Déclaration de Shawn A-in-chut Atleo, Chef national de l'APN, au sujet du
deuxième anniversaire des excuses adressées aux survivants des pensionnats
indiens

OTTAWA, le 11 juin /CNW Telbec/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn A-in-chut Atleo, a déclaré aujourd'hui ce qui suit afin de marquer le deuxième anniversaire des excuses du gouvernement du Canada adressées aux survivants des pensionnats indiens.

"Aujourd'hui, nous devons avoir en premier lieu une pensée pour les milliers de jeunes des Premières Nations qui ont été enlevés à leurs familles pour être placés dans des pensionnats indiens - pour ceux qui sont encore parmi nous et en mémoire de ceux qui sont décédés. La Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, qui a conduit à la formulation des excuses, constitue un honneur et un hommage à la persévérance dont ils ont fait preuve dans leur quête de justice et de réconciliation.

Les excuses historiques adressées aux survivants des pensionnats indiens ont été un moment important de notre histoire commune. Ce fut une déclaration de l'ensemble du Parlement affirmant que les politiques et attitudes colonialistes, qui ont discrédité les gouvernements, les familles et les cultures des Premières Nations, étaient néfastes, qu'elles ont causé un tort considérable et qu'elles n'ont plus leur place dans le Canada d'aujourd'hui.

Les excuses comportaient aussi une promesse et un engagement du Parlement, à savoir que celui-ci s'engageait à accompagner les Premières Nations dans leur parcours menant à la guérison et à la réconciliation. Les survivants et leurs familles considèrent les travaux de la Commission de vérité et de réconciliation - qui tiendra sa première activité nationale la semaine prochaine à Winnipeg - comme un élément important du processus. Alors que la Commission s'apprête à entendre les témoignages des survivants, nous devons nous assurer que ces derniers bénéficieront des moyens de soutien dont ils ont besoin sur le plan culturel et émotif pour raconter leur histoire.

Pendant que nous analysons l'héritage du passé, nous envisageons l'avenir en prenant conscience que toute nouvelle initiative de réconciliation requiert l'apport de profonds changements dans les relations entre les Premières Nations et les gouvernements.

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, que le Canada s'est engagé à approuver dans le discours du Trône au début de l'année en cours, constitue une voie à suivre pour aboutir à un réel changement transformateur dans la relation entre les Premières Nations et le Canada. Elle reflète le type de relation décrit dans nos traités initiaux. Elle établit les principes de partenariat et de respect mutuel qui nous guident pendant que nous élaborons collectivement un plan global visant à renforcer les Premières Nations et à édifier un Canada plus fort.

Les efforts déployés pour améliorer et faire progresser l'éducation des Premières Nations constituent la pierre angulaire de ce plan. Plus jamais l'éducation ne sera utilisée contre nous comme une arme. L'éducation deviendra un outil servant au développement social de nos enfants et nos familles, ainsi qu'à la consolidation de nos gouvernements, de nos communautés, de nos langues et de nos cultures. Elle constituera un moyen de rétablir notre place légitime au sein du Canada.

Cette semaine, l'APN a lancé officiellement l'Appel à la mobilisation pour l'éducation des Premières Nations. Cet appel consiste à demander à tous les secteurs de la société canadienne de nous aider à atteindre notre objectif, soit garantir des résultats et des débouchés équitables aux étudiants des Premières Nations.

L'anniversaire des excuses historiques adressées aux survivants des pensionnats indiens nous invite à nous pencher sur notre histoire commune et notre avenir commun. Il s'agit maintenant de décider comment nous allons cheminer ensemble vers notre but, c.-à-d. une réconciliation concrète et durable. En faisant nôtres les principes de partenariat et de respect, nous serons en mesure de notre vivant d'honorer l'esprit et l'intention des traités."

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisation nationale qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Renseignements: Alain Garon, agent des communications bilingue, (613) 241-6789 (382), ou agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.