Cri d'alarme pour les hôpitaux : 9,2 pour cent des enfants recevant des soins pédiatriques ont subi un effet indésirable

« Cette première étude nationale établit la référence »

EDMONTON, le 5 mars 2013 /CNW/ - Dans « l'Étude canadienne sur les effets indésirables pédiatriques », financée en partie par l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP), The Hospital for Sick Children (SickKids) et d'autres centres universitaires pédiatriques à travers le pays, les chercheurs ont constaté que le taux global d'effets indésirables chez les enfants hospitalisés au Canada est de 9,2 pour cent. Ce projet de recherche a été mené pour identifier les risques potentiels pour les enfants dans les hôpitaux et pour influencer les efforts visant à rendre les soins de santé pédiatriques plus sécuritaires.

L'étude a examiné près de 4 000 dossiers médicaux d'enfants dans 22 hôpitaux répartis dans sept provinces, et a trouvé qu'il y avait presque trois fois plus d'événements indésirables survenant dans les hôpitaux universitaires que communautaires. Ceci peut s'expliquer en partie par le fait que les hôpitaux universitaires ont tendance à s'occuper d'une plus grande population de patients pédiatriques et que beaucoup de ces patients ont des problèmes et besoins médicaux complexes. Les hôpitaux universitaires effectuent aussi davantage d'interventions chirurgicales et de procédures plus complexes que les hôpitaux communautaires.

« C'est un cri d'alarme puissant pour réveiller tous les hôpitaux qui soignent des enfants », a déclaré la Dre Anne Matlow, chercheuse principale et ancienne directrice médicale de la sécurité des patients à SickKids. « C'est une référence pour les effets indésirables en soins pédiatriques qui nous aidera à porter notre attention sur les principaux domaines d'amélioration. Les administrateurs d'hôpitaux et le personnel de sécurité devraient utiliser ces informations pour les aider dans la surveillance d'effets indésirables et pour atteindre l'objectif d'améliorer la sécurité des enfants hospitalisés au Canada. » Matlow ajoute « qu'il est impératif que tous les hôpitaux - et pas seulement les hôpitaux pédiatriques - reconnaissent que tous les efforts doivent être mis en œuvre afin de prodiguer des soins sécuritaires aux enfants. »

Cette étude offre des conclusions importantes pour les familles d'enfants hospitalisés, puisque les patients pédiatriques ne peuvent pas revendiquer des améliorations de soins dans la majorité des cas. Sabina Robin a perdu Mataya, sa petite fille âgée de sept mois, à la suite d'un effet indésirable subi à l'hôpital. En tant que mère et infirmière, Sabina a défendu les intérêts de sa fille, qui ne pouvait pas s'exprimer. Sabina précise que « les études de ce genre aident à mettre les questions de sécurité des patients au premier plan, et contribuent à faire de la sécurité pédiatrique une priorité. »

« L'Étude canadienne sur les effets indésirables pédiatriques » est la première étude nationale menée sur les événements indésirables chez les enfants hospitalisés, faisant la lumière sur des domaines où concentrer les efforts de réduction des préjudices. Les résultats montrent que la priorité dans les hôpitaux universitaires devrait concerner les soins chirurgicaux et intensifs, alors que dans les hôpitaux communautaires, les preuves suggèrent que l'accent devrait être mis sur les soins d'urgence et d'obstétrique. L'étude a également constaté que davantage de ressources devraient être affectées à l'analyse diagnostique des effets indésirables.

À propos de l'Institut canadien pour la sécurité des patients
L'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) est un organisme de sensibilisation sans but lucratif qui vise à améliorer la sécurité des patients en facilitant la mise en œuvre d'idées novatrices et de pratiques exemplaires. Appuyé par Santé Canada, l'ICSP reflète la volonté de combler l'écart entre les soins de santé que nous avons et les soins de santé que nous méritons.

À propos The Hospital for Sick Children (SickKids)
The Hospital for Sick Children (SickKids) est reconnu comme l'un des établissements mondialement reconnus en santé pédiatrique et est le premier centre canadien voué à l'avancement de la santé des enfants grâce à l'intégration des soins aux patients, la recherche et l'éducation. Fondé en 1875 et affilié à l'Université de Toronto, SickKids est l'un des hôpitaux canadiens les plus axés sur la recherche, ayant aussi généré des découvertes qui ont aidé des milliers d'enfants du monde entier. Sa mission est d'offrir les meilleurs soins complexes et spécialisés centrés sur la famille; de mener des progrès scientifiques et cliniques; de partager l'expertise, de favoriser un environnement universitaire qui nourrit les professionnels de la santé, et d'appuyer un système accessible, complet et durable de santé des enfants. SickKids est fier de sa vision pour améliorer la santé des enfants. Un monde meilleur. Pour en savoir plus, veuillez visiter www.sickkids.ca.

Pour consulter l'étude canadienne sur les effets indésirables pédiatriques, visitez www.securitedespatients.ca

Pour lire le récit de Sabina Robin, visitez www.YouTube.com/patientsafetycanada

SOURCE : L'Institut canadien pour la sécurité des patients

Renseignements :

L'Institut canadien pour la sécurité des patients :
Cecilia Bloxom, directrice des communications, (780) 700-8642 CBloxom@cpsi-icsp.ca

The Hospital for Sick Children (SickKids)
Caitlin McNamee-Lamb, spécialiste en communication, (416) 813-7654 poste1436 caitlin.mcnamee-lamb@sickkids.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.