De meilleurs jours à l'horizon pour la plupart des économies provinciales en 2014

OTTAWA, le 9 déc. 2013 /CNW/ - Depuis quelques années, nous sommes en présence d'une économie canadienne à deux vitesses où la Saskatchewan, l'Alberta et Terre-Neuve-et-Labrador, provinces riches en ressources naturelles, font mieux que le reste du pays. Cependant, la plupart des provinces, Alberta en tête, peuvent s'attendre à une croissance économique un peu plus vigoureuse en 2014, d'après la Note de conjoncture provinciale : automne 2013 du Conference Board du Canada.

« Beaucoup de provinces connaissent des difficultés depuis quelques années, mais la Saskatchewan, l'Alberta et Terre-Neuve-et-Labrador prospèrent, car leurs matières premières sont en demande et que cela leur vaut une solide croissance économique, explique Marie-Christine Bernard, directrice associée, Prévisions provinciales. Cependant, la perspective d'une économie américaine plus vigoureuse aidera à stimuler les exportations et à améliorer les perspectives pour d'autres provinces dans les deux prochaines années. »

 
FAITS SAILLANTS
L'Alberta enregistrera la plus forte croissance économique provinciale en 2014.
Depuis trois ans, c'est l'Alberta qui contribue le plus à la croissance économique canadienne, devant les économies bien plus importantes du centre du Canada.
La C.-B. devrait se classer en tête des provinces en 2015, avec une croissance économie prévue de 3,1 %.

Malgré les dégâts causés par les graves inondations de juin dernier, l'Alberta a enregistré une forte croissance économique en 2013 et la conjoncture est bien favorable à l'approche de 2014. Soutenu par l'investissement dans les sables bitumineux et par un marché du travail très vigoureux, le produit intérieur brut (PIB) réel de l'Alberta devrait afficher une croissance de 3,4 % en 2014.

Des gains importants dans le secteur primaire, une relance de la construction et une création d'emplois en hausse aideront à faire progresser le PIB réel de la Colombie-Britannique de 2,7 % en 2014.

Après une croissance évaluée à 4 % en 2013, l'économie prospère de la Saskatchewan devrait avancer à un rythme plus modédé. Le fléchissement des prix  de la potasse freinera les augmentations de production et ramènera la croissance économique de la province à 2,3 % en 2014, ce qui correspondra à la croissance canadienne.

Le Manitoba enregistrera une croissance économique de 2 % en 2014, grâce aux meilleurs résultats des industries des biens et des services de la province, de même qu'à une meilleure croissance de l'emploi et à une augmentation du personnel disponible des ménages.

La croissance du PIB réel de Terre-Neuve-et-Labrador baissera, pour passer de 6 % en 2013, ce qui était la meilleure performance du pays, à 1,8 % en 2014. Une augmentation plus faible de la production pétrolière et la fin des travaux de construction dans le projet de Vale à Long Harbour limiteront la croissance économique dans cette province.

Les perspectives économiques en ce qui concerne le centre du Canada et certaines provinces de l'Atlantique devraient s'améliorer en 2014. Une plus forte croissance aux É.-U. fera augmenter le volume des exportations et aidera le secteur manufacturier dans de nombreuses régions.

Une reprise partielle des exportations et une forte croissance dans les services commerciaux et financiers aideront à stimuler l'économie de l'Ontario. La performance économique de la province devrait correspondre davantage à celle pour le Canada dans son ensemble en 2014, avec une croissance du PIB réel s'établissant à 2,2 %.

En 2014, la croissance économique s'établira à 2,1 % au Québec, soit plus du double de cette année, la raison en étant principalement que les consommateurs et les entreprises donneront plus d'élan àl'économie.

Avec le démarrage de la production de nouvelles mines métallifères en 2014-2015, l'activité minière devrait augmenter au Nouveau-Brunswick, ce qui stimulera l'économie de la province, dont le PIB réel devrait progresser de 1,6 % en 2014.

La production étant sur le point de commencer sur le gisement maritime de gaz naturel de Deep Panuke et les perspectives de croissance étant meilleures dans la foresterie et dans le secteur manufacturier, on attend à une croissance économique de 2,8 % en Nouvelle-Écosse en 2014.

En 2013, la croissance économique de l'Île-du-Prince-Édouard figurait parmi les plus vigoureuses du pays. Cependant, en raison d'une baisse de l'investissement privé et des restrictions budgétaires continues du gouvernement provincial, la croissance se limitera à tout juste 1,3 % en 2014.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires, Relations avec les médias, tél. : 613-526-3090, poste 221
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.