Crédits budgétaires pour la jeunesse - Les jeunes du Québec méritent une nouvelle politique jeunesse

QUÉBEC, le 20 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le député de Saint-Jean et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'emploi, de formation professionnelle, d'alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, a interpellé le premier ministre, Philippe Couillard, afin que celui-ci mette en place une nouvelle politique jeunesse. Pour ce faire, il aurait avantage à utiliser le livre blanc préparé par l'ex-député de Laval‑des‑Rapides, Léo Bureau‑Blouin, et le Secrétariat à la jeunesse.

En commission parlementaire, le premier ministre s'est engagé à poursuivre le travail de consultation entrepris par Léo Bureau‑Blouin et à entendre certains groupes qui n'avaient pas eu l'occasion de s'exprimer. Il est toutefois demeuré vague sur la nécessité de concevoir une nouvelle politique jeunesse, comme le souhaitent pourtant les jeunes et leurs représentants.

« Il est primordial de développer une nouvelle politique jeunesse, puisque c'est la seule façon de réellement encadrer l'action gouvernementale, a insisté Dave Turcotte. Les stratégies ou les plans d'action qui en découleront devront obligatoirement s'y référer, et la version adoptée en 2001 n'est plus au diapason des jeunes de la nouvelle génération. Des éléments aussi préoccupants que la lutte contre l'intimidation, l'intégration des immigrants ou l'enjeu du numérique, par exemple, ne se retrouvent pas dans la politique en vigueur et sont partie intégrante du livre blanc qui devait être soumis à une commission parlementaire. »

Rappelons qu'en vue de la nouvelle politique, le gouvernement du Parti Québécois avait lancé la tournée Destination 2030, qui a permis à Léo Bureau‑Blouin, alors adjoint parlementaire à la première ministre (volet jeunesse), ainsi qu'à Mathieu Traversy, député de Terrebonne, et à Dave Turcotte de tenir 125 activités de consultation dans 17 régions. Ils ont ainsi pu entendre près de 4000 jeunes à propos de leurs aspirations, de leurs priorités et de leur vision de l'avenir du Québec.

« Il ne faut pas gaspiller les ressources et le temps qui ont été consacrés à faire avancer la réflexion. Le gouvernement du Québec a tendu la main à la jeunesse, qui a répondu en se mobilisant et en contribuant généreusement au débat. Il serait dommage de lui tourner le dos après tous ces efforts. Le premier ministre doit porter les enjeux jeunesse et donner l'exemple à ses ministres quant à l'importance qu'il faut accorder aux générations montantes! », a ajouté le député de Saint-Jean.

Vigilant sur les coupes budgétaires touchant la jeunesse

Par ailleurs, le porte-parole de l'opposition officielle en matière de jeunesse a indiqué qu'il demeurera vigilant à propos des coupes de 18 % imposées au Secrétariat à la jeunesse. Selon le premier ministre, ces compressions n'affecteront pas les services aux jeunes puisqu'elles seront principalement absorbées par les ministères qui desservent déjà la jeunesse (ceux de la Famille, de la Santé et des Services sociaux ou de l'Éducation, du Loisir et du Sport, par exemple).

« On sait tous que les ministères ont aussi des coupes à effectuer. Si le premier ministre lui-même n'hésite pas à sabrer dans son propre secrétariat à la jeunesse, ça envoie un drôle de message aux autres ministères quant à la priorité à accorder aux jeunes », a conclu Dave Turcotte.

 

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.