Dans les dix pays qui affichent les taux les plus élevés de non-scolarisation, 40 pour cent des enfants n'ont pas accès à une éducation de base

TORONTO/NEW YORK, le 1er sept. 2016 /CNW/ - L'UNICEF a annoncé aujourd'hui que, dans les dix pays qui affichent les taux les plus élevés d'enfants ne recevant pas une éducation primaire, 18 millions d'entre eux, soit un enfant sur cinq, ne sont pas scolarisés.

Le Libéria affiche la plus forte proportion d'enfants non scolarisés : en effet, près des deux tiers des enfants en âge de fréquenter l'école primaire n'ont pas accès à une éducation. Le deuxième pays est le Soudan du Sud, où 59 pour cent des enfants sont privés de leur droit à une éducation primaire, et où une école sur trois est fermée en raison du conflit.

L'Afghanistan (46 pour cent), le Soudan (45 pour cent), le Niger (38 pour cent) et le Nigeria (34 pour cent) comptent également parmi les dix pays qui affichent les taux les plus élevés d'enfants non scolarisés, ce qui illustre à quel point les situations d'urgence humanitaire et les crises prolongées empêchent les enfants d'aller à l'école.

L'analyse des données de l'UNICEF, publiée alors que des millions d'enfants retournent à l'école ce mois-ci, souligne l'ampleur d'une crise de l'éducation qui touche des pays déjà marqués par un conflit, des périodes de sécheresse prolongées, des inondations subites, des tremblements de terre et des taux élevés de pauvreté extrême.

Sans éducation, l'UNICEF craint qu'une génération d'enfants qui vivent dans des pays touchés par des conflits, des catastrophes naturelles et une pauvreté extrême grandissent sans les compétences nécessaires pour contribuer à l'économie de leur pays, ce qui aggravera la situation déjà désespérée de millions d'enfants et de leur famille.

L'éducation continue d'être l'un des secteurs les moins financés des appels d'aide humanitaire. En 2015, les organisations humanitaires n'ont reçu que 31 pour cent des fonds nécessaires pour l'éducation, soit une baisse de 66 pour cent en dix ans. Malgré une hausse de 126 pour cent des besoins en matière d'éducation depuis 2005, le financement n'a augmenté que de 4 pour cent. De plus, des systèmes d'éducation outillés pour faire face à des crises prolongées ne peuvent pas être établis sur les bases d'appels imprévisibles et à court terme.

Lors du Sommet mondial humanitaire tenu en mai 2016, un nouveau fonds mondial, intitulé Education Cannot Wait (l'éducation ne peut attendre), a été instauré afin de combler l'écart entre les interventions humanitaires lors de crises et les programmes ultérieurs de développement à long terme, grâce à un financement prévisible.

Bien qu'elle ne figure pas parmi les dix pays aux taux les plus élevés de non-scolarisation, la Syrie compte 2,1 millions d'enfants âgés de 5 à 17 ans qui ne sont pas scolarisés. De plus, 600 000 autres enfants syriens qui vivent en tant que réfugiés dans la région voisine sont également non scolarisés.

En raison, en partie, de la persistance des conflits, nous ne disposons pas de données récentes et fiables de source administrative ou provenant d'enquêtes de pays; c'est le cas entre autres pour la Somalie et la Libye.

« Dans les pays touchés par un conflit, l'école procure aux enfants les connaissances et les compétences nécessaires pour reconstruire leur communauté une fois la crise terminée et, à court terme, elle leur apporte la stabilité et la structure dont ils ont besoin pour surmonter leur traumatisme. Les écoles peuvent également protéger les enfants contre les traumatismes et les dangers physiques qui les entourent. Lorsque les enfants ne sont pas à l'école, ils sont plus exposés au risque de mauvais traitements, d'exploitation et de recrutement dans les groupes armés », explique Jo Bourne, la chef de l'UNICEF en matière d'éducation.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada

Bas de vignette : "À droite, Chubat, âgée de 12 ans, est assise avec son amie dans les ruines calcinées de son école au Soudan du Sud. L’école primaire soutenue par l’UNICEF a été incendiée lors des combats qui ont fait rage les 17 et 18 février 2016, et qui ont causé la mort d’au moins 18 personnes. © UNICEF/UN018992/George (Groupe CNW/UNICEF Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160901_C5589_PHOTO_FR_763490.jpg

Renseignements : ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec : Emmanuelle Gilbert, UNICEF Canada, 514 288-5134 poste 8444/cell. : 514 232-4510

RELATED LINKS
http://www.unicef.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.