De nouvelles voix s'ajoutent à celle de l'ASPQ en faveur de la prévention

MONTRÉAL, le 18 oct. 2016 /CNW Telbec/ - L'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) salue le Regroupement pour un Québec en santé et réitère au gouvernement sa demande d'investissements nouveaux et accrus en prévention et en promotion de la santé. 

Selon la directrice générale de l'ASPQ, madame Lucie Granger, « ces nouvelles voix font écho à notre vision qui consiste à faire de la santé durable pour tous, par la prévention, une priorité. » Rappelons que l'énoncé de position Bâtir la santé durable au 21e siècle, dès sa sortie en janvier 2016, rappelait l'urgence d'investir dans la création, le maintien et l'amélioration de la santé, par la prévention.

Urgence d'agir
« Les statistiques sont éloquentes, rajoute madame Granger: au Québec, plus de la moitié de la population âgée de 12 ans et plus souffre d'au moins une maladie chroniquei. Ce fardeau mine le Québec sur le plan humain, social et économique. Ici, comme à l'échelle internationale, le nombre de cas de diabète, d'obésité, d'arthrite, d'hypertension, de maladies cardiaques, respiratoires et de cancer ne cesse d'augmenter.» Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), elles causent 63 % des décès. En 2013, au Québec, les dépenses reliées aux six principales maladies chroniques se situaient à 8,1 G$ii

Outre les défis de santé relatifs aux changements climatiques et à la baisse du niveau de littératie, l'urgence d'agir en prévention se fait également sentir au chapitre des inégalités sociales de santé qui ne cessent de se creuser et de l'inévitable vieillissement de la population.

Pistes de solution
« Les astres s'alignent, ajoute madame Granger, et, comme en faisait état le plus récent rapport du Commissaire à la santé et au bien-être, les citoyens et organismes participants réclamer davantage de prévention et de promotion de la santé et du bien-être. Tout le monde s'accorde pour demander la création d'un plan visionnaire positionnant la santé durable au cœur de toutes les politiques. 

Pour ce faire, l'imposition d'une prochaine hausse de la taxe sur les produits du tabac jumelée à l'instauration d'une taxe sur les boissons sucrées sont autant de mesures efficaces qui s'appuient sur des données probantes, et qui permettent la diminution de la consommation de produits nuisibles à la santé. » Rappelons que récemment l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) exhortait les gouvernements à utiliser leurs politiques fiscales pour gonfler le prix des boissons sucrées comme les boissons gazeuses, les boissons énergétiques et même les jus de fruits à 100 %, afin de combattre les maladies chroniques. Toujours selon l'OMS, la méthode la plus efficace pour endiguer la propagation de la consommation du tabac passe par des politiques réduisant directement la demande… mais l'option la plus puissante et la plus rentable pour tous les gouvernements consiste à augmenter les prix du tabac en appliquant des taxes sur la consommationiii

Enfin, selon Lucie Granger, « pour freiner la croissance des maladies chroniques évitables,  il est essentiel d'investir de l'argent frais et toutes les ressources nécessaires afin d'assurer la mise en œuvre du Programme national de santé publique 2015 - 2025 et de la future Politique gouvernementale de prévention en santé tant attendue.»

À propos de l'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)
L'ASPQ regroupe citoyens et partenaires pour faire de la santé durable, par la prévention, une priorité. L'ASPQ soutient le développement social et économique par la promotion d'une conception durable de la santé et du bien-être. La  santé durable  s'appuie sur une vision à long terme qui, tout en fournissant des soins à tous, s'assure aussi de les garder en santé par la prévention. www.aspq.org.

 

La santé durable, c'est notamment…

Débuter sa vie dans une famille chaleureuse, attentive et aimante ● respirer un air de qualité ● vivre dans un logement adéquat ● évoluer dans un environnement sécuritaire où il fait bon vivre ● participer à la vie économique et en tirer un juste revenu ● avoir accès à une nutrition saine et en quantité suffisante ● profiter d'un environnement qui favorise l'activité physique ● avoir accès à l'éducation et au développement continu des compétences ● vivre dans la joie et le sentiment de contrôle de sa vie ● vivre dans une société ouverte, sans discrimination ● participer aux décisions qui nous concernent ● bénéficier d'un système de soins accessible ● avoir accès à des soins palliatifs de qualité et pouvoir mourir dignement.

 

___________________________

 

i AQESSS (2014). Maladies chroniques. Agir là où ça compte.

ii http://www.conferenceboard.ca/e-library/abstract.aspx?did=6647

iii http://www.who.int/tobacco/economics/taxation/fr/

 

SOURCE Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Renseignements : Jean Alexandre, Responsable des communications et de la collecte de fonds, Association pour la santé publique du Québec, Cellulaire : 514-442-7119, Courriel : jalexandre@aspq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.