Déclaration de l'ONU Sur les droits des peuples autochtones pleinement endossée par le Canada : Les Innus de Uashat Mak Mani-Utenam espèrent une véritable reconnaissance de leurs droits ignorés

UASHAT MAK MANI-UTENAM, QC, le 11 mai 2016 /CNW Telbec/ - Le Chef d'Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam, Mike Mckenzie, accueille avec grande satisfaction l'annonce faite hier par la ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, selon laquelle le gouvernement de Justin Trudeau retire son statut d'objecteur permanent à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Cette décision devrait permettre une réelle et pleine mise en œuvre de la Déclaration au Canada et, ainsi, assurer aux Innus de Uashat mak Mani-utenam la reconnaissance de droits longtemps ignorés.

« Le droit international est clair en ce qui concerne nos droits à titre de peuple autochtone. Avec une réelle mise en œuvre de la Déclaration de l'ONU, nous allons pouvoir mieux faire valoir nos droits et les faire reconnaitre, particulièrement ceux liés aux territoires et aux ressources naturelles », a déclaré le Chef Mckenzie.

Rappelons que la Déclaration sur les droits des peuples autochtones, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2007, énumère les droits fondamentaux, identitaires, culturels et politiques, en passant par le droit d'être consulté, celui de propriété sur les terres et celui de la réparation. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a voté contre son adoption, acceptant de l'endosser trois ans plus tard, avec plusieurs conditions et suivie d'aucun geste permettant sa mise en œuvre.

Au-delà du symbolisme de l'annonce d'aujourd'hui, le Chef d'ITUM souhaite que les engagements de la ministre pour la mise en œuvre de la Déclaration au Canada permette aux Innus de Uashat mak Mani-utenam de relancer les dossiers des violations de leurs droits territoriaux pour l'exploitation des ressources, dont l'épique bataille contre la minière IOC. La Déclaration reconnait en effet que « les peuples autochtones ont le droit aux terres, territoires et ressources qu'ils possèdent et occupent traditionnellement ou qu'ils ont utilisés ou acquis », que « les peuples autochtones ont le droit de posséder, d'utiliser, de mettre en valeur et de contrôler les terres, territoires et ressources qu'ils possèdent parce qu'ils leur appartiennent ou qu'ils les occupent ou les utilisent traditionnellement, ainsi que ceux qu'ils ont acquis », ainsi que « Les peuples autochtones ont droit à réparation, y compris sous la forme d'une restitution ou, lorsque cela n'est pas possible, d'une indemnisation juste, correcte et équitable pour les terres, territoires et ressources qu'ils possédaient traditionnellement ou occupaient ou utilisaient et qui ont été confisqués, occupés, exploités ou dégradés sans leur consentement libre, préalable et éclairé. »

ITUM compte également utiliser les dispositions de la Déclaration concernant les droits territoriaux des peuples autochtones, notamment celle affirmant que « les États accordent reconnaissance et protection juridiques à ces terres, territoires et ressources »,   afin de protéger la rivière Moisie, dont une partie a été vendue à des intérêts privées sans le consentement des Innus. « Depuis plus de 150 ans, les autorités gouvernementales ont bloqué notre accès à cette rivière et nous ont illégalement dépossédés de la jouissance de notre titre et de nos droits sur cette rivière. Il est temps de corriger cette injustice », a affirmé le Chef Mckenzie, qui compte bien utiliser la Déclaration de l'ONU pour faire valoir ses droits.

« La pleine reconnaissance du nouveau gouvernement canadien de la Déclaration de l'ONU pourrait marquer le début d'une nouvelle ère dans la reconnaissance de nos droits et dans nos relations avec la société allochtone », a commenté Mike Mckenzie.

Contribution de grands Innus

Le Chef Mckenzie tient à saluer la participation de tous les représentants autochtones ayant contribué à la rédaction et l'adoption de la déclaration au cours des dernières décennies et particulièrement les membres de la Nation Innue comme Ben Michel, Mathieu André, Ben Alexandre Mckenzie et Armand Mckenzie. « Nous oublions sûrement des noms dans cette courte liste mais nos mémoires n'oublieront jamais le long parcours nous menant au respect de notre identité comme premier peuple, ainsi qu'au respect de nos droits », a tenu à ajouter le Chef Mike Mckenzie.  

SOURCE Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (ITUM)

Renseignements : SOURCE : Raoul Vollant, Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (ITUM), 418 962-0327

RELATED LINKS
www.itum.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.