D-J Composites Inc. impose un lock-out à ses employés quelques jours avant Noël

GANDER, T.-N.-L., le 20 déc. 2016 /CNW/ - Lundi en fin de soirée, l'entreprise aérospatiale D-J Composites Inc., établie à Gander et appartenant à une entreprise américaine, a imposé un lock-out à ses employés, membres de la section locale 597 d'Unifor.

« Les membres, qui sont des travailleurs de l'aérospatiale qualifiés, tentent depuis près de deux ans de négocier de façon respectueuse une entente raisonnable et juste, et voilà que quelques jours à peine avant Noël, cette entreprise américaine met à pied ses employés. Je ne trouve pas de mots pour exprimer ma déception à l'égard de cette attitude », a déclaré Brian Murphy, représentant national d'Unifor responsable du suivi en milieu de travail.

L'entreprise demande un gel des salaires pendant au plus cinq ans pour certains employés et trois ans pour d'autres, avec une légère augmentation de 15 cents l'heure pour 2018 et 20 cents pour 2019. Unifor a indiqué être prêt à retourner à n'importe quel moment à la table des négociations dans le but de conclure un contrat équitable qui offrirait de bons emplois à Gander.

En réponse au lock-out, un piquet de grève s'est dressé, mardi matin, à l'établissement de Gander. Après 22 longs mois à tenter de négocier une nouvelle convention collective, les employés ont autorisé une grève à l'unanimité. Le syndicat avait informé l'entreprise qu'il était plus que disposé à poursuivre les négociations, et ce, en dépit du fait que l'employeur ait proposé une offre moindre aux quelque 50 travailleurs, comprenant 19 mises à pied, après qu'une offre précédente ait été rejetée à la fin octobre.

« Au fil des ans, il a toujours été extrêmement difficile de négocier avec cet employeur », a indiqué Carolyn Wrice, présidente de la section locale 597 d'Unifor. « Nos membres sont mécontents, à juste titre, du manque de progrès à la table des négociations et de ce lock-out décrété à peine quelques jours avant les fêtes. »

« Les membres d'Unifor sont conscients des défis auxquels il faut faire face dans le marché mondial très concurrentiel de l'aérospatiale, et ils ont démontré à plusieurs reprises leur volonté de respecter les normes attendues », a mentionné Lana Payne, directrice régionale d'Unifor dans la région de l'Atlantique. « En retour, nous nous attendons à une convention collective juste, à des salaires décents et à des avantages sociaux permettant de maintenir de bons emplois dans la communauté. »

Unifor demeure prêt à négocier un contrat équitable offrant de bons emplois à Gander.

Représentant plus de 310 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Brian Murphy, représentant national d'Unifor, au 709 728-8966; Carolyn Wrice, présidente de la section locale 597, au 709 725-4884; Kathleen O'Keefe, représentante nationale des Communications, à Kathleen.OKeefe@unifor.org ou au 416 896-3303 (cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.