de la personne Razan Zaitouneh en Syrie.

Razan Zaitouneh est une éminente avocate des droits de la personne qui a été plusieurs fois récompensée pour son travail, y compris par le Prix international Femme de courage 2013 et le Prix Sakharov 2011 pour la liberté de l'esprit. Elle défend essentiellement les prisonniers politiques. Razan Zaitouneh est cofondatrice du Centre de documentation des violations (CDV) et du Bureau pour le Soutien au développement local (SDL).

Le 9 décembre 2013, Razan Zaitouneh, avec son mari, Wa'el Hamada, et deux collègues, Nazem Hamadi et Samira Khalil, ont été enlevés par des inconnus aux bureaux du CDV et du SDL à Douma, dans la banlieue de Damas. Dans les mois précédant son enlèvement, Razan Zaitouneh avait reçu des menaces d'au moins un groupe armé d'opposition dans la région de la Ghouta orientale. On rapporte que l'enlèvement de Razan Zaitouneh et de ses collègues est lié à leur travail de défense des droits de la personne.

On ignore où se trouve Razan Zaitouneh. Décembre 2015 marquait le deuxième anniversaire de son enlèvement. Des organisations de droits de la personne comme Amnesty International, Canadian Journalists for Free Expression, Human Rights Watch, Lawyers » Rights Watch Canada et PEN Canada, ont publié une déclaration demandant au gouvernement canadien de s'impliquer dans ce dossier en prenant toutes les mesures pour veiller à ce que Razan Zaitouneh, son mari et ses deux collègues soient localisés et relâchés immédiatement. 

Le Barreau presse le gouvernement de Syrie de tenir compte des principes 16 et 23 des Principes de base des Nations Unies relatifs au rôle du barreau

Le principe 16 prévoit ce qui suit :

« Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats a) puissent s'acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue ; b) puissent voyager et consulter leurs clients librement, dans le pays comme à l'étranger ; et c) ne fassent pas l'objet, ni ne soient menacés de poursuites ou de sanctions économiques ou autres pour toutes mesures prises conformément à leurs obligations et normes professionnelles reconnues et à leur déontologie. »

Le principe 23 prévoit ce qui suit :

« Les avocats, comme tous les autres citoyens, doivent jouir de la liberté d'expression, de croyance, d'association et de réunion. En particulier, ils ont le droit de prendre part à des discussions publiques portant sur le droit, l'administration de la justice et la promotion et la protection des droits de l'homme et d'adhérer à des organisations locales, nationales ou internationales, ou d'en constituer, et d'assister à leurs réunions sans subir de restrictions professionnelles du fait de leurs actes légitimes ou de leur adhésion à une organisation légitime. »

Le Barreau exhorte le gouvernement de Syrie :

a.               

à trouver Me Zaitouneh et à faire en sorte qu'elle soit relâchée immédiatement ;



b.               

à mettre fin à tous les actes de harcèlement et d'intimidation contre les avocats et défenseurs des droits de la personne en Syrie ;



c.               

à garantir l'intégrité et la sécurité physique et psychologique dans toutes circonstances de Me Zaitouneh ;



d.               

à assurer en toutes circonstances le respect des libertés et droits fondamentaux de la personne conformément aux normes internationales en matière de droits de la personne et aux instruments internationaux.

Le Barreau du Haut-Canada est l'organisme régissant plus de 49000 avocates et avocats et 7400 parajuristes dans la province de l'Ontario au Canada et la trésorière en est le chef. Le mandat du Barreau est de réglementer la profession juridique dans l'intérêt du public en maintenant l'indépendance, l'intégrité et l'honneur de la profession juridique pour faire progresser la cause de la justice et la primauté du droit.

SOURCE Barreau du Haut-Canada

Renseignements : Orli Giroux Namian, responsable -- Relations avec les médias et gestion d'enjeux, Barreau du Haut-Canada, 416 947-3336, ogiroux@lsuc.on.ca, Osgoode Hall, 130, rue Queen Ouest, Toronto (Ontario) M5H 2N6, www.lsuc.on.ca, Suivez-nous sur Twitter @LawsocietyLSUC

RELATED LINKS
http://www.lsuc.on.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.