De nombreux propriétaires d'animaux de compagnie du Canada considèrent la santé de leur animal plus importante que la leur(i)

Bayer Canada fait équipe avec Dre Laurie Bouchard, vétérinaire, pour garder les chiens québécois en santé et exempts de tiques

MONTRÉAL, le 9 mai 2013 /CNW/ - À une époque où de nombreux Canadiens traitent leur chien comme si c'était leur enfant, il n'est pas surprenant que certains propriétaires d'animaux de compagnie fassent passer le bien-être de leur chien avant le leur. En fait, un récent sondage commandité par Bayer a révélé que sept propriétaires d'animaux de compagnie du Canada sur dix qui se disent plutôt préoccupés par les tiquesii s'inquiètent davantage de la santé de leur animal, particulièrement en ce qui a trait aux tiques et à la maladie de Lyme. De plus, neuf propriétaires d'animaux de compagnie du Canada sur dix ont dit craindre que leur chien devienne infesté par des tiques.

La prévalence des tiques étant à la hausse au Canada, les propriétaires de chiens du pays ont raison de s'inquiéter. En 1990, on retrouvait une seule population établie de tiques à pattes noires sur la rive ontarienne du lac Érié. Aujourd'hui, cette espèce s'est répandue dans le sud de l'Ontario, en Nouvelle-Écosse, dans le sud-est du Manitoba et au Nouveau-Brunswick - et il s'agit d'une seule des quatre principales espèces de tiques retrouvées au Canada. Environ un répondant sur cinq (18 %)iii a déjà trouvé une tique sur son animal. Toutefois, malgré la prévalence élevée des tiques au Canada et les inquiétudes qui en découlent, les tiques et la maladie de Lyme demeurent des sujets méconnus pour de nombreux propriétaires de chiens du pays.

Afin d'informer les Québécois sur les risques associés aux puces et aux tiques, la prévention contre ces parasites et la transmission de la maladie de Lyme, Bayer fait équipe avec la Dre Laurie Bouchard, vétérinaire, pour dissiper les idées fausses et les mythes et communiquer de précieux renseignements.

« Avec l'arrivée du printemps, les Québécois doivent se préoccuper davantage des tiques et de la maladie de Lyme, explique Dre Bouchard. Malheureusement, en dépit de l'accroissement des troubles de santé liés aux tiques et des inquiétudes qui en découlent, les Québécois comprennent encore mal le problème. »

Qu'en est-il vraiment? Au Québec, le sondage a révélé qu'un répondant sur deux (48 %)iv a peu entendu parler de la maladie de Lyme ou n'en a jamais entendu parler. Au Canada, plus de un répondant sur dix (14 %)v ne sait pas que les tiques transmettent la maladie de Lyme. Un répondant sur quatre (27,3 %)vi ignore que les humains peuvent contracter la maladie de Lyme tout comme les chiens.

Plus inquiétant encore, le sondage a également révélé que la majorité des propriétaires d'animaux de compagnie du Canada ne se rendraient pas compte que leur animal est atteint de la maladie de Lyme, une affection qui peut entraîner des symptômes graves. Trois répondants sur cinq (62,1 %)vii ignorent que l'arthrite et la boiterie peuvent être des symptômes de maladie de Lyme chez le chien.

« Il existe une foule de raisons pour lesquelles les Québécois devraient faire tout ce qu'ils peuvent pour empêcher les tiques de piquer leur chien, ajoute Dre Laurie Bouchard. Qu'une tique provoque une irritation cutanée, c'est une chose, mais qu'elle entraîne une boiterie, une perte d'appétit, de la fièvre jusqu'à un problème rénal ou neurologique, ça en est une autre. »

À propos de la maladie de Lyme
La maladie de Lyme est causée par une espèce de spirochète (une bactérie) appartenant au groupe Borrelia burgdorferi. La maladie se transmet lorsqu'une tique s'enfouit dans le pelage d'un chien, se fixe à sa peau et se nourrit pendant aussi peu que 24 heures. Les chiens infectés peuvent présenter une démarche raide, un dos arqué, une sensibilité au toucher, des difficultés respiratoires, de la fièvre, une perte d'appétit, de l'abattement et une inflammation des articulations et des ganglions lymphatiques. Ces symptômes apparaissent généralement de deux à cinq mois après que la tique a piqué l'animal. Il est donc possible que le propriétaire ne fasse pas le lien entre ces symptômes et une piqûre de tique survenue des semaines plus tôt.

« Pour apaiser les inquiétudes des propriétaires de chien, une simple visite chez le vétérinaire pour se procurer un traitement préventif pourrait suffire, suggère Dre Laurie Bouchard. De nombreux traitements contre les piqûres de tiques sont offerts. K9 advantix tue les tiques au contact, éliminant pratiquement le risque de piqûres de tiques et de transmission de maladies. »

K9 advantix tue les quatre principales espèces de tiques canines présentes au Canada : la tique occidentale à pattes noires, la tique du chevreuil, la tique américaine du chien et la tique d'Anderson. Il agit au contact en 24 heures et continue à prévenir les piqûres et les infestations pendant au moins quatre semaines. K9 advantix contient deux ingrédients actifs qui tuent les tiques aussitôt qu'elles entrent en contact avec un chien traité. Les propriétaires de chiens peuvent donc s'amuser à l'extérieur avec leur chien sans s'inquiéter.

À propos de Laurie Bouchard
Originaire de la Beauce, Dre Laurie Bouchard a obtenu son Doctorat en médecine vétérinaire de l'Université de Montréal en juin 2007. Elle a par la suite complété un internat en perfectionnement des sciences appliquées dans le domaine des petits animaux à Los Angeles en Californie en 2008. Dre Bouchard a également été membre du conseil d'administration de l'Académie de Médecine Vétérinaire du Québec (AMVQ) qui a pour but d'assurer la constance et la qualité des soins vétérinaires au Québec.  Ces dernières années, elle a régulièrement été invitée à faire des interventions à la télévision et dans les journaux et a également participé à de nombreuses émissions télévisées visant à informer le public sur les diverses maladies animales.  Dre Bouchard pratique depuis l'été 2008 à l'Hôpital Vétérinaire Rive-Sud à Brossard. 

À propos du sondage
Du 5 au 7 février 2013, un sondage en ligne a été réalisé auprès d'un échantillon de 1 002 Canadiens adultes membres du Forum Angus Reid qui possèdent un chat ou un chien allant à l'extérieur. La marge d'erreur, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, est de ± 3,1 %, 19 fois sur 20. Les données sont pondérées en fonction de l'âge, du sexe, de la région et de la scolarité afin de disposer d'un échantillon représentatif. Les écarts dans les totaux ou entre les totaux sont attribuables à l'arrondissement.

À propos de Bayer au Canada
Bayer Inc., une filiale canadienne de Bayer AG, est le siège social des activités au Canada. Célébrant 150 années d'existence en 2013, Bayer AG, un groupe international de recherche dont les principales activités sont concentrées dans les domaines des soins de santé, des sciences végétales et des matériaux novateurs, a pris l'engagement d'améliorer la vie de tous grâce à la science.

Au Canada, Bayer exploite son segment HealthCare (Produits pharmaceutiques, Produits grand public, Gestion du diabète, Santé animale et Radiologie et intervention) à partir de son siège social situé à Toronto, en Ontario, alors que Bayer CropScience Inc. exerce ses activités à partir de son siège social de Calgary, en Alberta. De concert avec son segment MaterialScience, Bayer améliore la vie des Canadiennes et des Canadiens en mettant au point des produits qui permettent de lutter contre la maladie et de protéger les cultures et les animaux, ainsi qu'en concevant des matériaux à haut rendement qui servent dans de nombreuses sphères d'activité de la vie quotidienne.

Bayer, qui compte plus de 1 300 employés au Canada, a réalisé des ventes totalisant 1,6 milliard de dollars canadiens en 2012 et a investi 55,9 millions de dollars canadiens en recherche et développement. À l'échelle mondiale, Bayer AG a réalisé des ventes totales de 39,8 milliards d'euros et a investi 3 milliards d'euros en recherche et développement.

Pour en savoir davantage sur Bayer, visitez notre site à l'adresse www.bayer.ca

__________________________________
i Vision Critical (2013). Sondage omnibus à l'échelle nationale portant sur les connaissances des propriétaires d'animaux de compagnie du Canada à propos de la maladie de Lyme et des tiques. Résultats obtenus de Vision Critical le 7 février 2013.
ii Ibid.
iii Ibid.
iv Ibid.
v Ibid.
vi Ibid.
vii Ibid.


SOURCE : Bayer Inc.

Renseignements :

Personnes-ressources pour les médias :
Citoyen Optimum 
Katia Robillard | katia.robillard@citoyenoptimum.com | 514-282-4627
Michèle Barmash | michèle.barmash@citoyenoptimum.com | 514-282-4734


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.