Décision dans le dossier de M. Omar Khadr - Le Barreau du Québec et la
coalition juridique accueillent favorablement la décision rendue par la Cour
suprême du Canada

MONTRÉAL, le 29 janv. /CNW Telbec/ - Le Barreau du Québec est satisfait du jugement rendu aujourd'hui par la Cour suprême du Canada dans l'affaire Premier ministre du Canada et autres c. Omar Ahmed Khadr. Le plus haut tribunal du pays reconnaît que les droits de M. Khadr ont été violés et qu'il a droit à une réparation.

"Ce que le jugement d'aujourd'hui signale, explique le bâtonnier du Québec, Me Pierre Chagnon, c'est que les tribunaux ont une compétence pour s'assurer que les prérogatives du gouvernement canadien respectent les normes constitutionnelles et la Charte. Il faut se réjouir, ajoute-t-il, de voir la Cour suprême rappeler l'importance des principes de justice fondamentale auxquels notre pays adhère et de voir rappelé au gouvernement canadien qu'il a une responsabilité de réparation auprès de M. Khadr pour la violation de ses droits garantis par la Charte."

C'est en effet en vertu des droits garantis par la Charte canadienne des droits et libertés, ainsi qu'en vertu de la Convention relative aux droits de l'enfant et de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, deux traités internationaux ratifiés par le Canada, qu'une coalition juridique formée du Barreau du Québec, d'Avocats sans frontières (ASF Canada) et du Groupe d'études en droits et libertés de la Faculté de droit de l'Université Laval (GEDEL) avait jugé nécessaire de faire entendre leur plaidoirie dans ce dossier. Les co-intervenants de la coalition juridique étaient représentés pro bono en cour par le cabinet McCarthy Tétrault.

Rappelons qu'Omar Khadr est un citoyen canadien qui a été capturé par les forces armées des États-Unis au cours d'un combat en Afghanistan alors qu'il avait 15 ans. Il est détenu à la prison de Guantanamo Bay depuis sept ans. Les faits retenus par la Cour suprême du Canada établissent la participation du Canada à une conduite étatique / 2 violant les principes de justice fondamentale : "Le Canada a interrogé un adolescent afin de lui soutirer des déclarations relatives aux accusations criminelles les plus sérieuses qui soient alors qu'il était détenu dans des conditions violant les principes de justice fondamentale et contrevenant aux normes canadiennes les plus élémentaires quant au traitement accordé aux adolescents détenus." (Voir paragraphe 25 du jugement.)

On peut lire le jugement de la Cour suprême du Canada en cliquant sur ce lien : http://www.scc-csc.gc.ca/decisions/Khadr-fr.pdf

Le Barreau du Québec

Le Barreau du Québec est l'Ordre professionnel de quelque 23 000 avocats et avocates. Afin de remplir sa mission qui est la protection du public, le Barreau maximise les liens de confiance entre les avocats et les avocates, le public et l'État. Pour ce faire, le Barreau surveille l'exercice de la profession, soutient les membres dans l'exercice du droit, favorise le sentiment d'appartenance et fait la promotion de la primauté du droit.

SOURCE Barreau du Québec

Renseignements : Renseignements: Martine Meilleur, coordonnatrice, Service des communications, (514) 954-3489, medias@barreau.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.