De plus en plus préoccupés par la persévérance scolaire - Près de 40 % des Québécois craignent que leur enfant ne termine pas son secondaire

MONTRÉAL, le 22 oct. 2013 /CNW Telbec/ - À quelques jours de l'ouverture des Grandes rencontres sur la persévérance scolaire (GRPS), qui rassembleront près de 1 500 participants au Palais des congrès de Montréal, les partenaires de réalisation de ce rendez-vous majeur rendent publics aujourd'hui les résultats d'un vaste sondage national sur la valorisation de l'éducation et de la persévérance scolaire. Mené par la firme Léger pour le compte de la Fondation Lucie et André Chagnon, ce sondage d'opinion révèle, entre autres, que les Québécois sont encore plus préoccupés par la persévérance scolaire et qu'ils voient grand pour leurs enfants.

Un sondage majeur qui contribue à la richesse des échanges des GRPS
Ce sondage a notamment permis de constater que l'éducation demeure parmi les grandes priorités des Québécois et qu'ils sont de plus en plus sensibilisés à l'égard du décrochage scolaire : 82 % des participants au sondage s'en disent préoccupés alors que près de 40 % des répondants (avec enfants de moins de 17 ans) craignent de voir leur enfant abandonner ses études secondaires.

S'ils estiment que l'objectif québécois d'atteindre le taux de diplomation de 80 % au secondaire chez les jeunes de 20 ans est réalisable, les participants sous-estiment le taux de diplomation qu'obtient actuellement le Québec : l'ensemble des répondants croit que 63 % des jeunes obtiennent un diplôme d'études secondaires, alors qu'en réalité, ce pourcentage est maintenant d'un peu plus de 74 % (74,3 % en 2011).

« Le sondage Léger va contribuer positivement aux discussions des GRPS en offrant un aperçu récent des perceptions des citoyens par rapport à l'éducation et à la persévérance scolaire », se réjouit monsieur Claude Chagnon, président de la Fondation Lucie et André Chagnon. « Nous sommes heureux d'apporter notre contribution au succès de l'événement et d'appuyer le travail remarquable accompli par des centaines d'intervenants et d'organismes actifs dans toutes les régions du Québec. »

Les Québécois voient grand…
Les Québécois, dans une proportion de 26 %, souhaitent que leurs enfants obtiennent un diplôme d'études collégiales alors que le diplôme universitaire demeure l'objectif souhaité par plus de la moitié (53 %) des répondants ayant de jeunes enfants (moins de 17 ans). Ce taux atteint 63 % chez ceux qui n'ont pas de jeunes enfants.

Les répondants sont nombreux à croire que les parents et les enseignants, tout comme les élèves, jouent les rôles les plus importants dans la lutte à l'abandon scolaire. Cela dit, plusieurs des mesures nommées spontanément par les répondants pour prévenir le décrochage scolaire visaient notamment à les soutenir. Ce besoin clairement exprimé dans le sondage démontre que les différents acteurs de la communauté ont un rôle clé à jouer dans cette problématique. En effet, les actions à entreprendre et les priorités à mettre en œuvre doivent aider et accompagner les parents et les enseignants afin que l'élève sorte gagnant de son parcours scolaire.

Mais agissons-nous assez tôt?
Parmi les actions proposées pour soutenir la persévérance scolaire, l'intervention dès la petite enfance commence à faire son chemin : en effet, 48 % des répondants sont d'avis que les problèmes de décrochage scolaire peuvent être reliés à des difficultés vécues entre 0 et 5 ans. De plus, le dépistage des élèves en difficulté dès la petite enfance s'est d'ailleurs retrouvé en tête de liste lorsque les répondants devaient identifier la mesure ayant le plus d'impact sur la persévérance scolaire. La porte est donc ouverte, mais le niveau secondaire retient davantage l'attention : plus de 46 % des répondants estiment que la société québécoise doit d'abord investir à ce niveau si l'on veut augmenter la persévérance et la réussite scolaire.

Plus de 150 experts et 1 500 participants attendus aux GRPS
Les Grandes rencontres sur la persévérance scolaire (GRPS) se tiendront du 4 au 6 novembre 2013 sous le thème Agir tôt. Voir grand! Elles mettront notamment l'accent sur la nécessité d'inclure le secteur de la petite enfance dans les stratégies pour hausser le taux de diplomation national à 80 % d'ici 2020 chez les jeunes de 20 ans et moins.

« Les Québécois sont de plus en plus sensibilisés à la valeur de l'éducation et aux impacts négatifs de l'abandon scolaire sur l'avenir des jeunes », déclare monsieur L. Jacques Ménard, président de BMO Groupe financier, Québec et coprésident des GRPS. « Les initiatives menées au cours des dernières années dans toutes les régions du Québec, tout comme les résultats du sondage Léger, indiquent que nous sommes dans la bonne direction. »

Madame Jacynthe Côté, chef de la direction de Rio Tinto Alcan et coprésidente des GRPS, souligne la nécessité d'élargir la mobilisation pour accélérer le taux de diplomation au Québec : « Nous devons tous nous mobiliser, milieu de l'éducation, milieu des affaires, parents, pour que plus de jeunes aient le goût d'apprendre, de se dépasser et de poursuivre leurs études. L'obtention d'un diplôme, c'est plus qu'un bout de papier : c'est la liberté, la liberté de choisir son avenir. » À cet effet, les GRPS représentent une occasion privilégiée pour multiplier les échanges entre le milieu scolaire et les autres secteurs de la société et pour faire connaître les ressources, les pistes d'action et les recherches en matière de réussite scolaire. »

À propos du sondage Léger sur la valorisation de l'éducation et de la persévérance scolaire
Réalisé par la firme Léger pour le compte de la Fondation Lucie et André Chagnon auprès d'un échantillon de 3025 Québécoises et Québécois âgés de 15 ans et plus, le sondage Web a eu lieu du 12 septembre au 4 octobre 2013 dans toutes les régions administratives du Québec. À l'aide des statistiques du recensement de l'Institut de la statistique du Québec, les résultats ont été pondérés selon le sexe, l'âge, les régions, la langue maternelle, la scolarité et le fait d'avoir ou non des enfants. Cette pondération permet de rendre l'échantillon représentatif de l'ensemble de la population du Québec. Les résultats détaillés du sondage Léger sur la valorisation de l'éducation et de la persévérance scolaire sont disponibles sur le site www.fondationchagnon.org/sondage2013.

À propos des Grandes rencontres sur la persévérance scolaire (www.grps2013.org)
Les Grandes rencontres sur la persévérance scolaire (GRPS) est un événement phare pour tous les acteurs de la petite enfance et de la persévérance scolaire au Québec qui souhaitent contribuer collectivement aux solutions à mettre en œuvre pour contrer le décrochage scolaire, dès la petite enfance et tout au long du cheminement scolaire. Sous l'égide du Groupe d'action sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec, la troisième édition de ces rencontres se déroulera au Palais des congrès de Montréal du 4 au 6 novembre 2013.

Elles sont rendues possibles grâce au partenariat d'Avenir d'enfants, de Réunir Réussir (R2), de Réseau réussite Montréal, de VISAJ (la Chaire UQAC-Cégep de Jonquière sur les conditions de vie, la santé et les aspirations des jeunes), de BMO Groupe financier et de Rio Tinto Alcan.

Les GRPS bénéficient de la collaboration de nombreux partenaires du milieu éducatif, soit l'Association des commissions scolaires anglophones du Québec, l'Association québécoise des centres de la petite enfance, la Fédération des commissions scolaires du Québec, la Fédération des comités de parents, la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille, le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage, le Réseau des Instances régionales de concertation sur la persévérance et la réussite éducative. L'édition 2013 est également rendue possible grâce à l'apport financier du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS), de la Caisse de dépôt et placement du Québec, du Mouvement Desjardins et de L'Oréal Canada.

SOURCE : Grandes rencontres sur la persévérance scolaire (GRPS)

Renseignements :

Amély Tremblay / Jade St-Jean
Morin Relations Publiques
Tél. : 514 289-8688, poste 226 / 235
Cell. : 514 774-8522 / 514 716-7530
amely@morinrp.comjade@morinrp.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.