Décès d'un travailleur de l'entreprise Les Constructions des Îles inc., à Cap-aux-Meules : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

GASPÉ, QC, le 10 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Le 4 mai 2016, M. Éric Vigneau, magasinier au service de l'entreprise Les Constructions des Îles inc., perdait la vie au travail à la suite d'une chute d'une échelle portative à coulisse sur le sol de l'entrepôt de l'entreprise. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause la méthode d'utilisation de l'échelle portative, qui exposait le travailleur à une chute.

Au Québec depuis 5 ans, 45 travailleurs sont décédés après avoir fait une chute à un niveau inférieur.

Une chute de faible hauteur qui s'avère mortelle

Le jour de l'accident, vers 19 h 05, M. Vigneau et un collègue se trouvaient à l'entrepôt de l'entreprise afin de préparer l'endroit pour recevoir une livraison de paquets de laine isolante. Ils devaient déplacer un paquet de bois qui se trouvait sur la mezzanine pour faire de l'espace au matériel à recevoir. Ils ont accédé à la mezzanine à l'aide d'une échelle portative à coulisse. Les deux travailleurs ont ensuite déplacé le paquet de bois. Une fois la tâche effectuée, le collègue de M. Vigneau a utilisé l'échelle et est descendu en premier. M. Vigneau a amorcé sa descente dans l'échelle en mettant sa main gauche sur le montant gauche. Il a pivoté pour déposer son pied droit et ensuite son pied gauche sur le huitième échelon, qui se trouvait à environ 2,11 m du sol. Sa main droite était sur le montant droit. M. Vigneau était seul dans l'échelle. À ce moment, son collègue a entendu un bruit d'échelle. Il a levé la tête et a vu M. Vigneau faire une chute. La tête de M. Vigneau est entrée en contact avec le plancher de béton. Il a succombé à ses blessures le 6 mai 2016.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

D'abord, un mouvement de l'échelle a entraîné le déséquilibre du travailleur, causant sa chute. Cette cause est probable, puisque les témoignages n'ont pu préciser clairement la raison du mouvement de l'échelle. L'échelle n'était pas attachée ou fixée dans la partie supérieure, ni au niveau de la partie inférieure. Lors de son utilisation, il n'y avait personne qui tenait l'échelle à sa base. Le déplacement de M. Vigneau dans l'échelle a créé un mouvement de celle-ci, sans qu'elle ne se renverse ou glisse, ce qui a entraîné le déséquilibre de M. Vigneau, causant ainsi sa chute.

Ensuite, la méthode d'utilisation de l'échelle exposait le travailleur à une chute. L'échelle n'était pas fixée et on a noté l'absence de formation et d'application d'une procédure de travail sécuritaire en lien avec l'utilisation de l'échelle.

Exigences de la CNESST

À la suite de l'accident, la CNESST a entre autres exigé que l'employeur apporte une modification à son programme de prévention de façon à y inclure des procédures sécuritaires pour l'utilisation d'une échelle. L'employeur s'est conformé aux exigences indiquées au rapport.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle qu'en hauteur, il faut utiliser les moyens de protection pour ne pas tomber. Ainsi, si on utilise une échelle comme accès, il faut fixer solidement l'échelle, l'installer sur une base stable, s'assurer qu'elle dépasse le palier supérieur d'au moins 900 millimètres et toujours avoir les mains libres.

Pour en savoir plus sur la prévention des chutes de hauteur, visitez : http://www.csst.qc.ca/prevention/secteur/construction/hauteur/Pages/ne_pas_tomber.aspx.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004114.pdf

Photo (libre de droits) :
www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/constructiondesiles.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST est issue du regroupement, le 1er janvier 2016, de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Maxime Boucher, responsable des communications
CNESST - Direction régionale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Tél. : 800 668-6789, poste 7852

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Maxime Boucher, responsable des communications, CNESST - Direction régionale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Tél. : 800 668-6789, poste 7852

RELATED LINKS
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.