Davis + Henderson présente ses résultats du deuxième trimestre de 2010

    
    Symbole à la Bourse de Toronto : "DHF.UN"
    Site Web : www.dhltd.com
    

TORONTO, le 10 août /CNW/ - Davis + Henderson ("D+H" ou l'"Entreprise") a communiqué aujourd'hui de solides résultats financiers pour le trimestre terminé le 30 juin 2010, notamment une croissance des produits d'exploitation et du bénéfice ajusté. Par rapport à l'exercice précédent, la croissance était principalement attribuée à l'inclusion des activités de Resolve Business Outsourcing Income Fund ("Resolve"), acquise le 27 juillet 2009, de même qu'aux incidences positives sur les volumes attribuables à une économie améliorée, dont certains de nos secteurs d'activité qui ont profité des volumes accrus liés au montage de prêts hypothécaires.

    
    Faits saillants du deuxième trimestre

    -   Produits de 168,7 M$, en hausse de 74,2 M$, ou de 78,4 %,
        comparativement à ceux du trimestre correspondant de 2009.

    -   BAIIA(1) de 43,1 M$, en hausse de 10,6 M$, ou de 32,7 %,
        comparativement à celui du trimestre correspondant de 2009. L'écart
        entre l'augmentation du BAIIA (32,7 %) et l'augmentation des produits
        (78,4 %) découle de l'inclusion des services offerts par Resolve, qui
        ont dégagé des marges, exprimées en pourcentage des produits,
        inférieures à celles dégagées par les autres services de D+H.

    -   Bénéfice ajusté(1) de 34,4 M$, en hausse de 7,4 M$, ou de 27,4 %, par
        rapport à celui de la période correspondante de 2009. Le bénéfice
        ajusté(1) par part a été de 0,6462 $, en hausse de 5,1 % par rapport
        à celui du trimestre correspondant de 2009.

    -   Bénéfice net de 25,0 M$, accusant un recul de 0,2 M$, ou de 0,8 %,
        sur douze mois. Le bénéfice net par part s'est établi à 0,4702 $, en
        diminution de 18,1 % par rapport à celui du trimestre comparable de
        2009. L'écart entre le recul du bénéfice net et du bénéfice net par
        part et l'augmentation du bénéfice ajusté reflète la constatation des
        charges hors trésorerie au titre des ajustements à la valeur de
        marché sur les swaps de taux d'intérêt et l'amortissement des actifs
        incorporels liés à l'acquisition de Resolve, deux facteurs qui sont
        décrits plus en détail dans le rapport de gestion qui suit.

    -   Distributions en espèces par part de 0,4599 $ pour le trimestre à
        l'étude, soit le même montant qu'au trimestre correspondant de 2009.

    Faits saillants du semestre

    -   Produits de 327,2 M$ pour le premier semestre de 2010, en hausse de
        144,1 M$, ou de 78,7 %, comparativement à ceux de la même période de
        2009.

    -   BAIIA de 80,6 M$ pour le premier semestre de 2010, en hausse de
        19,6 M$, ou de 32,2 %, par rapport à celui de la même période de
        2009. L'écart entre l'augmentation du BAIIA (32,2 %) et
        l'augmentation des produits (78,7 %) découle de l'inclusion des
        services offerts par Resolve, qui ont dégagé des marges, exprimées en
        pourcentage des produits d'exploitation, inférieures à celles
        dégagées par les autres services de D+H.

    -   Bénéfice ajusté de 63,8 M$ pour le premier semestre de 2010, en
        hausse de 13,9 M$, ou de 27,9 %, comparativement à celui du premier
        semestre de 2009. Bénéfice ajusté(1) par part de 1,1982 $, en
        progression de 5,6 %, par rapport à celui de la période comparable de
        2009.

    -   Bénéfice net de 48,1 M$ au premier semestre de 2010, une progression
        de 3,6 M$, ou de 8,2 %, sur douze mois. Le bénéfice net par part
        s'est chiffré à 0,9035 $, un recul de 10,7 % comparativement à celui
        dégagé lors de la période correspondante de 2009 et, comme il est
        indiqué plus haut, reflète les charges hors trésorerie, y compris les
        ajustements à la valeur de marché des swaps de taux d'intérêt et
        l'amortissement des actifs incorporels liés à l'acquisition de
        Resolve. Le bénéfice net par part a également subi l'incidence de
        l'émission de 9 286 581 parts additionnelles de Davis + Henderson aux
        fins du financement de l'acquisition de Resolve.

    -   Distributions en espèces par part de 0,9198 $ pour le premier
        semestre, soit le même montant que pour la période comparable de
        2009.

    -------------------------------------------
    (1) Davis + Henderson présente certaines mesures non conformes aux PCGR,
        notamment le BAIIA et le bénéfice ajusté dont il est question ci-
        dessus. Le bénéfice ajusté correspond au bénéfice net, ajusté de
        manière à exclure l'incidence hors trésorerie des gains et pertes
        liés à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés,
        des impôts futurs et de l'amortissement des actifs incorporels
        provenant des acquisitions. Ces éléments sont exclus lors du calcul
        du bénéfice ajusté, car ils n'ont pas d'effet sur la trésorerie et ne
        sont pas considérés comme représentatifs de la performance financière
        de l'Entreprise pour la période à l'étude. Les mesures non conformes
        aux PCGR doivent être consultées à la lumière de mesures financières
        établies conformément PCGR; elles ne doivent pas être prises en
        compte isolément ni perçues comme un substitut au bénéfice net ou aux
        flux de trésorerie établis conformément aux PCGR. Par ailleurs, il se
        peut que les mesures de Davis + Henderson soient calculées
        différemment des mesures désignées de la même façon par d'autres
        sociétés. Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures non
        conformes aux PCGR" pour obtenir une définition plus détaillée de ces
        termes.
    

Commentaires de la direction

Nous sommes satisfaits des résultats que nous avons obtenus au cours du deuxième trimestre de 2010. D'un point de vue financier, nous avons profité de l'inclusion des services offerts par Resolve, des volumes plus importants liés aux services aux marchés du crédit ainsi que des améliorations et des changements touchant nos programmes destinés aux titulaires de comptes de chèques.

Au cours du trimestre, nous avons continué à mettre en œuvre notre stratégie consistant à améliorer notre offre de services et à intégrer nos activités. Ces deux initiatives, qui visent à améliorer l'efficacité de notre service à la clientèle, reflètent notre volonté de positionner D+H de façon à favoriser sa croissance future.

Toujours durant le trimestre, nous avons renouvelé nos facilités de crédit et mené à bien l'émission d'obligations à taux fixe de sept ans d'une valeur de 50 M$. La conclusion de ces financements nous place dans une situation favorable pour continuer à faire avancer nos plans stratégiques.

Lors de l'assemblée générale annuelle et extraordinaire (l'"assemblée") tenue le 17 juin 2010, nous avons obtenu l'approbation des porteurs de parts en vue de convertir notre fonds en société par actions à compter du 1er janvier 2011. Nous exécutons nos activités en fonction de ce plan. Nous avons également réitéré notre intention de maintenir les distributions pour le reste de 2010 à un taux annualisé de 1,84 $ par part et, dès 2011, de verser des dividendes trimestriels aux porteurs de parts à un taux annualisé de 1,20 $ par action.

Pour obtenir une analyse plus approfondie des résultats du deuxième trimestre et pour consulter les perspectives de la direction, le lecteur est prié de se reporter au rapport de gestion qui suit.

Mise en garde au sujet des énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans le présent rapport de gestion constituent des renseignements prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables (les "énoncés prospectifs"). Les énoncés concernant les objectifs, les cibles, les stratégies, les intentions, les plans, les convictions, les attentes et les estimations de Davis + Henderson, ainsi que son entreprise, ses activités, et sa performance et sa situation financières constituent des énoncés prospectifs. Des termes et expressions comme "croire", "s'attendre à", "prévoir", "estimer" et "avoir l'intention de", aux formes présente, future ou conditionnelle, de même que d'autres mots et locutions similaires ou la forme négative de ces expressions visent à signaler des énoncés prospectifs, mais ne devraient pas être considérés comme étant le seul moyen de le faire. D'importantes hypothèses sont posées dans le cadre de ces énoncés prospectifs, dont celles-ci en particulier : la capacité de Davis + Henderson d'atteindre ses objectifs en matière de produits d'exploitation et de BAIIA; les conditions générales du secteur et la conjoncture économique; l'évolution des relations que Davis + Henderson entretient avec ses clients et ses fournisseurs; les pressions exercées sur les prix et d'autres facteurs concurrentiels. Davis + Henderson a aussi utilisé certaines hypothèses macroéconomiques et générales pour rédiger ces énoncés prospectifs. Bien que Davis + Henderson soit d'avis que ces facteurs et hypothèses sont raisonnables sur la foi des renseignements disponibles en date des présentes, il se pourrait qu'ils soient incorrects.

Les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à d'autres facteurs, connus et inconnus, qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement et les accomplissements réels de l'Entreprise, ainsi que l'évolution réelle des secteurs d'activité de Davis + Henderson, diffèrent de manière importante des résultats, du rendement, des accomplissements et de l'évolution prévus qui sont formulés, implicitement ou explicitement, dans ces énoncés prospectifs.

Les risques liés aux énoncés prospectifs comprennent, notamment, les défis liés à la diminution de l'utilisation de chèques par les consommateurs, la dépendance du Fonds à l'égard d'un nombre limité de grandes institutions financières clientes ainsi qu'à l'accueil que celles-ci réservent à ses nouveaux programmes, les projets stratégiques entrepris par le Fonds dans le but d'atteindre ses objectifs financiers, la stabilité et la croissance des secteurs de l'immobilier, du crédit hypothécaire et du crédit en général, de même que la conjoncture générale des marchés, y compris la dynamique de l'économie et des taux d'intérêt ainsi que l'intérêt des investisseurs et la réglementation gouvernementale à l'égard des fiducies de revenu. Compte tenu de ces incertitudes, le lecteur est avisé de ne pas accorder de confiance excessive à ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les projets, estimations, projections, convictions et opinions actuels de la direction, et Davis + Henderson ne s'engage aucunement à mettre à jour les énoncés prospectifs si les hypothèses qui sous-tendent ces projets, estimations, projections, convictions et opinions venaient à changer, à l'exception de ce qui est prévu par les lois applicables sur les valeurs mobilières.

Conférence téléphonique

Davis + Henderson analysera ses résultats financiers du trimestre terminé le 30 juin 2010 dans le cadre d'une conférence téléphonique qu'elle tiendra le mercredi 11 août 2010, à 10 h HE (heure de Toronto). Le numéro à composer pour cette conférence est le 647-427-7450, pour les personnes de la région de Toronto, ou le 1-888-231-8191, pour les personnes de l'extérieur. La conférence sera animée par Bob Cronin, chef de la direction, et par Brian Kyle, directeur des finances. La conférence téléphonique sera également accessible sur le site Web de Groupe CNW, à l'adresse www.newswire.ca/webcast/. Un enregistrement de la conférence sera offert aux personnes qui ne peuvent écouter l'événement à l'heure prévue. Il leur suffira de composer le 416-849-0833, à Toronto, ou le 1-800-642-1687, à l'extérieur de Toronto, et d'entrer le code d'accès 88497636. La rediffusion sera accessible jusqu'au mercredi 25 août 2010. La téléconférence sera également archivée à l'adresse Web susmentionnée pendant un mois, et une transcription de la conférence pourra être consultée sur le site www.dhltd.com.

INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE

D'autres renseignements relatifs au Fonds, y compris ceux figurant dans la plus récente notice annuelle qu'il a déposée, peuvent être consultés sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

RAPPORT DE GESTION

Le rapport de gestion du deuxième trimestre de 2010 du Fonds de revenu Davis + Henderson (le "Fonds" ou la "Société" ou l'"Entreprise" ou "Davis + Henderson" ou "D+H" ou "nous" ou "nos") doit être lu à la lumière du rapport de gestion qui est contenu dans le rapport annuel pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 et qui est daté du 2 mars 2010, ainsi que les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ci-joints. Les facteurs externes, qu'ils soient économiques ou propres à un secteur d'activité, demeurent essentiellement les mêmes que ceux qui sont décrits dans le rapport de gestion annuel et dans la plus récente notice annuelle déposée par le Fonds.

STRATÉGIE

Davis + Henderson est un important fournisseur de solutions au secteur des services financiers. Le Fonds offre plusieurs services comptant parmi les meilleurs au Canada, notamment son programme d'approvisionnement en chèques, les services de prêts aux étudiants, les services d'enregistrement et les services connexes pour les prêts garantis et les solutions technologiques de crédit de premier plan destinées au secteur du crédit hypothécaire. Le Fonds offre aussi des solutions technologiques générales aux secteurs du crédit commercial, des prêts aux petites entreprises et de la location, des solutions de services au secteur des cartes de crédit et d'autres services d'impartition à un certain nombre de secteurs spécialisés.

La stratégie de Davis + Henderson consiste à devenir un chef de file sur le marché en visant des créneaux bien définis et en croissance au sein du secteur des services financiers, ainsi qu'à élargir davantage sa gamme de services en améliorant les activités qu'il exerce au nom de ses clients. Le Fonds met en œuvre sa stratégie au moyen de projets internes, d'associations avec des tiers et d'acquisitions ciblées. L'objectif financier de l'Entreprise consiste à générer des distributions en espèces stables et légèrement en croissance à l'intention des porteurs de parts en visant une progression annuelle des produits de l'ordre de 3 % à 5 %. L'Entreprise a élaboré trois principales stratégies afin d'atteindre cet objectif. Ces stratégies consistent i) à faire progresser et à accroître la valeur du programme d'approvisionnement en chèques et les services pour comptes de chèques, ii) à élargir les services de soutien technologique relatifs au crédit à la consommation, aux prêts aux étudiants, au crédit commercial et à la location, et iii) à tirer avantage d'occasions dans d'autres domaines du secteur des services financiers.

Pendant les quelques derniers exercices, Davis + Henderson a mis en œuvre sa stratégie en améliorant les programmes offerts aux titulaires de comptes de chèques, en réalisant plusieurs acquisitions, notamment celles d'Advanced Validation Systems Limited Partnership ("AVS") en 2005, de Filogix en 2006, de Cyence en 2008 et de Resolve en 2009, ainsi qu'en améliorant davantage ses services et ses capacités. Ainsi, il offre aujourd'hui une gamme diversifiée de services comptant parmi les meilleurs sur le marché.

Depuis décembre 2001, soit à l'époque du premier appel public à l'épargne de Davis + Henderson, l'Entreprise exerce ses activités en tant que filiale d'une fiducie de revenu, conformément à sa déclaration de fiducie. Les modifications apportées en 2007 à la Loi de l'impôt sur le revenu font en sorte que certaines fiducies de revenu, y compris le Fonds, seront, après l'exercice 2010, assujetties à l'impôt à un niveau semblable à celui des sociétés canadiennes imposables. Lors de leur assemblée tenue le 17 juin 2010, les porteurs de parts de D+H ont approuvé une proposition de conversion de la fiducie de revenu en une société, avec prise d'effet le 1er janvier 2011. Après la conclusion de la conversion, les porteurs de parts recevront, sur la base d'un transfert à imposition différée, une action de la nouvelle société ouverte par part détenue. La circulaire d'information visant l'assemblée, laquelle fournit une description détaillée de la conversion, est accessible sur SEDAR à www.sedar.com.

Indépendamment du plan de conversion et en raison des modifications apportées à la Loi de l'impôt, l'Entreprise sera assujettie à l'impôt à compter de 2011, ce qui aura pour effet de réduire ses flux de trésorerie qui auraient autrement été disponibles à des fins de distribution. À l'heure actuelle, l'Entreprise a l'intention de verser, à compter de 2011, des distributions trimestrielles selon un taux initial annualisé correspondant à 1,20 $ par action. Pour le reste de 2010, l'Entreprise a l'intention de maintenir le taux annualisé de ses distributions, soit 1,84 $ par part (0,1533 $ par part, par mois). À la suite de la conversion, les distributions effectuées par Davis + Henderson seront assujetties à l'impôt à titre de dividendes plutôt qu'à titre de revenus normaux comme c'est le cas à l'heure actuelle. Les investisseurs qui sont imposés à titre de particuliers pourraient avoir droit à des crédits d'impôt pour dividendes, ce qui pourrait accroître le rendement après impôts et réduire considérablement l'incidence après impôts de la diminution des distributions.

Comme par le passé, les distributions réelles seront uniquement versées aux porteurs de titres inscrits sur la foi d'une déclaration des fiduciaires, lesquels tiendront compte de la performance financière, des plans d'investissement en immobilisations, des plans d'acquisitions, des prévisions en matière de conjoncture économique et d'autres facteurs, notamment, afin d'établir le taux de distribution réel.

Malgré les modifications de sa structure et de ses distributions en raison des changements apportés à la Loi de l'impôt, l'Entreprise maintient ses stratégies et ses objectifs.

PRÉSENTATION DE L'INFORMATION FINANCIÈRE

Historiquement, l'Entreprise exerçait et présentait ses activités selon deux secteurs, soit le "secteur D+H" et le "secteur Filogix". Après l'acquisition de Resolve en juillet 2009, l'Entreprise a annoncé qu'elle allait présenter ses activités de manière intégrée afin de mieux servir ses clients et de maximiser son efficacité. L'Entreprise est maintenant gérée selon des axes fonctionnels, et les décisions opérationnelles et l'évaluation du rendement sont conformes à ces fonctions. Ainsi, l'Entreprise présente désormais ses résultats selon un seul secteur. Des données sectorielles ont été préparées à l'égard des produits d'exploitation provenant des principaux secteurs.

RÉSULTATS D'EXPLOITATION CONSOLIDÉS DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Les données du tableau présenté ci-après sont tirées des états consolidés des résultats et elles doivent être lues à la lumière de ceux-ci. Certaines de ces données ont été établies au moyen de mesures non conformes aux PCGR. La direction est d'avis que ce supplément d'informations fournit d'autres renseignements utiles. Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures non conformes aux PCGR" pour obtenir une description des mesures non conformes aux PCGR utilisées. Depuis le 27 juillet 2009, les résultats consolidés comprennent ceux de Resolve.

    
    Résultats d'exploitation consolidés et résultats financiers consolidés(1)

    (en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par part, non
    vérifié)

                                   Trimestres terminés    Semestres terminés
                                           les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits                       168 734 $   94 557 $  327 153 $  183 086 $
    Charges                        125 637     62 080    246 594    122 171
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(2)                        43 097     32 477     80 559     60 915

    Amortissement des
     immobilisations et des
     actifs incorporels non liés
     à des acquisitions              5 003      3 679      9 709      7 498
    Intérêts débiteurs               3 692      1 787      7 066      3 534
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice ajusté(2)              34 402     27 011     63 784     49 883

    Amortissement de l'ajustement
     à la valeur de marché des
     swaps de taux d'intérêt           103        136        292        272
    Perte non réalisée
     (gain non réalisé) sur les
     instruments dérivés,
     montant net(3)                  1 694     (1 069)       135       (878)
    Charge (économie) d'impôts
     futurs                            416       (718)     1 003       (782)
    Amortissement des actifs
     incorporels liés à
     des acquisitions                7 158      3 441     14 255      6 815
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                    25 031 $   25 221 $   48 099 $   44 456 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté par part,
     de base et dilué(2)            0,6462 $   0,6146 $   1,1982 $   1,1351 $
    Bénéfice net par part,
     de base et dilué               0,4702 $   0,5739 $   0,9035 $   1,0116 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



                                      Trimestre terminé      Semestre terminé
                                        le 30 juin 2010       le 30 juin 2010
                                   par rapport au trim.   par rapport au sem.
                                  correspondant de 2009 correspondant de 2009
                                       - variation en %      - variation en %
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits                                    78,4 %                 78,7 %
    BAIIA(2)                                    32,7 %                 32,2 %
    Bénéfice ajusté par part(2)                  5,1 %                  5,6 %
    Bénéfice net par part                      -18,1 %                -10,7 %

    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les résultats du trimestre et du semestre terminés le 30 juin 2010
        incluent les résultats de Resolve.
    (2) Le BAIIA et le bénéfice ajusté sont des mesures non conformes aux
        PCGR.  Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures non
        conformes aux PCGR" pour obtenir une définition plus détaillée de ces
        termes.
    (3) L'Entreprise conclut des contrats dérivés visant à fixer les taux
        d'intérêt et les taux de change s'appliquant à une portion
        substantielle, respectivement, de l'encours de sa dette bancaire et
        de ses opérations sur devises, qui sont relativement mineures. Ces
        instruments dérivés ne sont pas admissibles à la comptabilité de
        couverture aux fins de la comptabilité et, par conséquent, toute
        variation de la juste valeur de ces contrats est imputée aux
        résultats. Tant que l'Entreprise n'annule pas ses contrats dérivés
        avant leur échéance, les montants représenteront un gain ou une perte
        hors trésorerie non réalisé qui fera par la suite l'objet d'une
        reprise dans les résultats. Par le passé, la Société a conservé ses
        contrats dérivés jusqu'à leur échéance.
    

Survol

Les résultats d'exploitation de D+H ont été solides au deuxième trimestre de 2010. Bien que l'importante hausse, sur douze mois, des produits et des charges d'exploitation pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2010 ait découlé essentiellement de l'inclusion des résultats de Resolve, l'Entreprise a également profité de l'accroissement des produits tirés des services de montage de prêts et de la hausse des produits tirés du programme d'approvisionnement en chèques. Durant l'exercice en cours, nous avons bénéficié, dans différents secteurs, d'un redressement de l'économie par rapport à la période comparable de 2009. En outre, l'Entreprise a poursuivi ses activités d'intégration, notamment celles liées à la mise en œuvre de réductions de coûts. Les produits et le bénéfice ajusté ont augmenté et, en tenant compte de l'émission de parts supplémentaires dans le cadre de l'acquisition de Resolve, le bénéfice ajusté consolidé par part de D+H a progressé de 5,1 % et de 5,6 %, respectivement, pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2010 comparativement à celui des périodes correspondantes de 2009. Le bénéfice net par part pour le deuxième trimestre et en cumul annuel de 2010 était inférieur de 18,1 % et de 10,7 %, respectivement, comparativement à celui des périodes correspondantes de 2009, en grande partie en raison de la hausse de l'amortissement des actifs incorporels inscrits dans le cadre de l'acquisition de Resolve et de l'ajustement à la valeur de marché des swaps de taux d'intérêt, tous deux des éléments hors trésorerie et tous deux décrits de façon plus détaillée dans le rapport de gestion qui suit.

    
    Produits d'exploitation

    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                   Trimestres terminés    Semestres terminés
                                           les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
      Programmes destinés aux
       titulaires de comptes
       de chèques                   74 660 $   72 972 $  147 825 $  144 531 $
      Services de prêts             30 365          -     60 034          -
      Services technologiques
       d'enregistrement de prêts    28 338      1 178     51 185      1 942
      Services technologiques
       de crédit                    20 852     18 619     37 942     32 821
      Autres                        14 519      1 788     30 167      3 792

    -------------------------------------------------------------------------
                                   168 734 $   94 557 $  327 153 $  183 086 $
    -------------------------------------------------------------------------
    

Produits d'exploitation - Deuxième trimestre et cumul annuel

Les produits consolidés du deuxième trimestre de 2010 se sont établis à 168,7 M$, en hausse de 74,2 M$, ou de 78,4 %, par rapport à ceux du trimestre comparable de 2009. Pour le premier semestre de 2010, les produits consolidés se sont élevés à 327,2 M$, une augmentation de 144,1 M$, ou de 78,7 %, comparativement à ceux de la période correspondante de 2009. La hausse des produits consolidés est principalement attribuable à l'inclusion des produits gagnés par Resolve. Les modifications annuelles au programme d'approvisionnement en chèques et l'accroissement des produits tirés du montage de prêts hypothécaires ont aussi influé favorablement sur les produits d'exploitation inscrits au cours du trimestre et du semestre terminés le 30 juin 2010. Les services fournis par l'Entreprise sont assujettis aux fluctuations saisonnières, notamment en ce qui a trait aux commissions gagnées dans le cadre des services liés au montage de prêts hypothécaires et des services d'enregistrement de prêts automobiles, lesquelles sont généralement plus élevées au deuxième trimestre qu'au premier, comme ce fut le cas cette année.

Pour le deuxième trimestre, les produits tirés des programmes destinés aux titulaires de comptes de chèques ont atteint 74,7 M$, soit 1,7 M$, ou 2,3 %, de plus qu'au trimestre comparable de 2009. Pour le premier semestre, les produits tirés des programmes destinés aux titulaires de comptes de chèques se sont élevés à 147,8 M$, une hausse de 3,3 M$, ou de 2,3 %, par rapport à la période correspondante de 2009. Cette légère hausse enregistrée durant les deux périodes découle essentiellement des modifications apportées au programme et des améliorations des produits et des services. Cette hausse a été en partie annulée par un léger déclin des volumes en général au deuxième trimestre de 2010. La direction est d'avis que la tendance historique à long terme de la baisse des commandes de chèques demeure relativement stable et continue à se chiffrer à quelques points de pourcentage, et ce, malgré la volatilité récente imputable à l'évolution de la conjoncture économique.

Pour le deuxième trimestre de 2010, les produits tirés des services de prêts, qui incluent les services d'administration de prêts aux étudiants et les services de cartes de crédit, se sont établis à 30,4 M$. Il n'y a pas de chiffres correspondants pour le deuxième trimestre de 2009, puisque ces services étaient alors fournis par Resolve, acquise le 27 juillet 2009. Les produits tirés des services d'administration de prêts aux étudiants, qui constituent la plus grande tranche des produits tirés de ce secteur, devraient être relativement stables à court terme, car la faible croissance des volumes et le lancement de programmes seront contrebalancés par la réduction des prix se rapportant à certains contrats. En cumul annuel, les résultats ont bénéficié des primes de rendement élevées pouvant être obtenues dans le cadre de contrats dans le secteur des services.

Les produits tirés des services technologiques d'enregistrement de prêts ont atteint 28,3 M$ au deuxième trimestre de 2010 et 51,2 M$ au premier semestre. Ce secteur inclut les activités de recherche et d'enregistrement des biens personnels acquises avec Resolve et les activités déjà exercées par D+H. Les volumes dans ce secteur peuvent fluctuer, mais, en général, ils devraient augmenter parallèlement à l'amélioration de la conjoncture économique, surtout que les principaux utilisateurs de ces services œuvrent dans le secteur du crédit automobile. Ce secteur de services est aussi assujetti aux fluctuations saisonnières et enregistre généralement des volumes plus élevés au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre, les consommateurs choisissant généralement d'acheter des automobiles et de financer leurs achats au printemps et à l'été.

Pour le deuxième trimestre de 2010, les produits tirés des services technologiques de crédit, qui incluent les solutions destinées au secteur du crédit hypothécaire et à d'autres secteurs du crédit, ont atteint 20,9 M$, en hausse de 2,2 M$, ou de 12,0 %, comparativement à ceux du même trimestre de 2009. Pour le premier semestre de 2010, les produits tirés des services technologiques de crédit se sont élevés à 37,9 M$, en progression de 5,1 M$, ou de 15,6 %, par rapport à ceux de la période comparable de 2009. Cet accroissement s'explique surtout par la progression des produits tirés du montage de prêts hypothécaires, en hausse de 26 % et de 28 % respectivement sur douze mois, au deuxième trimestre et au premier semestre, du fait de la vigueur du marché de l'habitation et du marché hypothécaire au Canada, hausse en partie annulée par la réduction des produits tirés des services professionnels dans le secteur des services. En général, les analystes du secteur prévoient un ralentissement du marché de l'habitation et du marché hypothécaire par rapport à la tendance actuelle.

Les autres produits, qui se sont élevés respectivement à 14,5 M$ et à 30,2 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre de 2010, sont tirés d'autres services moins importants, dont les principaux sont les services de centres d'appels. Les produits tirés des services de centres d'appels sont moins stables que les autres, en raison de l'évolution des projets menés par les clients. Ils varieront notamment en raison des contrats conclus ou non avec des clients, situation plus fréquente dans ce secteur de prestation de services que dans les autres secteurs couverts par D+H.

Le tableau pro forma ci-dessous présente les estimations de la direction concernant la taille relative actuelle de chacun des principaux secteurs d'activité en pourcentage du total des produits d'exploitation sur une base annualisée.

    
    Répartition des produits par secteur d'activité(1)            Pourcentage
                                                                 des produits
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
      Programmes destinés aux titulaires de comptes de chèques           45 %
      Services de prêts                                                  18 %
      Services technologiques d'enregistrement de prêts                  15 %
      Services technologiques de crédit                                  11 %
      Autres                                                             11 %

    -------------------------------------------------------------------------
                                                                        100 %
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Estimations de la direction en fonction de produits d'exploitation
        pro forma pour 2009.
    

Charges d'exploitation - Deuxième trimestre et cumul annuel

Les charges d'exploitation consolidées ont atteint 125,6 M$ au deuxième trimestre de 2010, en hausse de 63,6 M$, ou de 102,4 %, par rapport à celles du trimestre correspondant de 2009. Pour le premier semestre de 2010, les charges d'exploitation se sont élevées à 246,6 M$, en hausse de 124,4 M$, ou de 101,8 %. Cette hausse découle majoritairement de l'inclusion des charges de Resolve et, dans une moindre mesure, des coûts couramment engagés dans l'intégration des entreprises, partiellement contrebalancés par les activités soutenues de réduction de coûts et les économies résultant de l'intégration.

    
                                 Trimestres terminés   Semestres terminés
                                         les 30 juin          les 30 juin
    (en milliers de dollars
     canadiens, non vérifié)         2010       2009       2010(3)      2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Charges au titre de la
     rémunération du personnel
     et des avantages sociaux       51 271 $   23 156 $  103 642 $   45 412 $
    Charges directes autres
     que de rémunération(1)         49 156     30 374     94 236 $   59 759 $
    Autres charges
     d'exploitation(2)              20 582      6 830     39 212 $   13 549 $
    Frais d'occupation               4 628      1 720      9 504 $    3 451 $

    -------------------------------------------------------------------------
                                   125 637 $   62 080 $  246 594 $  122 171 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les charges directes autres que de rémunération comprennent les coûts
        des matières, de même que les frais de livraison et de vente et les
        débours directs en faveur de tiers.
    (2) Les autres charges d'exploitation comprennent les frais liés aux
        communications, les droits de permis, les honoraires et des charges
        n'ayant pas été incluses dans d'autres catégories.
    (3) Pour le semestre terminé le 30 juin 2010, conformément à la
        présentation du deuxième trimestre, un montant de 1,5 M$ des autres
        charges d'exploitation du T1 2010 a été reclassé en tant que charges
        directes autres que de rémunération. Aucune charge n'a été imputée
        aux dépenses totales relativement à ce reclassement.
    

Les charges au titre de la rémunération du personnel et des avantages sociaux se sont établies à 51,3 M$ au deuxième trimestre de 2010, en hausse de 28,1 M$, ou de 121,4 %, comparativement à celles du trimestre correspondant de 2009. Pour le premier semestre de 2010, les charges au titre de la rémunération du personnel et des avantages sociaux se sont élevées à 103,6 M$, soit 58,2 M$, ou 128,2 %, de plus qu'à la période comparable de 2009, hausse principalement imputable à l'inclusion des charges de Resolve pour chacune des périodes de déclaration. Les services offerts par Resolve, tels que les services de prêts, les services de centres d'appels et d'autres services d'impartition des processus, font appel à davantage de personnel que les autres secteurs d'activité de D+H.

Les charges directes autres que de rémunération ont totalisé 49,2 M$ au deuxième trimestre de 2010, soit une augmentation de 18,8 M$, ou de 61,8 %, par rapport à celles du trimestre correspondant de 2009. Pour le premier semestre de 2010, ces charges se sont établies à 94,2 M$, en hausse de 34,5 M$, ou de 57,7 %, par rapport à celles de la même période en 2009. L'augmentation s'explique essentiellement par l'inclusion des charges de Resolve. En général, ces charges fluctuent en même temps que les produits et par conséquent, elles ont augmenté au deuxième trimestre en raison de certains des facteurs saisonniers décrits plus haut.

Les autres charges d'exploitation se sont chiffrées à 20,6 M$, en hausse de 13,8 M$, ou de 201,3 %, par rapport à celles du trimestre comparable de 2009. Pour le premier semestre de 2010, les autres charges d'exploitation se sont élevées à 39,2 M$, en augmentation de 25,7 M$, ou de 189,4 %, comparativement à celles de la période correspondante de 2009. Ces hausses s'expliquent principalement par l'inclusion des charges de Resolve et, dans une moindre mesure, par les coûts engagés dans le cadre de l'intégration, qui ont été en partie contrebalancés par les activités de compression des coûts.

En hausse de 2,9 M$, ou de 169,1 %, par rapport à ceux du trimestre comparable de 2009, les frais d'occupation se sont chiffrés à 4,6 M$ au deuxième trimestre de 2010. Pour le premier semestre de 2010, ils ont atteint 9,5 M$, soit 6,1 M$, ou 175,4 %, de plus qu'au trimestre comparable en 2009. Cette hausse s'explique principalement par l'inclusion des installations de Resolve, dont les activités, tel qu'il a été mentionné précédemment, requièrent un plus grand nombre d'employés.

BAIIA

Pour le deuxième trimestre de 2010, le BAIIA s'est établi à 43,1 M$, en progression de 10,6 M$, ou de 32,7 %, par rapport à celui du trimestre comparable de 2009. Pour le premier semestre de 2010, le BAIIA s'est chiffré à 80,6 M$, en hausse de 19,6 M$, ou de 32,2 %, comparativement à celui de la période correspondante de 2009. L'écart entre l'augmentation du BAIIA et l'augmentation des produits au cours du premier semestre de 2010 découle de l'inclusion des services offerts par Resolve, qui ont dégagé, en pourcentage des produits d'exploitation, des marges inférieures à celles des autres services de D+H. L'accroissement du BAIIA au deuxième trimestre 2010 par rapport à celui du premier trimestre de 2010 était largement lié aux hausses de produits attribuées au caractère saisonnier décrit plus haut et aux produits plus élevés tirés du montage de prêts hypothécaires.

Autres charges

L'amortissement des immobilisations et des actifs incorporels non liés à des acquisitions s'est accru de 1,3 M$, ou de 36,0 %, au deuxième trimestre de 2010, comparativement à celui de 2009, et pour le premier semestre de 2010, il a augmenté de 2,2 M$, ou de 29,5 %, par rapport à celui de la période correspondante de 2009. Ces hausses découlent principalement de l'inclusion de l'amortissement des actifs acquis de Resolve et aux acquisitions d'immobilisations en 2010.

Les intérêts débiteurs ont augmenté de 1,9 M$ au deuxième trimestre de 2010 par rapport à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison de l'augmentation de l'encours de la dette à la suite de l'acquisition de Resolve et de l'amortissement complet de certains coûts de financement non amortis décrits plus loin. De la même manière, pour le premier semestre de 2010, les intérêts débiteurs ont augmenté de 3,5 M$ par rapport à ceux de la période correspondante en 2009. Au cours du trimestre, l'Entreprise a renouvelé ses facilités de crédit bancaire et émis une obligation de sept ans, ainsi qu'il est décrit plus en détail ci-après. Certains frais de financement non amortis totalisant 0,4 M$ ont été amortis complètement au deuxième trimestre de 2010 à la suite du renouvellement des facilités de crédit et des changements apportés au syndicat. L'amortissement complet des frais de financement non amortis inclus dans les intérêts débiteurs du deuxième trimestre et du premier semestre de 2010 constitue une charge.

Une perte non réalisée nette de 1,7 M$ sur les swaps de taux d'intérêt et les contrats de change a été constatée au deuxième trimestre de 2010 (gain non réalisé net de 1,1 M$ au deuxième trimestre de 2009), ce qui correspond aux ajustements à la valeur de marché liés aux variations des taux d'intérêt du marché entre le 31 mars et le 30 juin ainsi qu'à l'effet des fluctuations des devises sur les contrats de change. Pour le semestre terminé le 30 juin 2010, une perte non réalisée de 0,1 M$ a été enregistrée (gain non réalisé de 0,9 M$ pour le semestre terminé le 30 juin 2009). Ces gains et pertes non réalisés sont imputés aux résultats, puisque ces swaps ne sont pas désignés comme des couvertures aux fins de la comptabilité. Par ailleurs, les gains et les pertes non réalisés sur les contrats de change sont imputés aux résultats puisque ces contrats ne sont pas admissibles à la comptabilité de couverture. Tant que l'Entreprise n'annule pas ses swaps de taux d'intérêt ou ses contrats de change, les montants non réalisés représenteront un gain ou une perte hors trésorerie non réalisé qui fera par la suite l'objet d'une reprise dans les résultats à l'échéance des swaps ou des contrats de change en question. Par le passé, la Société a conservé ses contrats dérivés jusqu'à leur échéance.

Au deuxième trimestre de 2010, le Fonds a inscrit une charge d'impôts futurs de 0,4 M$ (économie de 0,7 M$ au deuxième trimestre de 2009). Cette charge découle de l'utilisation de pertes fiscales et d'autres écarts temporaires déductibles de certaines filiales qui sont des sociétés pour lesquelles le Fonds avait précédemment comptabilisé un avantage fiscal futur, déduction faite de la diminution du passif d'impôts futurs découlant de l'amortissement des actifs incorporels. De la même manière, pour le premier semestre de 2010, le Fonds a inscrit une charge d'impôts futurs de 1 M$ (économie de 0,8 M$ au semestre terminé le 30 juin 2009).

L'amortissement des actifs incorporels liés à des acquisitions au deuxième trimestre et au premier semestre de 2010 a augmenté respectivement de 3,7 M$ et de 7,4 M$, comparativement à celui des périodes correspondantes de 2009, en raison de l'inclusion des actifs incorporels liés à l'acquisition de Resolve.

Bénéfice net

En 2010, le bénéfice net du deuxième trimestre s'est élevé à 25 M$, en baisse de 0,2 M$, ou de 0,8 %, comparativement à celui de 2009. Pour le semestre terminé le 30 juin 2010, le bénéfice net de 48,1 M$ a augmenté de 3,6 M$, ou de 8,2 %, par rapport à celui de la période comparable de 2009. Le bénéfice net par part a reculé de 18,1 %, se chiffrant à 0,4702 $, par rapport à celui du deuxième trimestre de 2009. Pour le premier semestre de 2010, le bénéfice par part s'est contracté de 10,7 %, se fixant à 0,9035 $, comparativement à celui de 2009.

Compte non tenu des incidences hors trésorerie des gains et des pertes liés à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés, des impôts futurs et de l'amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions, le bénéfice ajusté a atteint 34,4 M$ au deuxième trimestre de 2010, en hausse de 7,4 M$, ou de 27,4 %, comparativement à celui de la période correspondante de 2009. Le bénéfice ajusté pour le premier semestre de 2010 a augmenté de 13,9 M$, ou de 27,9 %, en regard de celui de la période comparable de 2009. Le bénéfice ajusté par part de 0,6462 $, reflétant les 9 286 581 parts émises à l'acquisition de Resolve, a augmenté de 0,0316 $, ou de 5,1 %, comparativement à celui du deuxième trimestre de 2009. Pour le semestre terminé le 30 juin 2010, le bénéfice ajusté de 1,1982 $ par part est en hausse de 5,6 % par rapport à celui inscrit à la période correspondante de 2009.

    
    ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS DES HUIT DERNIERS TRIMESTRES - SOMMAIRE

    (en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par part, non
    vérifié)

                                               2010
                                      T2         T1         T4         T3
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits                       168 734 $  158 419 $  156 215 $  142 463 $
    Charges                        125 637    120 957    119 671    104 879
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                        43 097     37 462     36 544     37 584
    Amortissement des
     immobilisations et des
     actifs incorporels non liés
     à des acquisitions              5 003      4 706      4 551      4 530
    Intérêts débiteurs               3 692      3 374      3 326      2 681
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté(1)              34 402     29 382     28 667     30 373

    Amortissement de l'ajustement
     à la valeur de marché des
     swaps de taux d'intérêt           103        189        103        103
    Perte non réalisée
     (gain non réalisé) sur les
     instruments dérivés,
     montant net(2)                  1 694     (1 559)    (1 620)    (1 647)
    Charge (économie)
     d'impôts futurs                   416        587     (2 747)     1 018
    Amortissement des actifs
     incorporels liés à
     l'acquisition                   7 158      7 097      7 330      5 942
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice provenant des
     activités poursuivies          25 031     23 068     25 601     24 957
    Bénéfice provenant des
     activités abandonnées               -          -          -          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                    25 031 $   23 068 $   25 601 $   24 957 $

    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté par part,
     de base et dilué(1)            0,6462 $   0,5519 $   0,5385 $   0,6002 $
    Bénéfice net par part,
     de base et dilué               0,4702 $   0,4333 $   0,4809 $   0,4931 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                                2009                  2008
                                       T2         T1         T4         T3
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits                        94 557 $   88 529 $   89 357 $   95 055 $
    Charges                         62 080     60 091     62 413     61 664
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                        32 477     28 438     26 944     33 391

    Amortissement des
     immobilisations et des
     actifs incorporels non liés
     à des acquisitions              3 679       3 819      3 800      4 219
    Intérêts débiteurs               1 787       1 747      1 647      1 690
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté(1)              27 011      22 872     21 497     27 482

    Amortissement de l'ajustement
     à la valeur de marché des
     swaps de taux d'intérêt           136         136        151        151
    Perte non réalisée
     (gain non réalisé) sur les
     instruments dérivés,
     montant net(2)                 (1 069)        191      3 653        728
    Charge (économie)
     d'impôts futurs                  (718)        (64)       399         52
    Amortissement des actifs
     incorporels liés à
     l'acquisition                   3 441       3 374      3 409      3 412
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice provenant des
     activités poursuivies          25 221      19 235     13 885     23 139
    Bénéfice provenant des
     activités abandonnées               -           -         51        167
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                    25 221 $   19 235 $   13 936 $   23 306 $

    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice ajusté par part,
     de base et dilué(1)            0,6146 $   0,5204 $   0,4892 $   0,6253 $

    Bénéfice net par part,
     de base et dilué               0,5739 $   0,4377 $   0,3172 $   0,5303 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Le BAIIA et le bénéfice ajusté sont des mesures non conformes aux
        PCGR. Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures non conformes
        aux PCGR" pour obtenir une définition plus détaillée de ces termes.
    (2) L'Entreprise conclut des contrats dérivés visant à fixer les taux
        d'intérêt et les taux de change s'appliquant à une portion
        substantielle, respectivement, de l'encours de sa dette bancaire et
        de ses opérations sur devises, qui sont relativement mineures. Ces
        instruments dérivés ne sont pas admissibles à la comptabilité de
        couverture aux fins de la comptabilité et, par conséquent, toute
        variation de la juste valeur de ces contrats est imputée aux
        résultats. Tant que l'Entreprise n'annule pas ses contrats dérivés
        avant leur échéance, les montants représenteront un gain ou une perte
        hors trésorerie non réalisé qui fera par la suite l'objet d'une
        reprise dans les résultats. Par le passé, la Société a conservé ses
        contrats dérivés jusqu'à leur échéance.
    

Les produits trimestriels de l'Entreprise ont généralement été stables, mais croissants, d'un exercice à l'autre. Toutefois, les changements survenus récemment au sein du climat économique et des marchés de l'habitation et des prêts hypothécaires ont entraîné une plus grande volatilité. Les produits peuvent varier d'un trimestre à l'autre, puisqu'ils sont assujettis aux fluctuations saisonnières et sont habituellement plus élevés aux deuxième et troisième trimestres de chaque exercice. L'acquisition de Resolve a entraîné une augmentation considérable de tous les soldes présentés depuis l'acquisition le 27 juillet 2009, à l'exception des montants par part en raison de l'émission de 9 286 581 parts de Davis + Henderson pour financer cette acquisition.

Le bénéfice ajusté par part a généralement enregistré une progression similaire à celle des produits d'exploitation. Le bénéfice net a été un peu moins stable puisqu'il a été touché par les diverses variations des éléments hors trésorerie, comme les ajustements à la valeur de marché des swaps de taux d'intérêt et des contrats de change, l'amortissement des actifs incorporels provenant des acquisitions et les charges d'impôts futurs.

FLUX DE TRÉSORERIE ET LIQUIDITÉS

Les données du tableau présenté ci-après sont tirées des états consolidés des flux de trésorerie et elles doivent être lues à la lumière de ceux-ci. Certaines de ces données ont été établies au moyen de mesures non conformes aux PCGR. La direction est d'avis que ce supplément d'informations fournit d'autres renseignements utiles sur les flux de trésorerie du Fonds, les remboursements sur la dette et les autres activités d'investissement. Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures non conformes aux PCGR" pour obtenir une description des mesures non conformes aux PCGR utilisées.

    
    Sommaire des flux de trésorerie(1)
    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                   Trimestres terminés    Semestres terminés
                                           les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     d'exploitation                 36 613 $   27 173 $   57 594 $   40 188 $

    Ajouter :
      Variations des éléments
       hors trésorerie du fonds
       de roulement et
       d'autres éléments(2)          2 792      3 517     15 899     17 193
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     d'exploitation ajustés         39 405     30 690     73 493     57 381

    Déduire :
      Dépenses en immobilisations(3) 4 526      2 191      7 552      4 037
      Paiements sur contrats(4)        767        300      1 717      2 817
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie ajustés
     après les dépenses en
     immobilisations et les
     paiements sur contrats         34 112     28 199     64 224     50 527

    Déduire :
      Distributions payées
       aux porteurs de parts        24 482     20 211     48 964     40 422
    -------------------------------------------------------------------------
                                     9 630      7 988     15 260     10 105

    Flux de trésorerie
     provenant de (utilisés
     pour le remboursement de)
     la dette à long terme          (5 000)    (2 000)         -     (2 000)
    Flux de trésorerie utilisés
     pour les frais d'émission
     de la dette à long terme       (2 564)         -     (2 564)         -
    Juste valeur des acquisitions        -        103          -        163
    Variations des éléments
     hors trésorerie du
     fonds de roulement et
     d'autres éléments(2)           (2 792)    (3 517)   (15 899)   (17 193)
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation (diminution) de la
     trésorerie et des équivalents
     de trésorerie pour la période    (726)$    2 574 $   (3 203)$   (8 925)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les totaux partiels du présent tableau ne sont pas conformes aux PCGR
        et, par conséquent, ils sont considérés comme des mesures non
        conformes aux PCGR. Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures
        non conformes aux PCGR" pour obtenir une description plus détaillée
        de ces termes.
    (2) Les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement
        ainsi que de certains autres éléments du bilan n'ont pas été prises
        en compte dans le calcul des flux de trésorerie d'exploitation
        ajustés afin d'exclure l'incidence des écarts temporaires sur les
        encaissements et les débours, écarts qui ont généralement tendance à
        se résorber d'eux-mêmes, mais qui peuvent varier considérablement
        d'un trimestre à l'autre, et d'exclure certains paiements liés à
        l'acquisition et aux activités de restructuration connexes
        comptabilisées dans le cadre de l'acquisition. Il y a lieu de se
        reporter à la rubrique "Variations des éléments hors trésorerie du
        fonds de roulement et d'autres éléments" pour obtenir de plus amples
        détails.
    (3) Les dépenses en immobilisations se composent à la fois des dépenses
        d'investissement de maintien et des dépenses d'investissement de
        croissance. Les dépenses d'investissement de maintien du trimestre
        terminé le 30 juin 2010 se sont élevées à 2,2 M$ et celles du
        semestre terminé le 30 juin 2010, à 3,9 M$. Le Fonds les définit
        comme les dépenses en immobilisations nécessaires au maintien de la
        capacité de production actuelle de l'Entreprise ou, de manière
        générale, à l'amélioration de son efficience. Les dépenses
        d'investissement de croissance du trimestre terminé le 30 juin 2010
        se sont élevées à 2,3 M$ et celles du semestre terminé le 30 juin
        2010, à 3,7 M$. Le Fonds les définit comme les dépenses en
        immobilisations qui augmentent la capacité de production de
        l'Entreprise et qui, selon des attentes raisonnables, devraient
        contribuer à accroître les flux de trésorerie.
    (4) L'Entreprise a diverses obligations de paiements aux termes de
        contrats conclus avec des clients et des partenaires, lesquels
        contrats prévoient le versement de sommes fixes à la signature de
        l'entente ou à l'adhésion à un programme ainsi que des paiements
        annuels pendant toute la durée des contrats. Le total de tous les
        paiements sur contrats, tant fixes que variables, tient compte
        notamment du degré élevé d'intégration et de partage entre Davis +
        Henderson et ses clients et partenaires quant aux nombreuses
        activités liées aux commandes, au traitement de données, aux services
        à la clientèle, à l'accès des clients et à d'autres activités.



    Sommaire des flux de trésorerie par part
    (en dollars canadiens, non vérifié)

                               Trimestres terminés        Semestres terminés
                                       les 30 juin               les 30 juin
                                           Var. en                   Var. en
                            2010      2009    %        2010      2009    %
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     d'exploitation
     ajustés             0,7402 $  0,6983 $  6,0 %   1,3806 $  1,3057 $ 5,7 %
    Flux de trésorerie
     ajustés après les
     dépenses en
     immobilisations et
     les paiements
     sur contrats        0,6408 $  0,6417 $ -0,1 %   1,2065 $  1,1497 $ 4,9 %
    Distributions
     en espèces payées
     aux porteurs
     de parts            0,4599 $  0,4599 $  0,0 %   0,9198 $  0,9198 $ 0,0 %
    Distributions
     déclarées au cours
     de la période       0,4599 $  0,4599 $  0,0 %   0,9198 $  0,9198 $ 0,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Flux de trésorerie, bénéfice et distributions payées

    Le tableau suivant présente une comparaison des flux de trésorerie
    d'exploitation et du bénéfice avec les distributions payées :

                                  Trimestre   Semestre   Exercice   Exercice
                                    terminé    terminé    terminé    terminé
                                      le 30      le 30      le 31      le 31
    (en milliers de dollars            juin       juin   décembre   décembre
     canadiens, non vérifié)           2010       2010       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     d'exploitation                 36 613 $   57 594 $  119 722 $  116 062 $

    Bénéfice net                    25 031 $   48 099 $   95 014 $   78 448 $

    Bénéfice ajusté(1)              34 402 $   63 784 $  108 923 $   99 168 $

    Distributions payées au
     cours de la période            24 482 $   48 964 $   87 962 $   78 580 $

    Excédent (insuffisance)
     des flux de trésorerie
     d'exploitation par rapport
     aux distributions en
     espèces payées                 12 131 $    8 630 $   31 760 $   37 482 $

    Excédent (insuffisance)
     du bénéfice net par rapport
     aux distributions en
     espèces payées                    549 $     (865)$   7 052 $      (132)$

    Excédent (insuffisance)
     du bénéfice ajusté par
     rapport aux distributions
     en espèces payées               9 920 $   14 820 $   20 961 $   20 588 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Le bénéfice ajusté est une mesure non conforme aux PCGR. Il y a lieu
        de se reporter à la rubrique "Mesures non conformes aux PCGR" pour
        obtenir une définition plus détaillée de ce terme.
    

Habituellement, l'excédent des flux de trésorerie d'exploitation sur les distributions en espèces payées est affecté au financement des dépenses en immobilisations, à la réduction de la dette et au financement d'acquisitions. Durant certaines périodes historiques, les distributions ont été supérieures au bénéfice net en raison de charges hors trésorerie comptabilisées dans le bénéfice, dont l'amortissement des actifs incorporels liés à des acquisitions et les impôts futurs. Au deuxième trimestre de 2010 et au cours des prochains trimestres, le Fonds fera des paiements relatifs aux activités de restructuration liées à l'intégration opérationnelle de l'Entreprise ainsi que des paiements relatifs au règlement des obligations contractuelles courantes de Resolve.

Dépenses en immobilisations et paiements sur contrats

Par rapport aux périodes des exercices précédents, les dépenses en immobilisations totales se sont accrues de 2,3 M$, s'établissant à 4,5 M$ au deuxième trimestre de 2010, et ont augmenté de 3,5 M$, atteignant 7,6 M$, par rapport au premier semestre de 2010. Les paiements fixes sur contrats ont augmenté de 0,5 M$ au deuxième trimestre de 2010 comparativement à ceux de 2009 et ont reculé de 1,1 M$ au premier semestre de 2010 par rapport à la période correspondante de 2009. La hausse des dépenses en immobilisations par rapport à celles de 2009 s'explique par l'intensification des activités d'exploitation depuis l'acquisition de Resolve en juillet 2009 et par la mise en œuvre des plans de la Société visant un plus grand nombre d'activités d'intégration. Les changements des paiements fixes sur contrats tiennent du moment où les paiements sont effectués.

Le programme de dépenses en immobilisations de l'Entreprise prévoit que les dépenses courantes seront financées au moyen des flux de trésorerie d'exploitation.

Distributions

Les fiduciaires du Fonds déterminent les distributions de ce dernier en fonction de sa situation financière, de ses résultats historiques, du rendement prévu de l'Entreprise et des liquidités nécessaires à des acquisitions éventuelles.

Le Fonds a versé des distributions en espèces de 0,4599 $ par part (24,5 M$) au cours du deuxième trimestre de 2010 et de 0,9198 $ par part (49,0 M$) au premier semestre de 2010, contre 0,4599 $ par part (20,2 M$) et 0,9198 $ par part (40,4 M$) respectivement au cours des périodes correspondantes de 2009. En ce qui a trait à l'acquisition de Resolve, D+H a émis 9 286 581 parts le 27 juillet 2009, ce qui a accru les distributions versées par le Fonds de 4,3 M$ au deuxième trimestre de 2010. Pour le deuxième trimestre de 2010, les distributions déclarées et les distributions versées par part sont demeurées inchangées.

Le taux annualisé des distributions en espèces mensuelles pour juin 2010 a été de 1,84 $ par part, ce qui le laisse inchangé par rapport au montant de juin 2009.

Les distributions versées peuvent différer des distributions déclarées au cours d'une période donnée. Le Fonds déclare des distributions mensuelles à l'intention des porteurs de parts inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois, et ces distributions sont versées dans les 31 jours suivant la fin du mois. Au deuxième trimestre de 2010, le montant par part correspondait au montant déclaré.

En règle générale, les fiducies de fonds communs de placement telles que le Fonds doivent distribuer la totalité de leur bénéfice imposable à leurs porteurs de parts pour ne pas payer d'impôts sur le bénéfice en tant que fiducie.

Selon le traitement fiscal réservé aux distributions déclarées en 2010, celles-ci ont été entièrement considérées comme faisant partie des "autres revenus", comme ce fut le cas en 2009.

Le Fonds peut émettre un nombre illimité de parts de fiducie. Chaque part de fiducie est cessible et confère à son porteur un droit de bénéficiaire égal et indivis dans toutes les distributions effectuées par le Fonds ainsi que dans l'actif net du Fonds. Toutes les parts sont de la même catégorie et comportent les mêmes droits et privilèges, et celles-ci ne sont pas susceptibles d'appels de fonds futurs. Chaque part confère à son porteur le droit à un vote à toutes les assemblées des porteurs de parts. Au 30 juin 2010 et au 10 août 2010, il y avait au total 53 233 373 parts de fiducie en circulation, contre 43 946 792 au 30 juin 2009. Ce nombre inclut les 9 286 581 parts de fiducie émises le 27 juillet 2009 en contrepartie de la totalité des parts en circulation de Resolve.

    
    Variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement et d'autres
    éléments

    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                   Trimestres terminés    Semestres terminés
                                           les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Diminution (augmentation)
     des éléments hors trésorerie
     du fonds de roulement           (4 162)$   (3 724)$  (18 256)$ (17 609)$
    Diminution (augmentation)
     des autres actifs et passifs
     d'exploitation                   1 370        207      2 357        416
    -------------------------------------------------------------------------
    Diminution (augmentation)
     des éléments hors trésorerie
     du fonds de roulement et
     d'autres éléments               (2 792)$   (3 517)$  (15 899)$ (17 193)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les hausses nettes des éléments hors trésorerie du fonds de roulement pour le deuxième trimestre de 2010 et le semestre terminé le 30 juin 2010 découlaient essentiellement de l'accroissement des comptes clients attribuable aux produits accrus. Les produits d'exploitation sont assujettis aux fluctuations saisonnières et sont habituellement plus élevés aux deuxième et troisième trimestres. Une baisse des créditeurs, reflétant les écarts temporaires normaux se rapportant aux paiements, a également contribué à l'accroissement du fonds de roulement hors trésorerie au deuxième trimestre de 2010.

La Société prévoit enregistrer une progression soutenue de la volatilité des éléments hors trésorerie du fonds de roulement en raison de la nature des services qu'elle rend relativement aux entreprises acquises récemment.

Acquisition

En acquérant Resolve, l'Entreprise a fait progresser considérablement sa stratégie en élargissant sa gamme de services au secteur des services financiers, en établissant des positions de chef de file dans plusieurs créneaux ainsi qu'en augmentant ses capacités de prestation de services en général. L'acquisition a été financée au moyen de l'émission de parts de Davis + Henderson en contrepartie de la totalité des parts en circulation de Resolve, évaluées à 119,5 M$ (déduction faite de frais d'émission après impôts de 0,6 M$), et de la prise en charge de la dette de Resolve. Compte tenu des coûts de l'opération et des coûts de restructuration estimatifs, le coût total de l'acquisition (compte non tenu de la dette prise en charge) devrait atteindre environ 130,0 M$. La direction n'a pas encore terminé son évaluation de la valeur des actifs acquis et des passifs pris en charge dans le cadre de cette acquisition et elle continue donc d'estimer les coûts de l'opération et les coûts de restructuration. Par conséquent, les montants présentés pourraient être modifiés.

Soldes de trésorerie et dette à long terme

Au 30 juin 2010, la trésorerie et les équivalents de trésorerie totalisaient 0,7 M$, contre 3,9 M$ au 31 décembre 2009. Au 30 juin 2010, la dette à long terme, avant la déduction des frais de financement reportés non amortis, s'établissait à 210,0 M$, montant inchangé par rapport au 31 décembre 2009, et consistait en prélèvements au titre d'une cinquième convention de crédit modifiée et retraitée datée du 30 juin 2010 ("convention de crédit") de 160,0 M$ et en billets à taux fixe émis en vertu d'une convention préalable privée d'achat de billets datée du 30 juin 2010 ("convention d'achat de billets") de 50,0 M$. La dette à long terme est inscrite au bilan déduction faite de frais de financement reportés non amortis de 3,1 M$ au 30 juin 2010.

Les facilités de crédit garanties de premier rang disponibles au 30 juin 2010 totalisaient 220,0 M$, constituées d'un prêt à terme non renouvelable de 130,0 M$ et d'une facilité de crédit à terme renouvelable de 90,0 M$, arrivant tous deux à échéance le 30 juin 2013. Au 30 juin 2010, l'Entreprise avait prélevé 130,0 M$ sur l'emprunt à terme non renouvelable et 30,0 M$ de sa facilité de crédit renouvelable. L'Entreprise est autorisée à faire des prélèvements sur le solde disponible de 60,0 M$ de sa facilité de crédit renouvelable pour financer ses dépenses en immobilisations ou ses autres besoins généraux. La convention de crédit renferme un certain nombre de clauses restrictives et de restrictions, dont une qui oblige le Fonds à maintenir certains ratios financiers et à atteindre certains objectifs pour ce qui est de sa situation financière. Les clauses restrictives de nature financière comprennent l'atteinte d'objectifs en matière d'endettement, de ratio de couverture des charges fixes et de valeur nette minimale, ainsi qu'une limite en ce qui a trait aux distributions maximales que peut verser S.C. Davis + Henderson au Fonds au cours de chaque période de quatre trimestres consécutifs. À la fin du dernier trimestre, Davis + Henderson respectait la totalité des clauses restrictives de nature financière, et sa situation financière était conforme aux objectifs. Un exemplaire de la convention de crédit est disponible sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

L'Entreprise a émis pour 50,0 M$ en billets dans le cadre de la convention préalable privée d'achat de billets garantis de premier rang à un taux d'intérêt fixe de 5,99 % jusqu'à échéance, soit le 30 juin 2017. Les billets auront égalité de rang à tous les égards avec les montants impayés au titre de la convention de crédit, de contrats de couverture connexes et de facilités de gestion de trésorerie et sont assortis des mêmes clauses financières que celles qui existent dans le cadre de la convention de crédit décrite plus haut. La convention d'achat de billets est accessible à www.sedar.com.

Par le passé, la direction a renouvelé la dette à long terme du Fonds avant que celle-ci n'arrive à échéance, et le Fonds a maintenu des ratios financiers modérés en regard des clauses restrictives de nature financière s'appliquant aux facilités de crédit, dans le but de réduire le risque d'illiquidité. Pour améliorer sa position de liquidité, au cours des exercices antérieurs, le Fonds a effectué de nombreux remboursements volontaires sur l'encours de sa dette à long terme et une partie de ses facilités de crédit à terme consenties demeure disponible. De plus, la convention de crédit et la convention d'achat de billets prévoient des accords de crédit non engagés additionnels d'un maximum de 150 M$ et des billets additionnels dans le cadre de la facilité de billets à ordre non engagée d'un maximum de 30,0 M$, le recours à ces arrangements étant assujetti à l'approbation préalable des prêteurs pertinents, et tous les honoraires, écarts et modalités additionnelles devant être négociés à ce moment.

Le Fonds cherche à se couvrir contre les hausses des taux d'intérêt du marché en procédant à des swaps de taux d'intérêt. Au 30 juin 2010, le Fonds avait conclu des contrats de couverture sous forme de swaps de taux d'intérêt avec ses prêteurs de sorte que les intérêts de l'encours de sa dette à long terme en vertu de la convention de crédit étaient de fait fixés aux taux d'intérêt indiqués et pour des périodes se terminant aux dates indiquées dans le tableau ci-dessous :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                  Juste valeur des swaps de taux d'intérêt
                                 -----------------------------------------
    Date d'échéance   Montant nominal   Actif       Passif  Taux d'intérêt(1)
    -------------------------------------------------------------------------
    15 juillet 2010            33 000 $     - $        349 $          4,815 %
    5 janvier 2011             22 000       -          191            1,980 %
    15 juin 2011               20 000       -          847            4,685 %
    15 juin 2011               25 000       -        1 059            4,685 %
    18 décembre 2014           25 000       -          339            2,720 %
    18 mars 2015               25 000       -          538            2,940 %
    20 mars 2017               25 000       -          745            3,350 %
    20 mars 2017               20 000       -          616            3,366 %
    -------------------------------------------------------------------------
                              195 000 $     - $      4 684 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les taux d'intérêt présentés excluent les commissions relatives aux
        acceptations bancaires et les écarts de taux préférentiels en
        vigueur. Ces commissions et écarts pourraient augmenter ou diminuer
        en fonction du niveau d'endettement du Fonds par rapport à certains
        niveaux établis dans la convention de crédit. Au 30 juin 2010, la
        dette bancaire à long terme du Fonds était assujettie à des
        commissions relatives aux acceptations bancaires de 2,50 %
        supérieures au taux d'acceptation bancaire applicable et à des écarts
        de taux préférentiels de 1,50 % supérieurs au taux préférentiel.
    

Au 30 juin 2010, le Fonds aurait eu à payer la juste valeur de 4,7 M$ s'il avait mis fin à la totalité de ses swaps de taux d'intérêt, tel que cela est indiqué au bilan. À l'heure actuelle, la direction n'a pas l'intention de mettre fin à ces contrats. Par le passé, la Société a conservé ses contrats dérivés jusqu'à leur échéance. Le Fonds prévoit continuer à conclure des swaps de taux d'intérêt pour couvrir les taux d'intérêt.

À la mi-juillet 2010, après échéance du swap du 15 juillet 2010 mentionné plus haut, le taux d'intérêt effectif moyen s'appliquant à la dette totale du Fonds était d'environ 5,9 %.

Le Fonds conclut également des contrats de change visant à fixer les taux de change s'appliquant à ses opérations sur devises, qui sont relativement mineures. Au 30 juin 2010, le Fonds avait conclu six contrats de change totalisant 3 M$ US avec l'un de ses prêteurs.

(en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                    Juste valeur des contrats de change
                                 -----------------------------------------
    Date d'échéance  Montant nominal   Actif       Passif   Taux d'intérêt(1)
    -------------------------------------------------------------------------
    15 juillet 2010              500 $     - $         19 $         1,0271
    16 août 2010                 500       -           19           1,0272
    15 septembre 2010            500       -           19           1,0273
    15 octobre 2010              500       -           18           1,0275
    15 novembre 2010             500       -           18           1,0278
    15 décembre 2010             500       -           18           1,0282
    -------------------------------------------------------------------------
                               3 000 $     - $        111 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le dernier de ces contrats vient à échéance le 15 décembre 2010. Aux termes de ces contrats, le Fonds est tenu de verser le montant en dollars américains convenu en contrepartie du montant en dollars canadiens prévu dans chacun des contrats. Au 30 juin 2010, si le Fonds avait mis fin aux contrats de change, il aurait payé la juste valeur de 0,1 M$. La direction n'a pas l'intention de mettre fin à ces contrats à l'heure actuelle. Par le passé, la Société a conservé ses contrats dérivés jusqu'à leur échéance.

La Société est d'avis que ses clients, fournisseurs et prêteurs, bien qu'ils soient touchés par la volatilité actuelle, maintiendront à son égard des modalités semblables à celles actuellement en place. Par ailleurs, malgré l'incidence que la conjoncture économique changeante pourrait avoir sur les produits et services de la Société, celle-ci prévoit demeurer rentable et continuer à générer des flux de trésorerie positifs.

Les flux de trésorerie d'exploitation, les soldes de fonds en caisse et la tranche inutilisée des facilités de crédit à terme devraient suffire pour financer les besoins en matière d'exploitation, les dépenses en immobilisations, les obligations contractuelles et les distributions prévues de l'Entreprise.

Risques d'entreprise

Un exposé plus complet des risques est présenté dans la plus récente notice annuelle du Fonds et dans son plus récent rapport annuel, qui se trouvent sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Mesures non conformes aux PCGR

Certaines données des tableaux du présent rapport de gestion sont des mesures financières ajustées comme le "BAIIA" (bénéfice avant les impôts et l'amortissement), le "bénéfice ajusté" (bénéfice net avant la prise en compte de certaines charges hors trésorerie) et les "flux de trésorerie ajustés après les dépenses en immobilisations et les paiements sur contrats", mais aucune d'entre elles n'est définie aux termes des principes comptables généralement reconnus du Canada ("PCGR"). Ces mesures financières non conformes aux PCGR sont établies à partir des états consolidés des résultats et des états consolidés des flux de trésorerie, et elles doivent être lues à la lumière de ceux-ci. La direction est d'avis que ce supplément d'informations fournit d'autres renseignements utiles sur les résultats d'exploitation du Fonds.

Ces totaux partiels sont utilisés par la direction à titre de mesures du rendement financier ainsi que comme complément aux états consolidés des résultats et aux états consolidés des flux de trésorerie. Les investisseurs sont priés de noter que ces mesures ne devraient pas être interprétées comme un substitut au bénéfice net en tant que mesure de la rentabilité, aux états consolidés des résultats dressés selon les PCGR ou à tout autre état dressé selon les PCGR. De plus, la méthode de calcul dont le Fonds se sert pour établir chaque solde pourrait ne pas être comparable à celle qu'utilisent d'autres fiducies de revenu pour calculer des éléments dont l'appellation est identique.

BAIIA

En plus d'être utilisé par la direction comme indicateur interne de la performance financière, le BAIIA sert à mesurer (au moyen d'ajustements) la conformité à certaines clauses restrictives de nature financière prévues aux termes de la facilité de crédit du Fonds. Le BAIIA est aussi couramment utilisé par le Fonds et d'autres entités afin d'évaluer le rendement et la valeur d'une entreprise. Le BAIIA comporte des limites à titre d'outil d'analyse et il ne doit pas être considéré isolément par le lecteur ni perçu par ce dernier comme un substitut à une analyse des résultats présentée selon les PCGR.

Bénéfice ajusté

Le bénéfice ajusté est une mesure du rendement interne semblable au bénéfice net, mais il est calculé de manière à exclure l'incidence de certains éléments hors trésorerie tels les ajustements à la valeur de marché de swaps de taux d'intérêt et de contrats de change, l'amortissement d'actifs intangibles découlant d'acquisitions ainsi que les charges d'impôts futurs. Ces éléments sont exclus du calcul du bénéfice ajusté puisqu'ils constituent des éléments hors trésorerie et qu'ils ne sont pas considérés comme étant représentatifs du rendement financier de l'Entreprise pour la période considérée.

Flux de trésorerie d'exploitation ajustés et flux de trésorerie ajustés après les dépenses en immobilisations et les paiements sur contrats

Certains totaux partiels des tableaux portant sur les flux de trésorerie présentés précédemment, tels que les "flux de trésorerie d'exploitation ajustés" et les "flux de trésorerie ajustés après les dépenses en immobilisations et les paiements sur contrats", ne sont pas des mesures définies aux termes des PCGR. Ces totaux partiels sont utilisés par la direction à titre de mesures du rendement interne ainsi que comme complément aux états consolidés des flux de trésorerie.

PERSPECTIVES

L'objectif général à long terme de Davis + Henderson consiste à verser des distributions en espèces stables et légèrement en croissance, grâce à une progression des produits d'exploitation de l'ordre de 3 % à 5 %. En 2009 et au premier semestre de 2010, les produits ont été considérablement supérieurs à cet objectif en raison de l'inclusion des résultats de Resolve. En ce qui concerne l'ensemble de 2010, le Fonds prévoit que les produits d'exploitation continueront d'être de beaucoup supérieurs à ceux de l'exercice précédent du fait de l'inclusion des activités de Resolve dans ses résultats d'exploitation consolidés. Mesuré en glissement trimestriel pour le reste de 2010, le pourcentage en hausse d'un exercice à l'autre diminuera à mesure que les périodes comparatives de 2009 incluront les résultats de Resolve.

Dans l'immédiat, le Fonds mettra l'accent sur l'exécution de ses projets de croissance interne et l'intégration des activités de l'Entreprise, et il continuera à gérer ses coûts avec diligence. Par la suite, le regroupement de Davis + Henderson et de Resolve permettra à l'Entreprise d'être en solide position sur les marchés qu'elle sert ainsi que de prospérer conformément à ses objectifs à long terme.

Tel qu'il est établi dans son énoncé de stratégie, l'Entreprise veut accroître ses activités grâce à une combinaison de projets internes, d'associations avec des tiers et d'acquisitions ciblées. Ses projets internes sont nombreux et incluent 1) l'amélioration continue de son programme d'approvisionnement en chèques en y incluant des services à valeur ajoutée (comme les programmes MonIdentitéMD et Assistance sur mesureMD), 2) l'expansion de ses services courants dans les secteurs des prêts aux étudiants, du crédit commercial et du crédit à la consommation (y compris les secteurs du crédit hypothécaire, des cartes de crédit et des biens personnels), 3) la vente et la prestation de solutions technologiques de crédit à de nouveaux clients et 4) la combinaison des capacités de Davis + Henderson avec celles de Resolve et de Cyence acquises récemment pour élaborer de nouveaux services à l'intention des institutions financières clientes.

Compte tenu de l'inclusion de plusieurs nouveaux secteurs d'activité au cours des dernières années, le Fonds prévoit que ses produits d'exploitation, son bénéfice et ses flux de trésorerie trimestriels varieront davantage d'un exercice à l'autre en raison i) de la fluctuation des volumes au sein du secteur des services d'enregistrement, ii) de la variation du travail au sein du secteur des services professionnels et iii) de la variabilité des honoraires tirés des services de montage de prêts hypothécaires découlant de la récente volatilité notable du marché de l'habitation.

Pour 2010, compte tenu de l'inclusion de Resolve pendant la totalité de l'exercice et de divers projets d'intégration, Davis + Henderson prévoit que le programme de dépenses en immobilisations consolidées devrait se situer dans une échelle allant de 27,0 M$ à 30,0 M$. Cette échelle représente une hausse par rapport aux plans antérieurs situant les dépenses entre 24,0 M$ et 27,0 M$, en raison de l'inclusion d'initiatives additionnelles destinées à réduire les coûts au sein des activités intégrées et à soutenir la croissance des produits d'exploitation grâce au développement de produits technologiques. Nous anticipons que le plan d'investissement en immobilisations du reste de 2010 sera plus fortement axé sur le troisième trimestre.

Depuis décembre 2001, soit à l'époque du premier appel public à l'épargne de Davis + Henderson, l'Entreprise exerce ses activités en tant que filiale d'une fiducie de revenu, conformément à sa déclaration de fiducie. Les modifications apportées en 2007 à la Loi de l'impôt sur le revenu font en sorte que certaines fiducies de revenu, y compris le Fonds, seront, après l'exercice 2010, assujetties à l'impôt à un niveau semblable à celui des sociétés canadiennes imposables. Lors d'une assemblée des porteurs de parts tenue le 17 juin 2010, les porteurs de parts de D+H ont approuvé une proposition de conversion de la fiducie de revenu en une société, avec prise d'effet le 1er janvier 2011. Après la conclusion de la conversion, les porteurs de parts recevront, sur la base d'un transfert à imposition différée, une action de la nouvelle société ouverte par part détenue. La circulaire d'information relative à l'assemblée, présentant un aperçu détaillé du projet de conversion, est accessible sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Indépendamment du plan de conversion et en raison des modifications apportées à la Loi de l'impôt, l'Entreprise sera assujettie à l'impôt à compter de 2011, ce qui aura pour effet de réduire ses flux de trésorerie qui auraient autrement été disponibles à des fins de distribution. À l'heure actuelle, l'Entreprise a l'intention de verser, à compter de 2011, des distributions trimestrielles selon un taux initial annualisé correspondant à 1,20 $ par action. Pour le reste de 2010, l'Entreprise a l'intention de maintenir ses distributions annualisées au niveau actuel de 1,84 $ par part (0,1533 $ par part sur une base mensuelle). À la suite de la conversion, les distributions effectuées par Davis + Henderson seront assujetties à l'impôt à titre de dividendes plutôt qu'à titre de revenus normaux comme c'est le cas à l'heure actuelle. Certains investisseurs pourraient avoir droit à des crédits d'impôt pour dividendes, ce qui viendrait accroître le rendement après impôt et réduire considérablement l'incidence après impôt sur les distributions.

Comme par le passé, les distributions réelles seront uniquement versées aux porteurs de titres inscrits sur la foi d'une déclaration des fiduciaires, lesquels tiendront compte de la performance financière, des plans d'investissement en immobilisations, des plans d'acquisitions, des prévisions en matière de conjoncture économique et d'autres facteurs, notamment afin d'établir le taux de distribution réel.

Malgré les modifications de sa structure et de ses distributions en raison des changements apportés à la Loi de l'impôt, l'Entreprise maintient ses stratégies et ses objectifs.

Mise en garde au sujet des énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans le présent rapport de gestion constituent des renseignements prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables (les "énoncés prospectifs"). Les énoncés concernant les objectifs, les cibles, les stratégies, les intentions, les plans, les convictions, les attentes et les estimations de Davis + Henderson, ainsi que son entreprise, ses activités, et sa performance et sa situation financières constituent des énoncés prospectifs. Des termes et expressions comme "croire", "s'attendre à", "prévoir", "estimer" et "avoir l'intention de", aux formes présente, future ou conditionnelle, de même que d'autres mots et locutions similaires ou la forme négative de ces expressions visent à signaler des énoncés prospectifs, mais ne devraient pas être considérés comme étant le seul moyen de le faire. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses importantes, notamment les hypothèses précises suivantes : la capacité de Davis + Henderson d'atteindre ses objectifs en matière de produits d'exploitation et de BAIIA; les conditions générales du secteur et la conjoncture économique; l'évolution des relations que Davis + Henderson entretient avec ses clients et ses fournisseurs; les pressions exercées sur les prix et d'autres facteurs concurrentiels. Davis + Henderson a aussi utilisé certaines hypothèses macroéconomiques et générales pour rédiger ces énoncés prospectifs. Bien que Davis + Henderson soit d'avis que ces facteurs et hypothèses sont raisonnables sur la foi des renseignements disponibles en date des présentes, il se pourrait qu'ils soient incorrects.

Les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à d'autres facteurs, connus et inconnus, qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement et les accomplissements réels de l'Entreprise, ainsi que l'évolution réelle des secteurs d'activité de Davis + Henderson, diffèrent de manière importante des résultats, du rendement, des accomplissements et de l'évolution prévus qui sont formulés, implicitement ou explicitement, dans ces énoncés prospectifs.

Les risques liés aux énoncés prospectifs comprennent, notamment, les défis liés à la diminution de l'utilisation de chèques par les consommateurs, la dépendance du Fonds à l'égard d'un nombre limité de grandes institutions financières clientes ainsi qu'à l'accueil que celles-ci réservent à ses nouveaux programmes, les projets stratégiques entrepris par le Fonds dans le but d'atteindre ses objectifs financiers, la stabilité et la croissance des secteurs de l'immobilier, du crédit hypothécaire et du crédit en général, de même que la conjoncture générale des marchés, y compris la dynamique de l'économie et des taux d'intérêt ainsi que l'intérêt des investisseurs et la réglementation gouvernementale à l'égard des fiducies de revenu. Compte tenu de ces incertitudes, le lecteur est avisé de ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les projets, estimations, projections, convictions et opinions actuels de la direction, et Davis + Henderson ne s'engage aucunement à mettre à jour les énoncés prospectifs si les hypothèses qui sous-tendent ces projets, estimations, projections, convictions et opinions venaient à changer, à l'exception de ce qui est prévu par les lois applicables sur les valeurs mobilières.

AUTRES RENSEIGNEMENTS

D'autres renseignements relatifs au Fonds, y compris ceux figurant dans la plus récente notice annuelle qu'il a déposée, peuvent être consultés sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

    
    BILANS CONSOLIDÉS

    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                                       30 juin   31 décembre
                                                          2010          2009
    -------------------------------------------------------------------------

    ACTIF
    Actif à court terme :
      Trésorerie et équivalents de trésorerie             675 $       3 878 $
      Débiteurs                                        74 505        57 251
      Stocks                                            6 163         6 197
      Charges payées d'avance                           7 103         6 156
      Actif d'impôts futurs -
       tranche à court terme                            1 263         3 274
    -------------------------------------------------------------------------
                                                       89 709        76 756

    Actifs d'impôts futurs                             23 754        21 425
    Immobilisations                                    30 837        33 296
    Juste valeur des instruments dérivés                    -           456
    Actifs incorporels                                273 938       289 774
    Écart d'acquisition                               520 364       519 848

    -------------------------------------------------------------------------
                                                      938 602 $     941 555 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    PASSIF ET CAPITAUX PROPRES ATTRIBUABLES AUX PORTEURS DE PARTS

    Passif à court terme :
      Créditeurs et charges à payer                    72 661 $      72 274 $
      Distributions à payer aux porteurs de parts       8 161         8 161
      Produits reportés - tranche à court terme         6 677         7 028
    -------------------------------------------------------------------------
                                                       87 499        87 463

    Dette à long terme                                206 902       208 463
    Juste valeur des instruments dérivés                4 795         4 733
    Produits reportés - tranche à long terme            9 384         9 510
    Autres passifs à long terme                         8 133         7 161
    Passifs d'impôts futurs                            47 171        48 934
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      363 884       366 264
    Capitaux propres attribuables aux porteurs
     de parts
      Parts de fiducie                                595 859       595 859
      Déficit                                         (20 951)      (20 086)
      Cumul des autres éléments du
       résultat étendu                                   (190)         (482)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      574 718       575 291
    Engagements

    -------------------------------------------------------------------------
                                                      938 602 $     941 555 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Les notes afférentes aux états financiers consolidés en font partie
    intégrante.

    ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS

    (en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par part,
    non vérifié)

                                    Trimestres terminés   Semestres terminés
                                          les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits                       168 734 $   94 557 $  327 153 $  183 086 $
    Coût des ventes et charges
     d'exploitation                126 001     62 393    247 311    122 794
    Amortissement des
     immobilisations                 1 846      1 078      3 683      2 176
    -------------------------------------------------------------------------
                                    40 887     31 086     76 159     58 116

    Intérêts débiteurs               3 795      1 923      7 358      3 806
    Perte non réalisée (gain non
     réalisé) sur les instruments
     dérivés (montant net)           1 694     (1 069)       135       (878)
    Amortissement des actifs
     incorporels                     9 951      5 729     19 564     11 514
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant les
     impôts sur le bénéfice         25 447     24 503     49 102     43 674

    Charge (économie) d'impôts
     futurs                            416       (718)     1 003      (782)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                    25 031 $   25 221 $   48 099 $   44 456 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net par part,
     de base et dilué               0,4702 $   0,5739 $   0,9035 $   1,0116 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les notes afférentes aux états financiers consolidés en font partie
    intégrante.


    ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT ÉTENDU

    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                    Trimestres terminés   Semestres terminés
                                          les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net                    25 031 $   25 221 $   48 099 $   44 456 $

    Autres éléments du
     résultat étendu :
    Amortissement de l'ajustement
     à la valeur de marché des
     swaps de taux d'intérêt           103        136        292        272
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du résultat étendu        25 134 $   25 357 $   48 391 $   44 728 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les notes afférentes aux états financiers consolidés en font partie
    intégrante.


    ÉTATS CONSOLIDÉS DU DÉFICIT ET DU CUMUL DES AUTRES ÉLÉMENTS
    DU RÉSULTAT ÉTENDU

    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                    Trimestres terminés   Semestres terminés
                                          les 30 juin           les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Déficit
    Déficit au début de la période (21 500)$  (26 690)$  (20 086)$  (25 714)$
    Bénéfice net                    25 031     25 221     48 099     44 456
    Distributions                  (24 482)   (20 211)   (48 964)   (40 422)
    -------------------------------------------------------------------------
    Déficit à la fin de la période (20 951)   (21 680)   (20 951)   (21 680)
    -------------------------------------------------------------------------

    Cumul des autres éléments du
     résultat étendu
    Cumul des autres éléments du
     résultat étendu au début de
     la période                       (293)      (824)      (482)      (960)
    Autres éléments du résultat étendu
    Amortissement de l'ajustement à la
     valeur de marché des swaps de
     taux d'intérêt                    103        136        292        272
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul des autres éléments du
     résultat étendu à la fin de
     la période(1)                    (190)      (688)      (190)      (688)
    -------------------------------------------------------------------------
    Déficit et cumul des autres
     éléments du résultat étendu
     à la fin de la période        (21 141)$  (22 368)$  (21 141)$  (22 368)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Le cumul des autres éléments du résultat étendu se compose du montant
        net cumulatif des gains et des pertes qui étaient reportés avant le
        1er janvier 2007, date à laquelle le Fonds a cessé d'appliquer la
        comptabilité de couverture.

    Les notes afférentes aux états financiers consolidés en font partie
    intégrante.


    ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
    (en milliers de dollars canadiens, non vérifié)

                                    Trimestres terminés   Semestres terminés
                                          les 30 juin          les 30 juin
                                       2010       2009       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Trésorerie et équivalents de
     trésorerie liés aux activités
     suivantes :

    ACTIVITÉS D'EXPLOITATION
    Bénéfice net                    25 031 $   25 221 $   48 099 $   44 456 $
    Ajouter :
      Amortissement des
       immobilisations               1 846      1 078      3 683      2 176
      Amortissement des
       immobilisations compris
       dans le coût des ventes         364        313        717        623
      Amortissement des actifs
       incorporels                   9 951      5 729     19 564     11 514
      Amortissement de l'ajustement
       à la valeur de marché des
       swaps de taux d'intérêt         103        136        292        272
      Perte non réalisée (gain non
       réalisé) sur les instruments
       dérivés, montant net          1 694     (1 069)       135       (878)
      Charge (économie) d'impôts
       futurs                          416       (718)     1 003       (782)
    -------------------------------------------------------------------------
                                    39 405     30 690     73 493     57 381

    Augmentation des éléments
     hors trésorerie du
     fonds de roulement             (4 162)    (3 724)   (18 256)   (17 609)
    Variations des autres actifs
     et passifs d'exploitation       1 370        207      2 357        416
    -------------------------------------------------------------------------
                                    36 613     27 173     57 594     40 188
    -------------------------------------------------------------------------

    ACTIVITÉS DE FINANCEMENT
    Produit tiré de la
     dette à long terme             50 000          -     60 000          -
    Remboursement de la
     dette à long terme            (55 000)    (2 000)   (60 000)    (2 000)
    Frais d'émission de la
     dette à long terme             (2 564)         -     (2 564)         -
    Distributions payées aux
     porteurs de parts             (24 482)   (20 211)   (48 964)   (40 422)
    -------------------------------------------------------------------------
                                   (32 046)   (22 211)   (51 528)   (42 422)
    -------------------------------------------------------------------------

    ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT
    Dépenses liées aux
     immobilisations, aux actifs
     incorporels non liés à des
     acquisitions et aux contrats
     à long terme                   (5 293)    (2 491)    (9 269)    (6 854)
    Acquisition d'entreprises et
     ajustements liés à des
     acquisitions                        -        103          -        163
    -------------------------------------------------------------------------
                                    (5 293)    (2 388)    (9 269)    (6 691)
    -------------------------------------------------------------------------

    Augmentation (diminution) de la
     trésorerie et des équivalents
     de trésorerie au cours
     de la période                    (726)     2 574     (3 203)    (8 925)
    Trésorerie et équivalents de
     trésorerie au début
     de la période                   1 401        567      3 878     12 066
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de
     trésorerie à la fin
     de la période                     675 $    3 141 $      675 $    3 141 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Information supplémentaire :
      Intérêts payés en espèces      2 337 $    1 617 $    5 405 $    2 717 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les notes afférentes aux états financiers consolidés en font partie
    intégrante.


    Notes to consolidated financial statement (partie coupée)

    INFORMATIONS FINANCIÈRES SUPPLÉMENTAIRES

    Résultats d'exploitation consolidés par période
    -------------------------------------------------------------------------
                       Trimestre  Trimestre  Trimestre  Trimestre  Trimestre
                      terminé le terminé le terminé le terminé le terminé le
    (en milliers de           30         31         31         30         30
     dollars canadiens,     juin       mars   décembre  septembre       juin
     non vérifié)           2010       2010       2009       2009       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits            168 734 $  158 419 $  156 215 $  142 463 $   94 557 $
    Charges             125 637    120 957    119 671    104 879     62 080
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)             43 097     37 462     36 544     37 584     32 477

    Amortissement des
     immobilisations et
     des actifs incorporels
     non liés à des
     acquisitions         5 003      4 706      4 551      4 530      3 679
    Intérêts débiteurs    3 692      3 374      3 326      2 681      1 787
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté(1)   34 402     29 382     28 667     30 373     27 011

    Amortissement de
     l'ajustement à la
     valeur de marché
     des swaps de
     taux d'intérêt         103        189        103        103        136
    Perte non réalisée
     (gain non réalisé)
     sur les instruments
     dérivés,
     montant net(2)       1 694     (1 559)    (1 620)    (1 647)    (1 069)
    Charge (économie)
     d'impôts futurs        416        587     (2 747)     1 018       (718)
    Amortissement des
     actifs incorporels
     liés à des
     acquisitions         7 158      7 097      7 330      5 942      3 441
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net         25 031 $   23 068 $   25 601 $   24 957 $   25 221 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Flux de trésorerie
     d'exploitation      36 613 $   20 981 $   40 575 $   38 959 $   27 173 $
    Variation des
     éléments hors
     trésorerie du
     fonds de roulement
     et d'autres
     éléments(3)          2 792     13 107     (7 356)    (4 056)     3 517
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     d'exploitation
     ajustés             39 405     34 088     33 219     34 903     30 690

    Déduire :
      Dépenses liées aux
       actifs et paiements
       sur contrats(4)    5 293      3 976      5 133      2 818      2 491

    -------------------------------------------------------------------------

    Flux de trésorerie
     ajustés après les
     dépenses liées aux
     actifs et les
     paiements sur
     contrats             34 112     30 112     28 086     32 085     28 199

    Distributions payées
     aux porteurs de
     parts                24 482     24 482     24 482     23 058     20 211
    -------------------------------------------------------------------------
                           9 630      5 630      3 604      9 027      7 988

    Flux de trésorerie
     liés aux autres
     activités de
     financement          (7 564)     5 000     (6 000)    (5 569)    (2 000)
    Juste valeur des
     parts de fiducie
     émises                    -          -          -    119 394          -
    Juste valeur des
     acquisitions              -          -     (1 449)  (129 682)       103
    Variations des éléments
     hors trésorerie du
     fonds de roulement
     et d'autres
     éléments(3)          (2 792)   (13 107)     7 356      4 056     (3 517)
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation (diminution)
     de la trésorerie
     et des équivalents
     de trésorerie pour
     la période             (726)$   (2 477)$    3 511 $   (2 774)$   2 574 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Le BAIIA et le bénéfice ajusté sont des mesures non conformes aux
        PCGR. Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures non conformes
        aux PCGR" pour obtenir une description plus détaillée de ces termes.
    (2) L'Entreprise conclut des contrats dérivés visant à fixer les taux
        d'intérêt et les taux de change s'appliquant à une portion
        substantielle, respectivement, de l'encours de sa dette bancaire et
        de ses opérations sur devises, qui sont relativement mineures. Ces
        instruments dérivés ne sont pas admissibles à la comptabilité de
        couverture aux fins de la comptabilité et, par conséquent, toute
        variation de la juste valeur de ces contrats est imputée aux
        résultats. Tant que l'Entreprise n'annule pas ses contrats dérivés
        avant leur échéance, les montants représenteront un gain ou une perte
        hors trésorerie non réalisé qui fera par la suite l'objet d'une
        reprise dans les résultats. Par le passé, la Société a conservé ses
        contrats dérivés jusqu'à leur échéance.
    (3) Les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement
        ainsi que de certains autres éléments du bilan n'ont pas été prises
        en compte dans le calcul des flux de trésorerie d'exploitation
        ajustés afin de ne pas tenir compte de l'incidence des écarts
        temporaires dans les encaissements et les débours, écarts qui ont
        généralement tendance à se résorber d'eux-mêmes mais qui peuvent
        varier fortement d'un trimestre à l'autre, et pour ne pas tenir
        compte de certains paiements liés à l'acquisition et aux activités de
        restructuration connexes inscrits dans le cadre de l'acquisition. Il
        y a lieu de se reporter à la rubrique "Variations des éléments hors
        trésorerie du fonds de roulement et d'autres éléments" pour une
        description plus détaillée.
    (4) Les dépenses en immobilisations se composent à la fois des dépenses
        d'investissement de maintien et des dépenses d'investissement de
        croissance. Le Fonds définit les dépenses d'investissement de
        maintien comme les dépenses en immobilisations nécessaires au
        maintien de la capacité de production actuelle de l'Entreprise ou, de
        manière générale, à l'amélioration de son efficience. Les dépenses
        d'investissement de croissance sont définies par le Fonds comme étant
        les dépenses en immobilisations qui augmentent la capacité de
        production de l'Entreprise et qui, selon des attentes raisonnables,
        devraient contribuer à accroître les flux de trésorerie.


    -------------------------------------------------------------------------
                       Trimestre  Trimestre  Trimestre  Trimestre  Trimestre
                      terminé le terminé le terminé le terminé le terminé le
                              30         31         31         30         30
    (en dollars canadiens,  juin       mars   décembre  septembre       juin
     non vérifié)           2010       2010       2009       2009       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté
     par part, de base
     et dilué            0,6462 $   0,5519 $   0,5385 $   0,6002 $   0,6146 $
    Bénéfice net par
     part, de base et
     dilué               0,4702 $   0,4333 $   0,4809 $   0,4931 $   0,5739 $
    Flux de trésorerie
     d'exploitation
     ajustés             0,7402 $   0,6403 $   0,6240 $   0,6897 $   0,6983 $
    Flux de trésorerie
     ajustés après les
     dépenses en
     immobilisations
     et les paiements
     sur contrats        0,6408 $   0,5657 $   0,5276 $   0,6340 $   0,6417 $
    Distributions payées
     aux porteurs
     de parts            0,4599 $   0,4599 $   0,4599 $   0,4599 $   0,4599 $
    Distributions
     déclarées au cours
     de la période       0,4599 $   0,4599 $   0,4599 $   0,4599 $   0,4599 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bilans consolidés condensés

    -------------------------------------------------------------------------
    (en milliers de          30         31         31         30         30
     dollars canadiens,    juin       mars   décembre  septembre       juin
     non vérifié)          2010       2010       2009       2009       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et
     équivalents
     de trésorerie          675 $    1 401 $    3 878 $      367 $    3 141 $
    Autres actifs
     à court terme       89 034     88 247     72 878     85 242     30 078
    Immobilisations et
     autres actifs
     à long terme        54 591     52 848     55 177     61 122     24 121
    Actifs incorporels  273 938    279 663    289 774    293 623    136 905
    Écart d'acquisition 520 364    522 482    519 848    516 374    457 636

    -------------------------------------------------------------------------
                        938 602 $  944 641 $  941 555 $  956 728 $  651 881 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Créditeurs et autres
     passifs à court
     terme               87 499 $  159 873 $   87 463 $   93 385 $   36 745 $
    Autres passifs
     à long terme        69 483     66 942     70 338     75 165     15 691
    Dette à
     long terme         206 902    143 760    208 463    214 109    145 470
    Capitaux propres
     attribuables aux
     porteurs de parts  574 718    574 066    575 291    574 069    453 975

    -------------------------------------------------------------------------
                        938 602 $  944 641 $  941 555 $  956 728 $  651 881 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Historiques des distributions
    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Distributions par part(1)
    Mois                       2010      2009      2008      2007      2006
    -------------------------------------------------------------------------
    Janvier                  0,1533 $  0,1533 $  0,1430 $  0,1280 $  0,1220 $
    Février                  0,1533    0,1533    0,1430    0,1280    0,1220
    Mars                     0,1533    0,1533    0,1430    0,1320    0,1250
    Avril                    0,1533    0,1533    0,1430    0,1320    0,1250
    Mai                      0,1533    0,1533    0,1533    0,1320    0,1250
    Juin                     0,1533    0,1533    0,1533    0,1320    0,1250
    Juillet                            0,1533    0,1533    0,1320    0,1250
    Août                               0,1533    0,1533    0,1320    0,1250
    Septembre                          0,1533    0,1533    0,1320    0,1250
    Octobre                            0,1533    0,1533    0,1320    0,1250
    Novembre(2)                        0,1533    0,1533    0,3430    0,1280
    Décembre(3)                        0,1533    0,1933    0,1430    0,1280
    -------------------------------------------------------------------------
                             0,9198 $  1,8396 $  1,8384 $  1,7980 $  1,5000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Distributions par part(1)
    Mois                       2005      2004      2003      2002      2001
    -------------------------------------------------------------------------
    Janvier                  0,1200 $  0,1150 $  0,1117 $  0,1083 $  - $
    Février                  0,1200    0,1150    0,1117    0,1083    -
    Mars                     0,1200    0,1168    0,1117    0,1083    -
    Avril                    0,1200    0,1168    0,1133    0,1083    -
    Mai                      0,1200    0,1168    0,1133    0,1083    -
    Juin                     0,1200    0,1168    0,1133    0,1083    -
    Juillet                  0,1200    0,1168    0,1133    0,1117    -
    Août                     0,1220    0,1168    0,1133    0,1117    -
    Septembre                0,1220    0,1168    0,1133    0,1117    -
    Octobre                  0,1220    0,1168    0,1150    0,1117    -
    Novembre(2)              0,1220    0,1200    0,1150    0,1117    -
    Décembre(3)              0,1220    0,1200    0,1150    0,1117    0,0427

    -------------------------------------------------------------------------
                             1,4500 $  1,4044 $  1,3599 $  1,3200 $  0,0427 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les distributions mensuelles sont faites aux porteurs de parts déjà
        inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois et sont versées dans
        les 31 jours suivant la fin de chaque mois.
    (2) Les distributions déclarées pour novembre 2007 comprenaient une
        distribution supplémentaire de 0,20 $ par part qui a été payée le 30
        novembre 2007 aux porteurs de parts inscrits le 15 novembre 2007.
    (3) Les distributions versées en 2001 l'ont été pour la période de douze
        jours civils à compter du 20 décembre 2001 jusqu'au 31 décembre 2001.
        Les distributions déclarées pour décembre 2008 comprenaient une
        distribution supplémentaire autre qu'en espèces de 0,04 $ par part
        qui a été payée le 31 décembre 2008 aux porteurs de parts inscrits le
        31 décembre 2008.


    Ventilation des distributions à des fins fiscales

    -------------------------------------------------------------------------
                             2010       2009      2008      2007       2006

    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu de dividendes      0,0 %      0,0 %     0,0 %     0,0 %      0,0 %
    Autres revenus          100,0 %    100,0 %   100,0 %   100,0 %    100,0 %
    Remboursement de
     capital                  0,0 %      0,0 %     0,0 %     0,0 %      0,0 %

    -------------------------------------------------------------------------
                            100,0 %    100,0 %   100,0 %   100,0 %    100,0 %
    -------------------------------------------------------------------------


    ---------------------------------------------------------------
                             2005       2004      2003      2002

    ---------------------------------------------------------------
    Revenu de dividendes      0,0 %     15,0 %     19,5 %     16,9 %
    Autres revenus           91,6 %     75,2 %     69,5 %     71,5 %
    Remboursement de
     capital                  8,4 %      9,8 %     11,0 %     11,6 %

    -------------------------------------------------------------------------
                            100,0 %    100,0 %    100,0 %    100,0 %
    -------------------------------------------------------------------------

    La ventilation des distributions à des fins fiscales pour 2010
    présentée ci-dessus correspond à une estimation fondée sur le total des
    distributions prévues pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010.



    Autres données
    (en milliers, sauf les montants par parts)

                                                          Nombre de
                 Fourchette du cours des parts             parts en   Capita-
                        (TSX : "DHF.UN")         Volume circulation  lisation
                 ---------------------------  quotidien    à la fin  à la fin
    Trimestre     Haut        Bas    Clôture      moyen    du trim.  du trim.
    -------------------------------------------------------------------------
    2010 - T2    18,46      15,16      16,58        118     53 233   882 609
         - T1    18,00      15,59      17,71        161     53 233   942 763
    2009 - T4    16,92      14,05      16,92        177     53 233   900 709
         - T3    14,99      12,25      14,90        182     53 233   793 177
         - T2    14,29      11,51      12,25        126     43 947   538 348
         - T1    16,76      10,40      11,92        104     43 947   523 846
    2008 - T4    17,15      10,30      16,79        117     43 947   737 867
         - T3    16,40      13,50      15,47         93     43 947   679 857
         - T2    17,85      15,53      15,58         83     43 947   684 691
         - T1    21,75      15,77      17,19        107     43 947   755 445
    2007 - T4    22,00      18,75      21,00         98     43 947   922 883
         - T3    20,10      17,14      19,80         78     43 947   870 146
         - T2    19,79      16,30      19,31         90     43 947   848 613
         - T1    17,19      15,00      16,60         87     43 947   729 517
    2006 - T4    19,80      13,80      15,46        143     43 947   679 417
         - T3    19,49      17,21      19,19         96     43 947   843 339
         - T2    21,99      16,99      17,70        100     43 947   777 858
         - T1    23,18      19,50      21,50         61     37 921   815 297
    2005 - T4    24,00      16,32      23,19         92     37 921   879 383
         - T3    24,07      19,50      21,19         88     37 921   803 542
         - T2    22,85      19,58      20,92         61     37 921   793 303
         - T1    23,25      19,65      22,00         67     37 921   834 257
    2004 - T4    23,25      18,80      22,70         81     37 921   860 802
         - T3    19,62      16,75      19,45         58     37 921   737 559
         - T2    19,34      15,05      18,00         93     37 921   682 574
         - T1    19,40      16,71      19,40         92     37 921   735 663
    2003 - T4    17,50      15,10      17,45         67     37 921   661 718
         - T3    15,65      14,52      15,30         99     37 921   580 188
         - T2    15,20      12,91      15,00         82     37 921   568 812
         - T1    13,69      12,48      12,94         92     37 921   490 695
    2002 - T4    13,25      11,22      12,86        139     37 921   487 661
         - T3    12,13      10,45      12,10        165     37 921   458 842
         - T2    11,25      10,00      10,95        176     37 921   415 233
         - T1    11,20      10,11      10,51        149     18 955   199 217
    -------------------------------------------------------------------------
    

À propos de Davis + Henderson

Davis + Henderson est un important fournisseur de solutions au secteur des services financiers. Fondée en 1875, la Société met à la disposition de ses clients qui offrent des comptes de chèques et de cartes de crédit de même que des produits de crédit à la consommation, de crédit commercial et de crédit à la location des programmes novateurs, des produits technologiques et des services commerciaux technologiques. Le Fonds de revenu Davis + Henderson est inscrit à la Bourse de Toronto sous le symbole DHF.UN. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les documents d'information déposés par le Fonds de revenu Davis + Henderson auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières, veuillez consulter le site Web de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

%SEDAR: 00017092EF C7060

SOURCE Société DH

Renseignements : Renseignements: Bob Cronin, chef de la direction, Société en commandite Davis + Henderson, 416-696-7700, poste 5301, bob.cronin@dhltd.com; Brian Kyle, chef des finances, Société en commandite Davis + Henderson, 416-696-7700, poste 5690, brian.kyle@dhltd.com

Profil de l'entreprise

Société DH

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.