Cybersécurité et génie logiciel au menu du numéro de mai de la revue PLAN

MONTRÉAL, le 16 mai 2013 /CNW Telbec/ - Faudra-t-il bientôt avoir un « permis de conduire » pour naviguer sur Internet ? Le propos peut faire sourire mais pour les ingénieurs en cybersécurité que la revue PLAN a rencontrés pour son édition de mai 2013, l'idée n'est pas si farfelue. En fait, qu'ils soient ingénieurs ou non, les mordus de technologie de l'information trouveront de quoi se mettre sous la dent dans un dossier spécial qui consacre cinq articles au génie logiciel et à la cybersécurité.

« Un avenir prometteur » - Informatique, génie informatique, génie logiciel, ingénierie des systèmes informatiques. Les frontières entre ces disciplines ne sont pas étanches. La plus jeune, le génie logiciel, enseignée dans les facultés de génie depuis le milieu des années 1990 seulement, a devant elle un avenir des plus prometteurs.

« L'importance d'être ingénieur » - Les risques associés à des erreurs logicielles sont aussi importants que ceux liés aux travaux d'infrastructures. Pourtant, on en parle peu...

« Du génie logiciel à la médecine » - Amateur de jeux vidéo à l'adolescence, l'ingénieur Luc Duong a choisi tout naturellement de se spécialiser en infographie et dans la création d'images de synthèse durant ses études en génie. Puis, le jeu a cédé la place à la médecine.

« Cyberattaques, une menace réelle » - La firme Mandiant dénombre une vingtaine de groupes soutenus par le gouvernement chinois qui effectuent régulièrement des intrusions dans les systèmes informatiques d'entreprises et d'organisations étrangères.

« Domino contre l'effet domino » - Comment prévoir les conséquences d'un accident ou d'un sinistre sur les infrastructures stratégiques d'une ville ? Une équipe de l'École Polytechnique de Montréal a mis au point le système Domino afin d'élaborer des scénarios pour réagir à de tels événements.

Publié par l'Ordre des ingénieurs du Québec et seul magazine destiné à l'ensemble des 60 000 ingénieurs québécois, PLAN paraît neuf fois par année. Il a été fondé en 1963 et célèbre donc son 50e anniversaire cette année.

Reflétant la diversité actuelle de la profession, le numéro précédent de la revue (avril) contenait un dossier spécial sur le génie et les arts de la scène, alors que le prochain (juin-juillet) abordera justement la nécessité de réviser la Loi sur les ingénieurs pour tenir compte de l'évolution de la profession.

Le plus récent numéro de PLAN ainsi que les archives de la revue se trouvent dans le site Web de l'Ordre (www.oiq.qc.ca), à la section « Salle de presse et documentation ». Vous pouvez les consulter gratuitement !

À propos de l'Ordre des ingénieurs du Québec

Fondé en 1920, l'Ordre des ingénieurs du Québec regroupe 60 000 professionnels du génie de toutes les disciplines, à l'exception du génie forestier. L'Ordre a comme mission d'assurer la protection du public en contrôlant l'exercice de la profession dans le cadre des lois constitutives de l'Ordre et de mettre la profession au service de l'intérêt du public.

 

SOURCE : ORDRE DES INGENIEURS DU QUEBEC

Renseignements :

Patrick Leblanc
Conseiller en communications
Direction des communications et des affaires publiques
Ordre des ingénieurs du Québec
Tél. : 514 845-6141 ou 1 800 461-6141, poste 3253

Profil de l'entreprise

ORDRE DES INGENIEURS DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.