Crédits budgétaires pour la métropole - Le gouvernement Couillard tourne le dos à l'Est de Montréal

QUÉBEC, le 26 juin 2014 /CNW Telbec/ - Défendant les crédits gouvernementaux québécois pour la métropole, le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a confirmé que le gouvernement libéral refuse de s'engager à réaliser les trois projets structurants identifiés par tous les intervenants de l'Est de Montréal : le prolongement de la ligne bleue du métro, la rénovation de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) et la construction d'un toit pour le Stade olympique.

« Dans son budget et dans ses crédits, le gouvernement Couillard a fait des choix et, dans tous les cas, les priorités de l'Est de Montréal n'en font pas partie », a déploré le député de Rosemont et porte-parole de l'opposition officielle pour la Métropole, Jean-François Lisée.

En campagne électorale, le PLQ s'était engagé à faire progresser les dossiers de trois hôpitaux montréalais : Sacré-Cœur, Verdun et Maisonneuve-Rosemont. Dans le budget, on a accordé la priorité à deux de ces trois hôpitaux, mais l'HMR n'a pas été mentionné. Le ministre Moreau l'a confirmé.

« Pendant la campagne électorale, Philippe Couillard avait affirmé, au sujet du toit du Stade : on s'en occupera dès notre arrivée au gouvernement. Aux crédits, hier, le ministre Moreau a refusé de prendre quelque engagement que ce soit au‑delà de l'étude du projet, rendant vides de sens les propos tenus en avril par son chef », a poursuivi le député de Rosemont.

En ce qui concerne le prolongement de la ligne bleue du métro, identifié comme une priorité à la fois par l'Agence métropolitaine de transport, la Ville de Montréal et le gouvernement précédent, le ministre Moreau a indiqué que le projet ne serait pas traité différemment des autres projets de prolongement envisagés, y compris celui d'un second prolongement vers Laval. Il confirme ainsi l'orientation donnée dans la plateforme montréalaise du PLQ, qui disait : « Nous nous engageons à compléter les projets de train de l'Ouest et de l'Est; nous analyserons également la faisabilité de la réalisation des projets de prolongement du métro. »

Le train de l'Est est presque complété, et dessert principalement les municipalités de l'extérieur de l'île. Pour l'avenir, l'engagement pour le projet du train de l'Ouest est ferme. Mais la ligne bleue n'apparaît pas dans les priorités; ce fut confirmé hier.

Grave réduction du poids de la métropole au sein de l'administration québécoise
Étrangement, c'est Pierre Moreau, ministre des Affaires municipales, plutôt que le ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, qui défendait, pour le gouvernement, les crédits de la métropole. Les échanges ont d'ailleurs permis de confirmer que le statut du ministre qui en est responsable a été considérablement réduit par les libéraux, par rapport à ce qui prévalait sous l'ancien gouvernement.

En effet, le ministre Poëti ne préside plus de comité interministériel de la métropole, qui visait à donner de la cohérence à l'action gouvernementale dans la région et regroupait les principaux ministres intervenant à Montréal. Ce comité a été dissous. De plus, les ministres représentant Laval, la Montérégie, Lanaudière et les Laurentides, qui relevaient de ce comité et de son ministre pour assurer une vision métropolitaine du développement, relèvent maintenant du ministre des Affaires municipales, au même titre que les autres ministres régionaux. Enfin, le Secrétariat à la région métropolitaine, qui relevait administrativement du Secrétariat général du gouvernement, relève maintenant lui aussi du ministère des Affaires municipales.

« Plusieurs configurations sont possibles pour bien servir les intérêts de la métropole au sein de l'appareil de l'État, a déclaré Jean-François Lisée. La dissolution du comité interministériel de la métropole, la rétrogradation du pouvoir administratif de ses hauts fonctionnaires, le rapetissement du rôle du ministre responsable dans la coordination des enjeux qui englobent les couronnes sont autant de décisions qui affaiblissent la métropole au sein de l'État québécois. »

Étrangement, c'est le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, qui présentera vendredi les crédits budgétaires relatifs à la région de Québec. Le gouvernement Couillard a décidé, cette fois, de ne pas rétrograder le ministre dans son mandat de gestion de la Commission de la capitale nationale.

 

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.