D'après le sondage : les employés canadiens s'attendent à travailler après l'âge habituel de la retraite

Selon le dernier sondage mondial de Randstad Canada, le Workmonitor, la plupart des employés canadiens continueront à travailler après avoir atteint l'âge de la retraite et bon nombre d'entre eux ne s'en plaignent pas.

TORONTO, le 7 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Selon les résultats du plus récent sondage Workmonitor de Randstad, qui sonde des employés dans 29 pays aux quatre coins du monde, plus de la moitié des employés canadiens s'attendent à travailler après avoir atteint l'âge officiel de la retraite. Fait intéressant, près de la moitié des répondants disent que cette réalité leur plaît.

Tandis que 52 pourcent des travailleurs canadiens prévoient travailler après avoir atteint l'âge de la retraite, près de la moitié d'entre eux disent qu'ils seraient heureux de travailler pendant deux années additionnelles après l'âge officiel de la retraite, un pourcentage qui est encore plus élevé aux É.-U. (59 %). Seulement 32 pourcent des travailleurs canadiens indiquent qu'ils s'attendent à arrêter de travailler avant d'avoir atteint l'âge de la retraite.

Ces résultats font écho aux tendances observées dans d'autres études, comme le sondage 2011 de la Banque de la Nouvelle-Écosse, lequel a révélé que 70 pourcent des Canadiens prévoient travailler après 65 ans, l'âge habituel de la retraite.

Jan Hein Bax, président de Randstad Canada, souligne que le vieillissement de la population aura des répercussions importantes sur la main d'œuvre active et que la volonté des employés à travailler après avoir atteint l'âge officiel de la retraite devrait être un soulagement pour de nombreux employeurs. « Dans le contexte de la pénurie de main-d'œuvre imminente, cette tendance pourrait comporter de nombreux avantages, tant pour les employés que pour les employeurs. Elle permet aux employeurs de bénéficier d'un bassin de travailleurs très compétents et possédant une vaste expérience dans leur domaine. Ces professionnels peuvent également agir en tant que mentors pour les générations de travailleurs plus jeunes », dit-il.

Dans la plupart des pays, cette impression est partagée. En Inde, au Mexique, à Singapour et aux É.-U., plus de 70 % des employés disent qu'ils s'attendent à travailler plus tard que l'âge de la retraite. De façon similaire, en Inde et à Singapour, plus de 75 % des travailleurs déclarent qu'ils seraient heureux de travailler pendant 2 ans après l'âge habituel de la retraite. En France, en Allemagne, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Espagne et en Suisse, toutefois, les employés ont moins tendance à travailler après leur âge de retraite : moins de 30 % disent qu'ils seraient heureux de travailler plus tard que l'âge de la retraite.

Selon Bax, il est temps que les employeurs prennent conscience des avantages d'attirer et de retenir des travailleurs matures. « Les travailleurs matures sont prêts à continuer de travailler après l'âge officiel de la retraite pour diverses raisons, y compris la stabilité financière, les interactions sociales ou la stimulation intellectuelle », dit-il. « Les employeurs doivent trouver de meilleures façons de retenir et d'attirer les travailleurs canadiens matures qui sont encore aptes et désireux de travailler afin de bénéficier d'un avantage concurrentiel au sein de la population active actuelle, qui est en constante évolution. »

Source: Randstad Canada
Pour voir le rapport de presse global complet :
http://www.randstad.com/press-room/research-reports

L'Enquête trimestrielle sur le travail de Randstad En raison du succès qu'obtient l'Enquête trimestrielle sur le travail de Randstad depuis son introduction aux Pays-Bas en 2003 et plus récemment en Allemagne, le sondage s'étend maintenant à 27 pays d'Europe, d'Asie pacifique et d'Amérique. L'Enquête est publiée quatre fois l'an, ce qui permet de faire ressortir dans le temps les tendances locales et mondiales liées à la mobilité des travailleurs. L'Enquête quantitative a été réalisée en ligne auprès d'une population âgée de 18 à 65 ans travaillant au moins 24 heures par semaine dans un emploi rémunéré (excluant les travailleurs autonomes). L'échantillon minimum est de 400 entrevues par pays, à l'aide de Survey Sampling International. Les entrevues pour la quatrième phase de l'enquête ont été effectuées entre le 24 octobre et le 14 novembre 2011.

À propos de Randstad Canada: Randstad Canada est le chef de file canadien en placement de personnel, recrutement et solutions RH. Seule entreprise de dotation en personnel entièrement intégrée au pays, nous comprenons les besoins des employeurs et des chercheurs d'emploi de tous niveaux et de toutes industries. Grâce à une fine connaissance des marchés locaux et des tendances en emploi et à notre réseau global d'experts, nous façonnons le monde du travail canadien. Visitez randstad.ca.

Randstad Canada anticipe une énorme croissance en 2012 et cherche des candidats de talent pour des postes dans tous les secteurs d'activités. Visitez http://www.randstad.ca/about/internal_careers.aspx

SOURCE RANDSTAD CANADA

Renseignements :

Dayana Moreno
Marie-Noelle Morency
Téléphone
416.962.9578 x2317
514.350.5309 x233

Profil de l'entreprise

RANDSTAD CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.