De nombreux facteurs ont contribué à la collision entre un ensemble routier et un train de marchandises survenue à un passage à niveau en janvier 2013 à Tilley, en Alberta

CALGARY, le 12 août 2014 /CNW/ - Dans son rapport d'enquête (R13C0008) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports (BST) conclut que la collision entre un ensemble routier et un train du Canadien Pacifique survenue à un passage à niveau en janvier 2013 était attribuable à différents facteurs, tels qu'une mauvaise connaissance de l'itinéraire, un manque d'indications sonores et visuelles au passage à niveau et une vue limitée depuis la cabine du tracteur. Le conducteur du camion-citerne et deux membres de l'équipe de train ont subi des blessures légères.

Le 19 janvier 2013, un train du Canadien Pacifique roulait vers l'est alors qu'un ensemble routier chargé de pétrole brut voyageant vers le nord approchait un passage à niveau à Tilley (Alberta). Ce passage à niveau était protégé par des panneaux réflectorisés standard. Le klaxon et la cloche de la locomotive avaient été actionnés et les phares allumés, conformément à la réglementation. Voyant que l'ensemble routier n'allait pas s'arrêter, l'équipe du train a appliqué les freins d'urgence, mais le train n'a pu s'arrêter à temps et est entré en collision avec le camion. Le pétrole transporté dans la remorque a pris feu et l'incendie s'est étendu à l'ensemble routier et à la locomotive de tête, causant des dégâts importants. Le train n'a pas déraillé.

L'enquête a révélé que le conducteur du camion ne connaissait pas bien l'itinéraire qui devait le mener à destination. Il avait reçu des instructions verbales, mais pas de renseignements détaillés sur l'itinéraire et il ne lui avait pas été conseillé d'éviter certains passages à niveau. En outre, en raison du champ de vision depuis la cabine du camion et de l'angle des voies par rapport à la route, il était difficile de voir le train, qui approchait par l'est. De plus, l'enquête a révélé la possibilité que les conducteurs de véhicules routiers ne s'arrêtent pas en l'absence d'un signal sonore ou visuel évident à un passage à niveau, ou si la configuration ou la position du klaxon de la locomotive en réduisait sa puissance sonore, comme cela a été le cas dans cet événement.

Depuis cet accident, tous les conducteurs de l'entreprise de transport routier ont participé à une formation de perfectionnement des aptitudes de conduite et à deux ateliers sur la sécurité aux abords des passages à niveau. Le propriétaire du camion-citerne a diffusé des bulletins de sécurité sur l'approche des passages à niveau, et en a discuté lors des réunions sur la sécurité de l'entreprise. En outre, Transport Canada effectuera des recherches sur l'audibilité des klaxons de train.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer des responsabilités civiles ou pénales, ni à en définir.

SOURCE : Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements :

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
819 994-8053

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.tsb.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSSTwitter @BSTCanada, YouTubeFlickr et notre blogue.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.