DARZALEX™ (daratumumab) est le premier anticorps monoclonal humain anti-CD38 approuvé par Santé Canada pour le traitement du myélome multiple

Une nouvelle option thérapeutique importante pour les patients atteints d'un myélome multiple ayant reçu au moins trois traitements antérieurs

TORONTO, le 30 juin 2016 /CNW/ - Janssen Inc. a annoncé aujourd'hui que Santé Canada a émis un avis de conformité avec conditions (AC-C) pour l'emploi de DARZALEX (daratumumab) dans le traitement des patients atteints d'un myélome multiple ayant déjà reçu au moins trois traitements antérieurs, dont un inhibiteur du protéasome (IP) et un agent immunomodulateur (IMiD), ou dont la maladie est réfractaire à un IP et à un IMiD. Santé Canada a approuvé ce produit à condition que Janssen mène des essais de confirmation afin de vérifier le bienfait clinique procuré par DARZALEX™1

Le myélome multiple est un cancer du sang incurable qui peut être très difficile à traiter. La plupart des patients subissent une rechute ou deviennent résistants aux traitements de référence. Voilà pourquoi l'approbation de nouvelles options de traitement est si importante2,3. DARZALEX est le premier représentant de la classe des anticorps monoclonaux entièrement humains ciblant la CD38 (une protéine fortement exprimée à la surface des cellules de myélome multiple).4 DARZALEX inhibe la croissance des cellules tumorales exprimant la protéine CD38 et pourrait utiliser de multiples fonctions effectrices, entraînant la mort des cellules tumorales par médiation immunitaire. 

« Le myélome multiple est une maladie extrêmement difficile à traiter.  Même si des percées thérapeutiques ont été réalisées au fil des ans, nous avons toujours désespérément besoin de nouvelles options de traitement », dit le Dr Richard LeBlanc, hématologue et oncologue médical, Hôpital Maisonneuve-Rosemont affilié à l'Université de Montréal*. « D'après les résultats des études cliniques, DARZALEX constitue une nouvelle option de traitement sûre et efficace pour les patients. »

La politique sur les AC-C vise à permettre l'accès à de nouveaux médicaments prometteurs pour les patients atteints d'une maladie ou d'une affection grave, mettant la vie en danger ou sévèrement débilitante pour laquelle aucun médicament n'est actuellement mis en marché au Canada ou pour lesquels une augmentation significative de l'efficacité ou une diminution significative du risque a été démontrée comparativement à un médicament existant mis en marché au Canada5. L'autorisation de mise en marché avec conditions de DARZALEXrepose sur le paramètre principal d'évaluation de l'efficacité (le taux de réponse global) démontrée dans l'étude de phase II à un seul groupe SIRIUS. Ces résultats ont été publiés dans la revue The Lancet en 2016. L'étude regroupait des patients atteints d'un myélome multiple ayant déjà reçu au moins trois traitements antérieurs, dont un inhibiteur du protéasome (IP) et un agent immunomodulateur (IMiD), ou dont la maladie est réfractaire à un IP et à un IMiD6. Selon les données obtenues, DARZALEX permet d'obtenir un taux de réponse global de 29 % et offre un profil d'innocuité tolérable chez ces patients ayant reçu de nombreux traitements antérieurs.7

L'approbation a également été appuyée par des données tirées d'autres études, y compris l'étude GEN501 (étude de phase I/ II ouverte, multicentrique et à deux volets sur la monothérapie) publiée en septembre 2015 dans la revue The New England Journal of Medicine. Cette étude regroupait des patients atteints d'un myélome multiple récidivant ou réfractaire à au moins deux traitements antérieurs différents, dont un IMiD, un IP, une chimiothérapie et une greffe autologue de cellules souches. D'après cette étude, DARZALEX a un profil d'innocuité tolérable; il permet d'obtenir, à une dose de 16 mg/kg, un taux de réponse global de 36 % et des réponses qui s'intensifient au fil du temps8.

« La réalité, c'est que le myélome multiple est un cancer incurable. Malgré les progrès réalisés en matière de traitement, la plupart des patients subissent une rechute ou deviennent résistants aux traitements offerts », dit Aldo Del Col, cofondateur et président, Myélome Canada. « C'est une triste réalité, et les patients finissent par être à court d'options. Pour le nombre croissant de Canadiens aux prises avec le myélome, cette observation offre l'espoir de nouvelles options thérapeutiques urgemment nécessaires, qui amélioreront leurs résultats et leur offriront une meilleure qualité de vie. Les patients se réjouissent par rapport à l'approbation de DARZALEX : ce médicament représente pour eux une nouvelle option de traitement efficace. »

En août 2012, Janssen Biotech, Inc. et Genmab A/S ont signé une entente mondiale en vertu de laquelle Janssen détient la licence exclusive pour développer, fabriquer et commercialiser DARZALEX.

À propos du myélome multiple
Le myélome multiple est le type le plus courant de prolifération plasmocytaire maligne9 et se caractérise par une prolifération excessive de cellules plasmatiques10. Au Canada, on estime qu'il y a eu 2 700 nouveaux cas en 2015 ainsi que 1 400 décès associés à cette maladie11.  Alors que certains patients atteints d'un myélome multiple ne présentent aucun symptôme, la plupart des patients reçoivent le diagnostic sur la base des symptômes, qui peuvent comprendre des douleurs ou fractures osseuses, une diminution du nombre de cellules sanguines, un taux élevé de calcium dans le sang et des troubles rénaux12.

À propos de DARZALEX (daratumumab)
DARZALEX est le premier anticorps monoclonal anti-CD38 à être approuvé pour le traitement du myélome multiple. Il se lie à la CD38, une protéine fortement exprimée à la surface des cellules de myélome multiple13. DARZALEX™ induit la mort des cellules tumorales par lyse cellulaire, grâce à divers modes d'action par médiation immunitaire, incluant une cytotoxicité dépendante du complément, une cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante des anticorps et une phagocytose cellulaire dépendante des anticorps14.  DARZALEX™ a aussi démontré des effets immunomodulateurs, comme l'augmentation des nombres de lymphocytes T CD4+ et CD8+, susceptibles de contribuer à la réponse clinique. 15

Les réactions liées à la perfusion ont été les EILT (événements indésirables liés au traitement) le plus fréquemment observés. Elles sont survenues chez 48 % des patients traités à 16 mg/kg. Presque toutes les réactions liées à la perfusion (95 pour cent) sont survenues lors de la première perfusion et ont été principalement de grade 1 ou 216.  Des réactions graves liées à la perfusion ont été observées chez 3 pour cent des patients; elles comprenaient le bronchospasme, la dyspnée, l'hypoxie et l'hypertension17.

Les autres EILT fréquemment signalés (incidence d'au moins 20 pour cent) comprenaient les suivants : fatigue, nausées, dorsalgie, pyrexie, toux, anémie, neutropénie, thrombopénie et infection des voies respiratoires supérieures.18 Quatre pour cent des patients ont arrêté le traitement en raison d'un EILT19. Les EILT graves les plus fréquents (au moins 2 pour cent) étaient la pneumonie (6 pour cent), une détérioration générale de l'état de santé, l'hypercalcémie et la pyrexie (3 pour cent chacun), une incompatibilité à l'épreuve de compatibilité croisée et le zona (2 pour cent chacun)20.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur DARZALEX, consultez le site Web www.janssen.com/canada/fr.

À propos de Janssen Pharmaceutical Companies
Chez Janssen Pharmaceutical Companies of Johnson & Johnson, nous travaillons dans le but de créer un monde sans maladies.  Transformer des vies - en découvrant de nouvelles et de meilleures façons de prévenir, traiter et guérir les maladies et d'arrêter leur progression - est ce qui nous inspire. Nous réunissons les plus brillants esprits et nous nous consacrons à la science la plus prometteuse. Nous sommes Janssen. Nous collaborons avec le monde entier pour la santé de tous ses habitants. Apprenez-en plus à l'adresse www.janssen.com/canada/fr. Suivez-nous sur Twitter (@JanssenCanada).

* Le Dr LeBlanc n'a pas été rémunéré pour un travail de presse. Il a été payé à titre de consultant pour Janssen Inc.

Références :
________________________________
1 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
2 Kumar SK et al. Improved survival in multiple myeloma and the impact of novel therapies. Blood 2008;111:2516-20.
3 Turesson I et al. Patterns of improved survival in patients with multiple myeloma in the twenty-first century: a population-based study. J Clin Oncol 2010;28: 830-34.
4 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
5 Santé Canada. « Ligne directrice : Avis de conformité avec conditions (AC-C) ». En ligne à l'adresse : http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/applic-demande/guide-ld/compli-conform/noccg_accd-fra.php. Consulté en septembre 2015.
6 Lonial S et al. Daratumumab monotherapy in patients with treatment-refractory multiple myeloma (SIRIUS): an open-label, randomised, phase 2 trial. The Lancet. Volume 387, numéro 10027, 9-15 avril 2016, p. 1551-60. En ligne à l'adresse : http://thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(15)01120-4/fulltext. Consulté en mai 2016.
7 Lonial S et al. Daratumumab monotherapy in patients with treatment-refractory multiple myeloma (SIRIUS): an open-label, randomised, phase 2 trial. The Lancet. Volume 387, numéro 10027, 9-15 avril 2016, p. 1551-60. En ligne à l'adresse : http://thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(15)01120-4/fulltext. Consulté en mai 2016.
8 Lokhorst HM et al. New England Journal of Medicine, "Targeting CD38 with Daratumumab Monotherapy in Multiple Myeloma." 24 septembre, 2015DOI: 10.1056/NEJMoa1506348. En ligne à l'adresse : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1506348. Consulté en septembre 2015.
9 Société canadienne du cancer. « Types de myélome multiple ». En ligne à l'adresse : http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/multiple-myeloma/multiple-myeloma/types-of-multiple-myeloma/?region=on. Consulté en septembre 2015.
10 American Cancer Society. « Multiple Myeloma Overview » http://www.cancer.net/cancer-types/multiple-myeloma/overview. Consulté en juin 2015.
11 Société canadienne du cancer. « Statistiques canadiennes sur le cancer 2015 ». En ligne à l'adresse : http://www.cancer.ca/~/media/cancer.ca/CW/cancer%20information/cancer%20101/Canadian%20cancer%20statistics/Canadian-Cancer-Statistics-2015-FR.pdf. Consulté en septembre 2015.
12 Société canadienne du cancer. « Signes et symptômes du myélome multiple ». En ligne à l'adresse : http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/multiple-myeloma/signs-and-symptoms/?region=on. Consulté en septembre 2015.
13 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
14 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
15 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
16 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
17 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
18 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
19 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]
20 [Monographie de DARZALEX, Janssen Inc., 29 juin 2016]

Mise en garde concernant les énoncés prévisionnels
Ce communiqué de presse contient des énoncés prévisionnels (forward-looking statements), tels que définis par la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 au sujet des attentes concernant DARZALEX. Le lecteur ne doit pas se fier à ces énoncés prévisionnels. Ces énoncés reposent sur les attentes actuelles concernant les événements futurs. Si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou que des risques ou des incertitudes inconnus se présentent, les résultats réels peuvent différer sensiblement des attentes et des prévisions de Janssen Inc. et/ou de Johnson & Johnson. Les risques et incertitudes comprennent, sans s'y limiter : les défis et les incertitudes inhérents à la mise au point et à la recherche de produits, notamment l'incertitude quant aux réussites cliniques continues et aux approbations faites par les autorités de réglementation; l'incertitude quant aux réussites commerciales; les difficultés et les retards de fabrication; la compétition, notamment les progrès technologiques, les nouveaux produits et les brevets des concurrents; les difficultés liées à l'obtention des brevets; les préoccupations liées à l'efficacité ou à l'innocuité entraînant des rappels de produits ou la prise de mesures réglementaires; les modifications apportées aux lois et aux règlements applicables, notamment les réformes des soins de santé; et les tendances à la réduction des coûts dans le secteur des soins de santé. Une liste et une description plus détaillées de ces risques, incertitudes et autres facteurs se trouvent dans le formulaire 10-K du rapport annuel de Johnson & Johnson pour l'exercice financier ayant pris fin le 3 janvier 2016, y compris dans l'annexe 99 s'y rattachant, et dans les dépôts ultérieurs de la société auprès de la Securities and Exchange Commission. Des exemplaires de ces demandes sont accessibles en ligne au www.sec.gov, www.jnj.com ou sur demande auprès de Johnson & Johnson. Ni Janssen Pharmaceutical Compagnies ni Johnson & Johnson n'assument la responsabilité d'actualiser tout énoncé prévisionnel à la lumière de nouveaux renseignements ou d'événements ou de développements futurs.

SOURCE Janssen Inc.

Renseignements : Janssen Inc., Jennifer McCormack, Bureau : 416-382-5121 ; Personne-ressource pour les investisseurs : Lesley Fishman, Bureau : 732-524-3922


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.