David Baazov, président du conseil et chef de la direction d'Amaya, prend un congé volontaire; Dave Gadhia est nommé président du conseil par intérim et Rafi Ashkenazi est nommé chef de la direction par intérim

MONTRÉAL, le 29 mars 2016 /CNW/ - Amaya Inc. (NASDAQ : AYA; TSX : AYA) a annoncé aujourd'hui que son président du conseil et chef de la direction, David Baazov, prend un congé payé de la société pour une durée indéfinie, avec prise d'effet hier. M. Baazov prend ce congé volontairement afin de se concentrer sur l'offre qu'il veut présenter pour acquérir Amaya et pour éviter toute distraction à la société pendant qu'il répond à certaines allégations formulées contre lui par l'Autorité des marchés financiers (AMF), l'autorité en valeurs mobilières du Québec. M. Baazov continuera d'occuper un poste d'administrateur auprès d'Amaya.

Le conseil a nommé Divyesh (Dave) Gadhia, à titre de président du conseil par intérim, ainsi que Rafi Ashkenazi, à titre de chef de la direction par intérim. M. Gadhia est administrateur d'Amaya depuis 2010, l'administrateur principal indépendant du conseil ainsi que le président du comité spécial des administrateurs indépendants créé le 1er février 2016 pour étudier toute proposition que M. Baazov pourrait présenter, ainsi que les autres solutions pouvant s'offrir à Amaya. Auparavant, M. Gadhia était chef de la direction et vice-président directeur du conseil de Gateway Casinos & Entertainment Limited de 1992 à 2010, où il était chargé des initiatives stratégiques, des questions réglementaires et des relations avec les gouvernements.

M. Ashkenazi est actuellement chef de la direction de Rational Group, l'entreprise en exploitation d'Amaya qui comprend les marques PokerStars et Full Tilt. Avant de devenir chef de la direction de Rational Group à la fin de 2015, M. Ashkenazi, haut dirigeant expérimenté de l'industrie du jeu, était vice-président principal de la stratégie chez Amaya, en 2015, et chef de l'exploitation du Rational Group, de janvier 2013 jusqu'au début de 2015, chargé de tous les produits orientés clients et des fonctions administratives de PokerStars et de Full Tilt, notamment la commercialisation, le soutien la clientèle, la gestion des salles de poker, la gestion des TI, le traitement des paiements et la sécurité, ainsi que l'intégrité du jeu. Avant de travailler auprès de Rational Group, M. Ashkenazi était chef de l'exploitation chez Playtech, société mondiale de ludiciels.

Mise à jour au sujet de l'AMF
Le 23 mars 2016, Amaya a annoncé que l'AMF avait accusé M. Baazov d'avoir facilité des opérations alors qu'il était en possession d'information privilégiée, d'avoir influé ou tenté d'influer sur le cours des titres d'Amaya et d'avoir communiqué de l'information privilégiée.

Après cette annonce, le conseil a été mis au courant d'une décision du Bureau de décision et de révision, le tribunal administratif au Québec qui entend certaines des demandes de l'AMF, faisant état d'autres enquêtes de l'AMF sur le comportement allégué de M. Baazov et de tiers, mais qui dépassent le cadre des accusations et de l'enquête interne mentionnées dans l'annonce d'Amaya du 23 mars. Bien qu'aucune de ces allégations n'ait été confirmée, le conseil les considère comme graves, et a élargi le mandat du comité spécial pour que celui-ci enquête sur ces autres questions.

Mise à jour au sujet du comité spécial
M. Baazov a récemment avisé Amaya qu'il a toujours l'intention de présenter une offre visant l'acquisition de la société. Plus tôt ce mois-ci, Amaya a conclu une convention avec M. Baazov faisant état des modalités suivant lesquelles lui-même, ainsi que ses coinvestisseurs et spécialistes financiers, pourront avoir accès à certains renseignements confidentiels sur la société relativement à l'offre qu'il a l'intention de présenter. Jusqu'ici, Amaya n'a reçu aucune offre de la part de M. Baazov.

Nous l'avons déjà annoncé, le comité spécial s'est vu confier un mandat vaste pour étudier toutes les propositions que pourrait lui présenter M. Baazov, ainsi que les autres solutions pouvant s'offrir à Amaya. À cet égard, le comité spécial avait, avant que des accusations soient portées par l'AMF contre M. Baazov, donner des directives à Barclays Capital Canada Inc., son conseiller financier, afin qu'elle commence à communiquer avec les autres parties qui pourraient être intéressées par une opération mettant en jeu Amaya. Le comité spécial négocie actuellement des ententes avec certaines de ces parties relativement aux modalités suivant lesquelles elles pourraient avoir accès aux renseignements confidentiels sur la société.

Nous l'avons déjà annoncé, le comité spécial a aussi retenu les services de Moelis & Company, à titre d'évaluateur, pour préparer une évaluation officielle des titres d'Amaya, tel que cela est exigé en vertu des lois en valeurs mobilières canadiennes applicables, si Amaya conclut une entente de vente avec M. Baazov. Cette évaluation serait incluse dans une circulaire qui serait distribuée aux actionnaires dans le cadre de l'offre, s'il y a lieu, présentée par M. Baazov.

Le comité spécial n'a pas encore décidé si la vente d'Amaya est dans l'intérêt fondamental ou non de la société à ce moment-ci. Le comité spécial étudiera toute offre que M. Baazov présente et toute déclaration d'intérêt de tiers au moment où ces offres ou déclarations seront présentées. Le comité spécial continuera aussi d'étudier les autres solutions s'offrant à Amaya et, poursuivra, notamment la mise en œuvre de son plan commercial actuel en tant que société ouverte. 

Déclaration de M. Baazov
M. Baazov a fait la déclaration suivante : « Comme toujours, je tiens à faire ce qu'il y a de mieux pour Amaya et toutes ses parties intéressées. Je crois qu'en quittant mon poste à court terme, la société et sa direction auront moins de distractions, et je pourrai contester vigoureusement les allégations dont je suis la cible et poursuivre mon offre visant l'acquisition de la société. » 

À propos d'Amaya
Amaya est un fournisseur de premier plan de produits et de services fondés sur la technologie dans le secteur du jeu et du divertissement interactif mondial. Amaya est propriétaire d'entreprises et de marques grand public dans le domaine du jeu et dans des domaines connexes comme PokerStars, Full Tilt, BetStars, StarsDraft, European Poker Tour, PokerStars Caribbean Adventure, Latin American Poker Tour et Asia Pacific Poker Tour. Ces marques sont commercialisées auprès de plus de 100 millions de clients inscrits au total à l'échelle mondiale et forment collectivement la plus grande entreprise de poker à l'échelle mondiale, qui englobe des jeux et des tournois de poker en ligne, des compétitions de poker en direct, des salles de poker portant ces marques dans des casinos importants de grandes villes du monde entier, ainsi que des émissions de poker destinées à être diffusées à la télévision et sur le Web. Par l'intermédiaire de certaines de ces marques, Amaya offre également des produits de jeu non liés au poker, dont des jeux de casino, de paris sportifs et de ligues sportives imaginaires d'un jour. Amaya a obtenu divers permis ou approbations à l'égard de produits de jeu et de produits liés au jeu dans le monde entier, notamment du Royaume‑Uni, de l'Italie, de la France, de l'Espagne, de l'Estonie, de la Belgique, du Danemark, de la Bulgarie, de la Grèce, de l'Irlande, de la Roumanie, de l'Île de Man, de la République de Malte, de l'État du Schleswig‑Holstein en Allemagne, des provinces de Québec et d'Ontario au Canada et de l'État du New Jersey aux États‑Unis.

Énoncés prospectifs
Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs (forward-looking statements) au sens de la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et de la législation en valeurs mobilières applicable, qui portent notamment sur les intentions du chef de la direction d'Amaya, certaines opérations futures possibles et certaines attentes et projections concernant des poursuites. On reconnaît souvent, mais pas toujours, les énoncés prospectifs à l'emploi de mots comme « prévoir », « proposer », « planifier », « continuer », « estimer », « s'attendre à », « pouvoir », « projeter », « prédire », « éventuel », « cible », « avoir l'intention de », « devoir », « croire », « objectif » et « continu » et d'expressions similaires renvoyant à des périodes futures, utilisés à la forme positive ou négative, et au fait que ces énoncés ne portent pas strictement sur des faits historiques ou actuels. Ces énoncés, sauf sont ceux basés sur des faits historiques, sont fondés sur les attentes actuelles de la direction et sont assujettis à un certain nombre de risques, d'incertitudes et d'hypothèses, notamment la conjoncture des marchés et de l'économie, les perspectives ou occasions commerciales, les plans et stratégies futurs, les projections, les développements technologiques, les événements et tendances prévus et les modifications apportées à la réglementation qui nous touchent et touchent nos clients et nos secteurs d'activité. Bien qu'Amaya et la direction estiment que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs soient raisonnables et fondées sur des hypothèses et estimations raisonnables, rien ne garantit que ces hypothèses ou estimations sont exactes ou que ces attentes se matérialiseront. De par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et des éventualités d'ordre commercial, économique et concurrentiel importants qui pourraient faire en sorte que les événements réels diffèrent sensiblement de ceux dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont mentionnés à la rubrique « Facteurs de risque et incertitudes » de la notice annuelle d'Amaya pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 et aux rubriques « Facteurs de risque et incertitudes » et « Limites des mesures clés et des autres données » de son rapport de gestion pour les périodes closes le 31 décembre 2015, qui sont tous deux affichés sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov et sur le site Web d'Amaya, à www.amaya.com et dans d'autres documents qu'Amaya a déposés et pourrait déposer auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières compétentes dans l'avenir. Les investisseurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont valides à la date des présentes, et Amaya décline toute obligation de les corriger ou de les mettre à jour pour tenir compte, notamment, de nouveaux renseignements ou d'événements futurs, sauf si les lois applicables l'y obligent.

SOURCE Amaya Inc.

Renseignements : Relations avec les investisseurs : Tim Foran, +1 416 545‑1325, ir@amaya.com; Relations avec les médias : Eric Hollreiser, press@amaya.com.

LIENS CONNEXES
http://www.amaya.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.