Déclaration - Rapport sur les investissements en R et D - Appel urgent pour renforcer l'avantage concurrentiel du Canada

OTTAWA, le 21 juin 2012 /CNW/ - Voici une déclaration de Russell Williams, président de Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D), en réponse à la publication du rapport annuel 2011 du Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB).

« Le rapport du CEPMB publié aujourd'hui témoigne de l'urgent besoin d'améliorer la compétitivité du Canada afin que le secteur pharmaceutique de pointe du pays devienne un leader dans la recherche et l'investissement en sciences de la vie. Les entreprises membres de Rx&D continuent de représenter la très grande majorité des efforts de recherche et de développement pharmaceutiques au Canada avec un peu plus de 90 p. 100 de tous les brevets en R et D déclarés au CEPMB en 2011, dans le cadre d'un engagement à long terme qui a entraîné des investissements atteignant, en moyenne, 9,75 p. 100 des ventes par année au cours des 24 dernières années (fondé uniquement sur la R et D admissible sur le plan de la recherche scientifique et du développement expérimental). »

« Cela étant dit, le rapport de 2011 fait ressortir la tendance de la baisse de l'investissement en R et D, une baisse que nous voulons tenter de renverser en collaboration avec les gouvernements de partout au Canada. Tout simplement, nous ne disposons pas des outils pour être compétitifs à l'échelle internationale, et les mécanismes créés il y a 25 ans doivent être mis à jour. Nos principaux concurrents et partenaires commerciaux ont amélioré leurs politiques afin de rechercher énergiquement des investissements en R et D. Notre but consiste à voir l'investissement croître à nouveau au Canada.  Les membres de Rx&D continuent d'investir à un taux plus élevé que le reste de l'industrie. »

« Nous cherchons activement des façons d'aider le Canada à retrouver son avantage concurrentiel. Le rapport d'aujourd'hui ne peut être interprété que comme un appel à l'action pour toutes les personnes concernées. »

Un quart de siècle plus tard, le monde a changé
« En 1987, les membres de Rx&D se sont engagés à investir 10 p. 100 du montant de leurs ventes annuelles dans la R et D au Canada avant la fin de 1996, « en supposant que les milieux internationaux et nationaux de réglementation pour l'industrie pharmaceutique ne subissent pas de changement important. »

« Les membres de Rx&D ont respecté cet engagement, mais 25 ans plus tard, les milieux international et national sont devenus de plus en plus exigeants. Aujourd'hui, les nombreux processus réglementaires, la protection de la propriété intellectuelle qui n'est pas globalement concurrentielle, ainsi que l'accès limité aux médicaments au Canada s'avèrent être de véritables préoccupations. La concurrence internationale pour des fonds de recherche est également extrêmement féroce, et il est de plus en plus difficile pour les dirigeants exécutifs canadiens d'obtenir des investissements mondiaux pour le Canada. »

« Parallèlement, le modèle de recherche et d'innovation en sciences de la vie au XXIe siècle a évolué. Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada investissent dans de nouvelles initiatives plus collaboratives, dont des partenariats de recherche avec des universités canadiennes, des hôpitaux, des centres d'excellence, de nouvelles entreprises biopharmaceutiques et des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé. Ces initiatives qui atteignent souvent plusieurs millions de dollars appuient à l'évidence la recherche et le développement au Canada. Toutefois, elles ne correspondent pas aux critères utilisés par le CEPMB pour évaluer l'investissement en R et D, une méthodologie datant de 25 ans, élaborée au départ pour assurer le suivi des crédits d'impôt. »

« L'année dernière, Rx&D a commandé un rapport à KPMG, à partir de nouveaux critères convenus par Industrie Canada, le CEPMB et les Instituts de recherche en santé du Canada (ISRC). KPMG a constaté que les membres de Rx&D, examinés selon les critères revus, avaient investi plus de 28 p. 100 de plus et au-delà que ce que le CEPMB avait indiqué dans son rapport annuel de 2010. Un examen semblable de nos investissements de 2011 est en cours. » 

« Nous pensons que les règlements devraient être changés afin de documenter toute la R et D faite au Canada. »

Renforcer l'avantage concurrentiel du Canada
« La mondialisation présente à la fois des défis et des possibilités, en particulier pour les activités commerciales de grande valeur, telle que la R et D en sciences de la vie, pour laquelle les pays de partout dans le monde se font énergiquement concurrence. Il s'agit d'un déterminant essentiel de la santé et du bien-être de notre nation, et pour cela il faut avoir la bonne politique au bon endroit pour créer un contexte propice à l'investissement qui soit plus fort et plus attirant au Canada. »

« Le programme commercial ambitieux du gouvernement du Canada donne l'occasion de faire justement cela - en renforçant les mesures de protection de la propriété intellectuelle et en consolidant la position du Canada en lice pour l'investissement en sciences de la vie. De même, les gouvernements provinciaux et territoriaux ont l'occasion de mieux miser sur la valeur que les nouveaux médicaments apportent pour créer un système de santé viable. » 

« Je ne saurais trop insister sur l'urgence de la situation. Le rapport annuel du CEPMB publié aujourd'hui montre que le statu quo n'est pas une option pour l'avenir du secteur canadien des sciences de la vie. Si nous voulons croître et continuer à être un pilier important pour l'économie fondée sur le savoir du Canada, si nous voulons appuyer un Canada en meilleure santé et plus prospère, nous devons le faire en comprenant bien le contexte mondial et ce sur quoi nous livrons concurrence. »

« Plus de 100 milliards de dollars sont investis chaque année en R et D par nos entreprises membres à l'échelle mondiale. Actuellement, nous attirons environ 1 p. 100 de ce montant au Canada. Mettons à profit notre énergie collective et nos politiques pour accroître notre part de cet investissement. L'histoire nous dit que la population canadienne et le Canada dans son ensemble en bénéficieront. »

À propos de Rx&D
Rx&D est une association de compagnies de pointe en recherche pharmaceutique engagées à améliorer la santé des Canadiens et des Canadiennes grâce à la découverte et au développement de nouveaux médicaments et vaccins. Notre communauté représente 50 compagnies membres et investit plus d'un milliard de dollars en recherche et développement chaque année pour alimenter l'économie du savoir au Canada. Guidés par les pratiques de notre Code d'éthique, nos membres sont engagés à travailler en partenariat avec les gouvernements, les professionnels de la santé et les autres intervenants selon des règles d'éthique strictes.

SOURCE LES COMPAGNIES DE RECHERCHE PHARMACEUTIQUE DU CANADA (RX

Renseignements :

Christine Choury
Relations avec les médias
Téléphone: 613.236.0455
Courriel : cchoury@canadapharma.org

Suivez-nous sur Twitter @RxetD

Profil de l'entreprise

LES COMPAGNIES DE RECHERCHE PHARMACEUTIQUE DU CANADA (RX&D)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.