Déclaration de l'Association canadienne des boissons en réponse aux appels de taxation sur les boissons sucrées et édulcorées

« Cette stratégie a été essayée dans d'autres juridictions et elle n'a abouti à rien. Elle n'a pas réduit l'obésité. Elle a augmenté le prix des denrées alimentaires et a entrainé des pertes d'emplois dans le secteur des aliments et des boissons. »
- Jim Goetz, président, Association canadienne des boissons

OTTAWA, le 2 mars 2016 /CNW/ - Au nom des plus de 60 000 employés de l'industrie des boissons à travers le Canada, l'Association canadienne des boissons (ACB) appuie les efforts constants du gouvernement fédéral canadien et des gouvernements provinciaux visant à promouvoir un style de vie sain. L'ACB ne soutient toutefois pas l'imposition de taxes sur les produits de nos membres, car une telle mesure ne parviendrait pas à atteindre l'objectif souhaité et ne reflèterait pas la baisse continue des calories provenant des boissons au Canada.

Les consommateurs veulent des renseignements factuels qui les aident à faire des choix éclairés. Une taxe qui isole et cible certaines boissons des autres sources de sucre alimentaire ou de calories et en fait l'unique responsable d'une mauvaise santé ne contribue pas à l'amélioration de la santé générale du public et peut en fait constituer une mesure trompeuse.

Les boissons représentent une très petite portion des calories du régime canadien. Selon les données publiques les plus récentes tirées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes : Nutrition de 20041 de Statistiques Canada, les boissons gazeuses et aux fruits ne représentaient que 4 % des calories moyennes consommées quotidiennement par les Canadiens. Au cours des plus de dix ans qui se sont écoulés depuis ce sondage, l'industrie des boissons a remarqué que les calories provenant des boissons consommées par les Canadiens avaient diminué de 20 %.2 Aujourd'hui, en raison de la diminution de la consommation de boissons gazeuses, et l'augmentation de la consommation de boissons sans calories ou hypocaloriques, nous prévoyons que cette proportion de calories quotidiennes sera encore plus basse. Grâce à Équilibre en calories, notre initiative la plus récente, notre engagement de proposer des solutions proactives est propulsé vers de nouvelles limites ambitieuses, avec l'objectif de réduire de 20 % supplémentaires, d'ici 2025 et par personne, les calories provenant des boissons.

Les demandes de mesures telles que l'imposition de taxes ou d'un étiquetage particulier répondent à des préoccupations qui concernent l'augmentation de l'obésité et des problèmes de santé associés; toutefois, il est important de remarquer que l'obésité a continué de croître au cours des vingt dernières années, alors qu'on observe une baisse de la consommation de boissons édulcorées et de boissons caloriques en général pendant la même période. 

Deux exemples internationaux récents démontrent que l'imposition d'une taxe n'est pas un outil efficace. Les études montrent qu'au Mexique, après l'introduction d'une taxe sur les produits alimentaires et les boissons, la baisse de consommation des boissons édulcorées était inférieure à 0,5 % de l'apport calorique total,3,4,5 c'est-à-dire entre 5 et 10 calories par jour dans un régime alimentaire mexicain moyen de 3 024 calories. En 2011, le Danemark a imposé une taxe sur certains produits alimentaires et certaines boissons, mais l'a abandonnée l'année d'après, citant les pertes d'emplois, l'augmentation des prix pour les consommateurs, des achats transfrontaliers et des coûts administratifs.6

Il y a presque dix ans, les membres de l'ACB ont adopté des normes marketing standards qui empêchent la commercialisation des boissons autres que l'eau, les jus de fruits à 100 %, les jus de légumes et le lait aux enfants de moins de 12 ans. De nombreuses entreprises de boissons participent aussi à l'Initiative canadienne pour la publicité sur les aliments et les boissons destinée aux enfants, qui limite encore davantage le marketing aux enfants. Le taux de succès de ces programmes est de 100 % dans presque toutes les catégories.7

Les sociétés de boissons du Canada fournissent déjà volontairement, sur le devant de l'emballage de tous nos produits, un étiquetage clair relatif à l'apport calorique, en plus des exigences d'étiquetage requises par Santé Canada, notamment le tableau sur la valeur nutritive et le panneau principal de l'emballage. Avec l'initiative Équilibre en calories, nous nous efforçons de réduire les calories provenant des boissons dans le régime alimentaire canadien. Il s'agit d'une initiative importante qui aura des répercussions réelles en aidant les gens à réduire leur apport en calories provenant des boissons.

L'Association canadienne des boissons et nos membres sont convaincus que tous les intervenants, notamment l'industrie, le gouvernement et les organisations à but non lucratif, jouent un rôle en développant des solutions efficaces pour faire face aux problèmes de santé graves. Les solutions avancées doivent refléter le régime alimentaire et le style de vie des Canadiens, ainsi que les travaux de recherche effectués par divers organismes.

L'Association canadienne des boissons est l'association commerciale nationale qui représente le vaste éventail de marques et d'entreprises qui produisent et distribuent la majorité des boissons rafraîchissantes non alcoolisées consommées au Canada. Plus de 60 000 Canadiens sont employés directement, indirectement, à travers des emplois induits dans l'industrie canadienne des boissons. 

________________________________
1 Données compilées à partir du tableau 2 et du tableau 4 du rapport Nutrition : résultats de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes - Vue d'ensemble des habitudes alimentaires des Canadiens en 2004; catalogue n° 82-620-MIE de Statistiques Canada -- N˚ 2; juillet 2006
2 Source : Canadean www.canadean.com
3 Chapa C. Joana, Flores D., Zúñiga L. La industria de las bebidas no alcohólicas en México. Centro de Investigaciones Económicas, Universidad Autónoma de Nuevo León, 2015. http://www.economia.uanl.mx/centro-de-investigaciones-economicas/consultori-a.html
4 Aguilar Arturo, Gutiérrez E., Seira E. Taxing calories in Mexico. Centro de Investigación Económica, Instituto Tecnológico Autónomo de México, 2015. http://cie.itam.mx/sites/default/files/cie/15-04.pdf 
5 Colchero M Arantxa, et coll. Beverages purchases from stores in Mexico under the excise tax on sugar sweetened beverages: observational study. The British Medical Journal, 2015. http://www.bmj.com/content/352/bmj.h6704
6 The Proof of the Pudding, Institute of Economic Affairs http://www.iea.org.uk/publications/research/the-proof-of-the-pudding-denmark%E2%80%99s-fat-tax-fiasco 
7 Selon les travaux de recherche de Monique Potvin Kent, Ph. D., professeure à l'École interdisciplinaire des sciences de santé de l'Université d'Ottawa, présentés lors de la conférence CDPAC de 2014, l'industrie des boissons a réduit sa publicité sur les stations télévisées pour enfants à zéro. Selon les chiffres de conformité de 2012 mesurés par l'Initiative canadienne pour la publicité sur les aliments et les boissons destinée aux enfants, notre industrie est :

  • 99 % conforme au niveau de la publicité télévisée
  • 100 % conforme au niveau de la publicité imprimée
  • 100 % conforme au niveau de la publicité sur internet
  • 100 % conforme au niveau des sites web et vidéo de tiers appartenant à l'entreprise

SOURCE Association canadienne des boissons

Bas de vignette : "Durant la dernière décennie, il y a eu un déclin de la consommation de boissons sucrées au Canada, tandis que les taux d’obésité et de diabète ont continué d’augmenter. Source pour les taux de diabète et d’obésité : Statistique Canada NOTE : Statistique Canada rapporte le nombre total de personnes atteintes de diabète, regroupant les diabètes de Type 1 et de Type 2. Pour isoler le type 2, ce graphique montre les totaux annuels représentant 90 % de tous les Canadiens diabétiques, d’après les informations du site Internet de l’Association canadienne du diabète indiquant que chaque année 90 % des nouveaux diagnostiqués diabétiques sont atteints de « diabète de l’adulte ». Source pour la consommation de boissons sucrées : Canadean www.canadean.com (Groupe CNW/Association canadienne des boissons)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160302_C4336_PHOTO_FR_633668.jpg

Renseignements : veuillez contacter Lindsay Thibault au (613) 569-3200 x 225, thibault@prospectus.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne des boissons

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.